25/10/2014

INSCRITS A L'INTIME

au magma présent de l'écriture,

 

INSCRITS A L'INTIME



Inscrits à l'intime d'une adolescence hallucinée et,
S'évaporant au fil extatique d'émois sentimentaux,
Apparaissent certains bouleversements mineurs
Aptes à provoquer, révolution infinitésimale,
Une signification assez menaçante et déroutante
Pour forger une parole incompétente et marginalisée.

P. MILIQUE

24/10/2014

ÉLOIGNEMENT SALUTAIRE

au magma présent de l'écriture,

 

ÉLOIGNEMENT SALUTAIRE



Le désordre s'installe tandis que le désert progresse
Qui donne corps à une ambiance lourde et pesante.
Univers implacable qui maltraite, étouffe et soustrait
Dans l'extrême accumulé d'une souffrance en colère.

Comment apprendre à peu à peu s'éloigner de l'autre?
A échapper de ces bras de vie qui serrent trop fort?
Quelle part de soi doit-on laisser à ceux qui restent?

Une pluie tenace, froide et déloyale,
Donne à entendre l'absence à venir
Qui se tait déjà avec une belle éloquence.

P. MILIQUE

23/10/2014

AU SAVOIR DE SES BRISURES 4

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

AU SAVOIR DE SES BRISURES

4

Dans un gracieux village provençal bâti sur un pic...
Une table sur la terrasse séduit le farniente,
Et sous le figuier son regard habitué balaie
La gamme exaltée de couleurs chamarrées.

Les fragrances capiteuses de lavande exhalent
La striduleuse note du grillon, au soleil guilleret,
Qui s'élève en harmonie de plaisir authentique
Accroché à la toile bleue d'un ciel pur et virginal.

En ce lieu unique frémit l'indicible de l'instant
Jeté sans compter à la gueule noire de la Mort!
 
(FIN)

P. MILIQUE

22/10/2014

AU SAVOIR DE SES BRISURES 3

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

AU SAVOIR DE SES BRISURES

3

Il cherche, d'une façon ou d'une autre,
A relier à la trame du temps présent
Les années de sursis que la vie lui accorde,
Dans la proximité possible d'une belle leçon.

Équipée ludique lestée d'une source d'émotions,
Qui le trouble en même temps qu'elle le fascine,
Dans l'infini mystère du poète perdu éperdu
Qui plonge au cœur d'amours trop fusionnels.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

21/10/2014

AU SAVOIR DE SES BRISURES 2

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

AU SAVOIR DE SES BRISURE

2

Il est très curieux d'observer ses frayeurs,
D'aller plus loin encore à l'extrême du mal,
D'une folie laide et de plus en plus solitaire,
Pas assez définie au savoir de ses brisures.

Quel futur est-il assujetti à se préparer quand,
A sentir la pulsation désordonnée de ses fractures,
La conviction l'emporte sur d'éventuelles hésitations?
Faut-il vraiment échafauder une pensée-laboratoire
Où la mort semblerait la seule échappatoire possible?

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

20/10/2014

AU SAVOIR DE SES BRISURES 1

au magma présent de l'écriture,

 

AU SAVOIR DE SES BRISURES

1

C'est une perte de l'esprit d'appartenance
A une quelconque communauté humaine.

Il vit dans des conditions de dénuements inouïs
Dont l'enchevêtrement est une succession logique
D'événements à l'implacable force d'intimidation.

Sous la sombre menace, la question reste posée
Qui fait place au sentiment irrémédiable de la perte.
Sa conscience assombrie multiplie les provocations,
Arme invincible en son être profondément tragique.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

19/10/2014

LE TEMPS DE LA SIDÉRATION 2

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

LE TEMPS DE LA SIDÉRATION

2

C'est aussi un nouvelle possibilité est offerte
De combler le déficit de connaissance quand,
Dans le tremblé et la résonance de certains échos,
L'émotion se lève enfin dans l'opportunité de trouver.

Dans le temps de la sidération venue
Qui suspend jusqu'au vif improbable,
Il s'agit de rétablir cette fragilité-là en glissant,
Subreptice, d'un masque revendiqué à l'autre.
Et d'embrasser un horizon plus vaste encore
Aux perspectives magnifiquement renouvelées.
L'ancrer là, à l'immédiat, pour se projeter ailleurs
En multipliant ces enchaînements de mots
Déjà prêts pour l'imperceptible, l'informulé.

(FIN)

P. MILIQUE

18/10/2014

LE TEMPS DE LA SIDÉRATION 1

au magma présent de l'écriture,

 

LE TEMPS DE LA SIDÉRATION

1

L'écriture offre le moyen de capter l'éclat dispensé
Et l'occasion de l'exprimer au plus de ce qui en émane.
C'est une opportunité unique existant
Dans l'appréhension de ce qui circule entre deux-êtres.

L'explorateur de cette sensation forte ainsi générée
Se caractérise par une grande régularité de pensée
Qui, à l'imperceptible même des glissements opérés,
Suggère au murmure enrichissant du monologue intime.

Écrire, c'est rendre les mots à qui ne les ont plus,
A ceux qui peut-être ne les ont jamais eu,
Et c'est donner une autre chance d’exister
En s'approchant au plus près de l'âme des choses.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

17/10/2014

CETTE NUIT-LA ENCORE

au magma présent de l'écriture,

 

CETTE NUIT-LA  ENCORE


Cette nuit-là encore, fut une nuit blanche
De tension taraudée, de souffrance endurée,
A percevoir le murmure incessant
De la mort dans ce qu'elle a d'inhumain.

Et pourtant, dans l'aube d'un ailleurs pas si lointain
Se lève un souffle doux et puissant comme la houle
Qui, dans le jaillissement impromptu de joies oubliées,
Fait surgir la lumière du remède le plus précieux
Sous la forme de rayons d'un soleil vif et tonifiant,
Témoin des scrupules éprouvés face à l'improbable.

P. MILIQUE

16/10/2014

TROUBLE ENFIÉVRÉ 4

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

TROUBLE ENFIÉVRÉ

4

Sans nul doute, de sombres états d'âmes et des questions existentielles
Secoueront longtemps ton quotidien de leurs frémissements multiples.
A peine auras-tu trouvé une manière d'apaiser quelques-un d'entre eux
Que déjà tu percevras leurs orgueilleux successeurs, tout aussi puissants.
Il en est ainsi, et tout porte à croire que la vie se présente comme un fil
Que l'on déroule avec plus ou moins de régularité, plus au moins d'adresse,
Avec une dextérité accentuée jusqu'à l'extrême, ou au-delà de ses limites.

Selon moi, il n'en est rien. La vie, je la vois plutôt circulaire, tandis que nous,
Pantins désarticulés en état d'apesanteur, il nous arrive parfois d'être stabilisés
Dans le bonheur ou, ballottés comme de fétus de paille.
Et le tourment est sans fin.


Chaque vie n'est que bulle dans une sphère gazeuse dont nul ne sait s'affranchir.

(FIN)

P. MILIQUE

15/10/2014

TROUBLE ENFIÉVRÉ 3

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

TROUBLE ENFIÉVRÉ

3

Pour cela, ton passé d'homme de théâtre s'est révélé séduisant,
Permettant de rester fidèle à qui tu es, mais à le révéler autrement.
C'est exprimer le non-dit avec des mots que tu n'as pas prononcés.
C'est, stimuler par le jeu, s'évader de son rôle d'homme simple mortel.
C'est porter le masque distinctif et le costume inhérent au protagoniste.
C'est arpenter, vie féconde des artistes, le plateau du rêve et de l'illusion.
C'est atteindre à l'immanence que l'art en son entier s'efforce de restituer.

S'il ne s'agit de théâtre, il te faut, a minima, avoir recours à un supplétif,
Parce qu'il est indispensable que tu inities la fuite de ton cercle habituel.
Seule cette perception saura activera l'essentiel processus de sublimation.
Il s'agit d'une phase intermédiaire et nécessaire. Une phase de libération.
Celle qui, au cœur infime de chaque instant, te fait si cruellement défaut.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

14/10/2014

TROUBLE ENFIÉVRÉ 2

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

TROUBLE ENFIÉVRÉ

2

Avec obsession, il s'obstine à nager à contre-courant du trafic.
Mais les choses de sa vie sont si dures, intolérables de laideur
Que les efforts consentis ne peuvent éviter l'inéluctable gouffre.
Se heurter sans cesse aux murs qui t'entourent est trop épuisant,
La lutte trop inégale surtout. Tu dois prendre l'unique décision:
Te tourner vers toi-même, en toi-même, aller à ta propre rencontre,
Afin de créer une fracture nette entre le monde des autres et le tien.

( SUIVRE...)

 

P. MILIQUE