01/09/2014

AU BORD DE L’ULTIME 2

au magma présent de l'écriture,

 

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

 

AU BORD DE L’ULTIME

2

 

Un homme seul marche, hagard dans la neige,

Vêtu de la seule nudité ostentatoire

D’un entier assujetti aux ténèbres initiatiques.

 

Au bord de l’ultime rupture enfin entrevue

D’une béance recherchée fondue dans la pensée

Se dessine sur ses lèvres l’esquisse étonnée d’un sourire.

(FIN)

 

P. MILIQUE

31/08/2014

AU BORD DE L’ULTIME 1

au magma présent de l'écriture,

 

AU BORD DE L’ULTIME

1

 

Un homme seul marche, hagard dans la neige,

Vêtu de la seule nudité ostentatoire

D’un entier assujetti aux ténèbres initiatiques.

 

Juste à porter un regard éclairé sur le monde

Se conçoit le plus amer des constats

Issu d’un quelque chose d’assez retors et plutôt obscène.

 

Voyage étourdissant, menace aux marges diffuses,

A l’intérieur même d’une situation angoissante,

Le désastre est tel que, frappé d’un mal extrême

Générateur d’un processus au cœur bien froid,

Il devient indécent d’accéder aux méandres

De la conscience d’un être en pareilles souffrances.

(A SUIVRE...

 

P. MILIQUE

30/08/2014

LA VIE QUI S’ÉLOIGNE

au magma présent de l'écriture,

 

 

LA VIE QUI S’ÉLOIGNE

 

Le combat fait rage jour et nuit.

Obscénité d'une toux sèche qui déchire

Une respiration qui peu à peu s'épuise.

 

Admirable de volonté malgré l'épuisement,

La jeune femme épouvantée, ivre de son mal

S'éloigne de la vie dans un mensonge inutile.

 

Dans le cri du silence recouvert par le bruit,

L'énergie se perd et laisse si peu de forces

Qu'elle paraît s'apaiser en un repos d'enfant.

 

P. MILIQUE

29/08/2014

PHILIPPE ET FRANÇOIS

au magma présent de l'écriture

 

PHILIPPE ET FRANÇOIS

 

Il est certains mots écrits qui résonnent au bord de l'amour

De ce long cri silencieux que chacun porte à l'intérieur de soi,

Mais il n'en est peu qui savent dire ce que disent les liens du sang.

 

Dans les pans d'une mémoire vive, une naissance de chaque instant

S'efforce à toucher l'épure d'une relation humaine harmonieuse

En initiant une conversation à cœur ouvert adressée à l'absent.

 

Mise en lumière de l'histoire, forte et fragile, d’un frère rayonnant

Au cœur écorché, qui n'a toujours vécu que l'urgence du présent.

Ombre fondue dans la proximité du mystère à déchiffrer cet amateur

De mondes parallèles à l'inépuisable beauté, dont la Femme-Muse

Sera toujours restée la grande inspiratrice aux accents essentiels.

 

Comment aurait-il pu ce frère ne pas être admiratif de ce Grand Frère

Si prolixe en joyaux stylistiques nés d'une plume inclassable, émargée

D'une écriture messagère des cataclysmes qui l'ont rendue possible.

 

Grâce à l'exégèse de François, Philippe est désormais cet atome d'écriture

Fragmentée, pendu à nos vies par la trace têtue des points de suspension...

«J'écris pour me taire». Le rideau est tombé. La parole est à la Défense!

 

P. MILIQUE

28/08/2014

GOURMANDISE

au magma présent de l'écriture,

 

GOURMANDISE

 

C'est un petit roi soleil dont la jolie couleur fabrique

La lumière fixée dans ses sourires pour nous réchauffer.

 

Ce sont d'insensées merveilles, des trésors qui sèment

Au long du temps des graines d'amour et de douceur.

 

C'est une gourmandise à consommer sans aucune modération,

Et je ne sais pas assez de chiffre pour dire combien fort je l'aime.

 

P. MILIQUE

27/08/2014

L'OURS HEUREUX 2

au magma présent de l'écriture,

 

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

L'OURS HEUREUX

2

 

Elle est sa lumière vive, son consentement à elle

Et ma joie du partage. Celle qui offre son regard

A voir avec des soleils multiples à l'intérieur.

Elle est cette douce et adroite présence qui possède

Le gracieux privilège à converser de sa voix

Profonde et tendre avec les aubes programmées.

 

Il ne cherche pas à le dissimuler,

L'Ours est un homme heureux.

Bienheureux de cette nouvelle vie

Si supérieure qu'ils forment à deux.

Ensemble ils entrent dans le vivre

En observant l'avenir du présent

Dans les ferments étonnés de demain.

Ce demain où sommeille en germe

L'éclat vif des beaux jours ainsi que

Les merveilleuses fragrances distillées

Par les quelques roses respirées avec elle.

(FIN)

 

P. MILIQUE

26/08/2014

L'OURS HEUREUX 1

au magma présent de l'écriture,

 

L'OURS HEUREUX

1

 

Il ne cherche pas à le dissimuler,

L'Ours est un homme heureux.

Il se sait devenu à jamais ce qu'il

N'a jamais cessé projeter d'être.

Il est désormais à une période

Cardinale et rayonnante de sa vie,

Grâce à l'apparition d'un sourire

Magique qui a aboli le temps

Et lui a permis d'éprouver l'exacte

Définition de ce qu'est une belle vie.

 

Le sérieux de l'amour touche par

Lui-même à ce qu'il y a de plus haut.

L'Amour, cette sorte de jeu délicieux

Où l'on sait n'avoir rien à craindre.

Don splendide de générosité qu'il reçoit

D'une femme adorable de délicatesse.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

 

25/08/2014

AGRIPPER L'INDICIBLE

au magma présent de l'écriture,

 

AGRIPPER L'INDICIBLE

 

D'une autre manière de vivre naîtra un appétit différent.

Il incitera à l'ouverture, à la rencontre avec des inconnus,

Relations nouvelles auxquelles il conviendra de s'intéresser.

 

Il sera bon d'alterner les charmes, de s'enivrer de passions,

De vivre l'intensité essentielle initiée à l'aune d'élans inouïs,

De happer, à cœur que veux-tu, chaque strate d'émotion,

De sonder sans discontinuer l'ample obscurité du mystère,

D'apprivoiser la vive exaltation et se mettre en situation

De dire le désir d'une complicité inespérée tissée à l'autre

Pour, enfin, agripper l'indicible cri vagissant au tréfonds

Comme un ultime message arraché au murmure du temps.

 

Tout sera ainsi fait pour que, dans ce théâtre de l'effleurement,

Le temps restant ne soit plus qu'explosion de bonheurs colorés.

 

P. MILIQUE

24/08/2014

FLÂNER SOUS LE BLEU DU CIEL 4

au magma présent de l'écriture,

 

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

FLÂNER SOUS LE BLEU DU CIEL

4

 

La matière ne manque pas, la lucidité et son discernement corrosif non plus.

Il y a comme une nécessité vitale à ne plus se préoccuper de la folie des hommes,

Cette folie de chaque instant qui, au demeurant, n'en est de toute évidence pas une.

Il s'agit bien au contraire de beaux moments parfaitement sains et jubilatoires.

Il faut avoir une pleine et entière conscience de la réalité de cet état de fait.

 

L'image est si belle! L'homme, fier face à l’ineffable, flâne sous le bleu du ciel.

Il se montre, une fois n'est pas coutume, attentif aux êtres et à leurs passions.

Il multiplie les connections avec la vie, et à ses heures qui éclaboussent l'horizon.

 

Et, à mettre l'Autre en lumière, il retrouve des facultés qu'il pensait perdues.

Cet Autre essentiel et infini qui sature de sa présence chaque copeau de son existence.

(FIN)

 

P. MILIQUE

23/08/2014

FLÂNER SOUS LE BLEU DU CIEL 3

au magma présent de l'écriture,

 

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

FLÂNER SOUS LE BLEU DU CIEL

3

 

Il y a ce brusque manque d'air. Il faut prendre sa respiration.

Respirer mieux. Respirer plus amplement, avec une délectation.

Parce que la vie, cela tombe sous le sens, mérite beaucoup mieux.

 

 

Pour ce qui est de la manière, il n'y a qu'à la considérer riche,

Somptueuse et ostentatoire, sans concession aucune à l'air du temps,

Et lui offrir le possible d'une valse tournoyante de l'innocence de vivre.

Tout se joue dans le même temps, s’épanouit dans le même mouvement.

Il faut se montrer, tout comme elle, aussi espiègle qu’encombré de folie,

Et, avec tout l'humilité dont on dispose, procéder par accumulation

Avant de décocher une flèche brûlante et incroyable de perspicacité

Qui, inévitablement, atteindra la cible d'une lecture ouvragée du présent.

Il convient aussi de penser la mise en avant de l'affirmation de sa lucidité

Et de sa liberté face à l'aliénation de ce monde de moins en moins humain

Afin que, même au plus ténébreux du sombre, maintenir, même à peine,

Ce possible qui parfois atteint à ce degré d'intensité qui coupe le souffle.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

22/08/2014

FLÂNER SOUS LE BLEU DU CIEL 2

au magma présent de l'écriture,

 

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

FLÂNER SOUS LE BLEU DU CIEL

2

 

Au vif d'une extrême disponibilité tendue sur l'imperceptible,

Il n'y aura plus qu'à se laisser peu à peu investir par l'inconnu

Au bout de l'aveuglante blancheur d'une renaissance à soi,

Véritable témoins d'un relais vers des aspects plus ludiques.

 

La tâche est sans fin et difficile à identifier sa propre vérité.

Il faut impérativement garder tapi au plus profond de soi

Une capacité à saisir l'hypothétique jaillissement à venir.

Cela est ardu, oui, cela impose de s'affirmer compatible,

Et de savoir faire coïncider ce fol et utopique sens de la vie,

A réinventer sans fin un monde figé réduit à son obscénité.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

21/08/2014

FLÂNER SOUS LE BLEU DU CIEL 1

au magma présent de l'écriture,

 

FLÂNER SOUS LE BLEU DU CIEL

1

 

Face à certains malheurs d'une proche histoire vécue

Qui se préparent déjà à l'affrontement du lendemain,

Face au sensible d'une réalité extérieure parfois muette,

Il convient de se retrouver, s'ouvrir aux rythmes du monde

Et d'exiger la reconnaissance d'autres vérités indélébiles.

 

Cela conduit nécessairement à des pratiques marginales

Et atypiques, à adhérer avec spontanéité à l'impératif

Devoir de recracher l'illusoire existence traquée de peur,

Se détourner enfin des leurres jusqu'à atteindre l'essentiel.

(A SUIVRE....)

 

P. MILIQUE