Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/09/2016

FEMME AIMEE

FEMME AIMEE.jpg 

 

FEMME AIMÉE

 

Trajectoire fulgurante entre innocence et culpabilité

Vers l'indiscernable dédale d'un parcours initiatique

Au fil de l'éloquence fragile d'une coïncidence.

 

Cela restitue avec beaucoup de justesse

Le presque imperceptible glissement

Dans l'affinité d'une rencontre foudroyante...

 

Lumière douce et silhouette ensoleillée s'allient

Pour imposer la discrète présence d'une femme aimée

Aussi exceptionnelle qu'une ambre fatidique

Qui se révèle, troublante, dans un ciel serein.

 

P. MILIQUE

27/09/2016

FICTION 3

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

FICTION 

3

 

Pourtant, à travers l’entrelacs d'un avenir incertain et d'un présent noyé dans l'oubli, semble pointer un réconfort, une source qui à intervalles régulier distille quelques gouttes d'apaisement et d'espoir en chaque être.
Cette source est celle qui, le soir, s'allonge et souffle sur les visages. A chaque fois elle promet d'exaucer tous les rêves, et prétend pouvoir creuser dans le mal pour en dégager l'insaisissable.

Alors, la vie monocorde des humains est tristement rythmée entre la veille et le sommeil par l'assourdissant murmure de la ville en pilotage automatique et l'esquisse d'un espoir évaporé sous les traits d'une femme qui n'existe pas.

L'espérance qui croît fera t-elle naître l'enfant nouveau dont les réponses conduiront à l'essentiel.

(FIN)

 

P. MILIQUE

26/09/2016

FICTION 2

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

FICTION 

2

 

Au milieu de ce chaos électrique, où la haine et la peur ont métamorphosé les hommes en créatures fébriles et solitaires, règne celui que personne encore n'a jamais vu, et que l'on croit supérieur par l'idée même de divinité. Il tire toutes les ficelles de chaque existence, n'a pas de nom pour l'identifier mais seulement une image ancrée en chaque cœur qui menace à tout instant de s'imposer à la conscience pour affaiblir, aliéner, et finalement tuer.
Les plus faibles sont ceux dont la foi est trop importante pour contenir l’horreur d'un monde sans humanité. Leurs espérances sont trop colorées pour se laisser encadrer par le métal inflexible et froid de leur quotidien. Ceux-là ne savent pas que rien ne peut les sauver.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

25/09/2016

FICTION 1

au magma présent de l'écriture,

 

FICTION 

1



Constatons-le, nos villes sont devenues des déserts sur-urbanisés, où chaque homme fait cavalier seul et saisit les commandes branlantes de son existence.

Les cieux se sont révoltés, il y a longtemps déjà, et le soleil s'est éclipsé pour l'éternité, ne laissant s'installer au firmament que l'alternative proposée par les ténèbres les plus profondes, elles-mêmes cinglées de tubes phosphorescents.

Désormais, des robots hyperactifs et puissants travaillent sans relâche. Ils transforment la matière première avec autant d'efficacité qu'ils raisonnent maintenant, de fait, un ordre politique impitoyable pour ceux dont l'utilité au profit tarde à se manifester.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

24/09/2016

ÉCRIRE LUCIDE 2

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

ÉCRIRE LUCIDE
2

 

C'est une évidence qui court les crêtes de l'absolu.
Nul autre que lui saurait décrire avec tant de justesse
Les significations issues des voluptés primordiales,
Les sensations acides et lumineuses,
La merveilleuse complexité du réel,
Imaginant pour cela de courtes phrases
Resplendissantes de pureté cristalline.
Formuler aussi des réponses fines et cohérentes
A quelques questions essentielles et perturbatrices
Pour inciter chacun à fréquenter sa paix intérieure.

En ce qui me concerne, je n'ai pas l'écriture frénétique,
Ma déraison scripturale n'est empreinte que de sagesse.
Pourtant, intensément malheureux et frustré, il m'aura suffit,
Soutenu par une fraternité souterraine et un flot d'humilité,
De me cantonner dans mon simple rôle d'observateur extérieur
Et d'adopter une façon désespérément ordinaire d'écrire lucide.

(FIN)

 

P. MILIQUE

23/09/2016

ÉCRIRE LUCIDE 1

au magma présent de l'écriture,

 

ÉCRIRE LUCIDE
1


Son écriture toute de précision et d'exigence
Laisse, à cause d'une sensibilité mal enfouie,
Surgir une multitude de richesses insoupçonnées.

Il ne suppose pas l'angoisse d'éventuelles limites,
Dédaigne l'idée même de potentielles insuffisances
Et se nourrit de rêves gargantuesques et munificents.

Rien ne transpire les symptômes d'un mal de vivre.
Pourtant, combien de divagations crépusculaires,
Combien d'émanations ultimes gravées dans la tête
L'ont forcement, un jour ou l'autre, traversé,
Pour illuminer ainsi ses plus secrets désespoirs,
Pour expliquer nos fuites face aux choix épineux?

Il lui a même fallu en subir de profondes blessures,
En vivre des histoires aussi résolument fiévreuses,
Pour posséder cette belle écriture à l'éclat mat
Louvoyant au plus proche des gris et des noirs.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

22/09/2016

CADEAU DE VIE

au magma présent de l'écriture,

 

CADEAU DE VIE


Il sait poudrer d'or chaque instant de joie,
Recouvrant de brillances les jours ultimes.

Que lui souhaiter d'autre que d'encore garder
Le cœur brûlant dans l'accomplissement pur
De ce souffle débordant d'avenir et de lumière
Qui les unira au pays de l'amour sans rivage.

Quel plus beau cadeau que cette vie mêlée à l'Autre,
Véritable pierre d'ancrage à leur bonheur unifié?

Qu'espérer de plus que cette lumineuse merveille?

P. MILIQUE

21/09/2016

CELUI QUI SAVAIT 5

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

CELUI QUI SAVAIT

5

Mais puisque Jim, fidèle à lui-même, avait d'abord ri – car enfin, il le connaissait bien ce chemin: à cet endroit la roche était à l’ordinaire solidement ancrée – puis s'était tout de suite raidi dans cette agacement si familier, il n'était plus en mesure d'écouter Jules, et encore bien moins de l'entendre.

A quoi aurait servi de tenter l'insurmontable au risque de tout détruire comme à l'accoutumé?
«Tu passes devant?» avait juste suggéré Jules.

Les femmes étaient, cela leur arrivait fréquemment, réunies chez Jim lorsque Jules revint chez lui.
«Déjà de retour» s'exclamèrent-elles de concert.
«Tu es seul?»
«Oui! Jim n'est pas venu au rende-vous aujourd'hui.» s'entendit-il répondre.

(FIN)

 

P. MILIQUE

20/09/2016

CELUI QUI SAVAIT 4

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

CELUI QUI SAVAIT

4


Cependant, jules était persuadé qu'il n'y avait pas erreur.
Aujourd'hui, Jim l'écouterait jusqu'au bout, le comprendrait et l'approuverait, sans aucun doute.
A nouveau, il avait tout gâché par sa prétention démesurée.
Leur fraternelle intimité s'était rompue.
Ils étaient revenus, claquemurés dans mutisme respectif, figés par une honte réciproque.

C'était cette crainte, il en était sûr, qui l'avait arrêté aujourd'hui encore au moment de soutenir son avis.
En l’occurrence pourtant, il n'était nulle question cette fois de le raisonner.

Jules avait bien vu, de ses yeux vus, que cette partie du chemin était devenue particulièrement dangereuse depuis le dernier redoux.
De loin, la veille, il avait évalué, après l'avoir constaté, le décollement des schistes.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

19/09/2016

CELUI QUI SAVAIT 3

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

CELUI QUI SAVAIT

3

Jules aussi, parfois, croyait avoir une opinion.
Les cailloux du sentier ramenaient à sa mémoire une autre de leur longue promenade en montagne d'où ils étaient revenus ensemble, bien sûr, cette fois-là.
Mais c'est en silence qu'ils avaient parcourus la distance ce jour-là, prisonniers qu'ils étaient de cette gêne où les consignait, à chaque fois, l'amer constat du vide immense installé entre eux.

Car Jules, en la circonstance, pensait détenir cette fois une opinion personnelle bien fondée.
Il pensait donc pouvoir s'en ouvrir librement à son frère sans que celui-ci, tout à coup, se met à chercher ses mots, à les bredouiller, embarrassé comme si, pour discuter avec Gilles, ceux qui se présentaient à lui étaient toujours trop compliqués, trop érudits.
Jules observait alors sa volonté se concentrer pour ne pas juger.

Et surtout, il percevait sourdre en lui une fureur inavouée.
Contre qui?
Contre quoi?

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

18/09/2016

CELUI QUI SAVAIT 2

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

CELUI QUI SAVAIT

2

 

Il faut dire qu'il savait tant de choses.
A plusieurs reprises, depuis sa cessation d'activité, on avait fait appel à Jim depuis l'étranger afin qu'il délivre son expertise.
Mais c'est dans tous les domaines qu'il était un expert, et des domaines, il n'en manquait pas.

Aucune magie là-dedans, bien au contraire!
Il lisait, critiquait et analysait ce qu'il venait de lire, se forgeait sa propre opinion puis, au final, trouvait des solutions avec la même facilité que Jules lorsqu'il choisissait ses pierres avec application.
Car il comprenait lui aussi.
Et il savait.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

17/09/2016

CELUI QUI SAVAIT 1

au magma présent de l'écriture,

 

CELUI QUI SAVAIT

1



«Comment pourrais-je ne pas aimer mon frère?» s’interrogeait Jules.
Prudemment, il descendait le sentier sous les mélèzes vers la maison de Jim.
Ils étaient alors tous deux de quasi vieillards.

Je l'ai toujours aimé se disait Jules, et, à mon âge, rien ne peut d'évidence plus changer.
Il venait de passer le petit oratoire où Jim avait établi, quelques années auparavant, la datation.
Il connaissait les termes exacts pour désigner des choses qui n'existaient pas vraiment pour Jules.
Et il utilisait ces mots sans hésitation, sans jamais les chercher et avec une certaine jubilation, et c'est ce qui émerveillait le plus Jules.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE