Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/12/2017

SUR LA POINTE DE L'ÂME 10

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

SUR LA POINTE DE L'ÂME

10

 

Il y aura comme une valorisation de l'instant.

Un instant mandaté au maintien à l'état d'énigme s'un temps historiquement libéré par la tournure des événements.

A l'époque déjà le philosophe avait identifié, si ce n'est la culpabilité à tout le moins la responsabilité, en déclarant: «L'enfer c'est les autres!»

Soit! En en faisant

Mais doit-on, pour autant, en déduire que c'est au cœur de son abstraction que se dessinent les délicats contours du paradis?

D'emblée, l'affirmation paraît rude, pas mal exagérée et, au final, un rien provocatrice.

En fait, on voit bien que ce ne sont pas des autres dont on doit se défier, mais de l'encadrement sociétal, émotionnel, relationnel, mais de ce que ces homme-là, dont à mon corps défendant je fais partie, ont édifié avec obstination, avec passion aussi parfois.

L'Homme s'y retrouve sans cesse ballottés au gré des déferlantes vigoureuses d'une mer démontée.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

Écrire un commentaire