Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/03/2015

UN MAGICIEN DES MOTS 2

au magma présent de l'écriture,

 

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

UN MAGICIEN DES MOTS

2

Il est important de porter l'identité de l'Afrique inconnue hors des zones d'ombre.
De poursuivre les incursions au tréfonds de la réalité, d'en confirmer les intuitions.
Transhumance passionnelle et engagée qui laisse apparaître d'autres visages
Et laisse présager l'aventure infinie et l'énergie soutenue des regards à venir.

Les pensées affluent, les sens s'aiguisent davantage et la vie, forces dimensionnelles
Et longue hémorragie, défile et embrase les attentes majeures et incontournables.

(FIN)


P. MILIQUE

29/03/2015

UN MAGICIEN DES MOTS 1

au magma présent de l'écriture,

 

UN MAGICIEN DES MOTS
1

C'est l'écriture flamboyante du magicien qu'il sait être.
Une approche poétique, un style, un univers et, magistral,
Cet art précieux de donner vie et souffle à des perceptions.

Mon imaginaire est exalté par l'entière méconnaissance du lieu,
Et je me laisse volontiers transporter par l'invitation généreuse
A l'exploration souveraine d'une saga érudite et vagabonde,
Incité à la plus grande attention par l'expérience nourricière
De la fugue, l'âme grande ouverte, dans l'espace sauvage proposé.
Longue balade aux travers des sables brûlants et iridescents
Ou bien dans le lunaire minéral d'une dune battue par les vents.

Apaisement de l'errance née de chaque nuit. Passionnant voyage qui confirme
L'absolue certitude de l'essentielle place occupée par chacun dans le bel univers.
 
(A SUIVRE...)
 
P. MILIQUE

 

28/03/2015

L’ÉVIDENCE RÉVÉLÉE 2

au magma présent de l'écriture,

 

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

L’ÉVIDENCE RÉVÉLÉE

2

Dans cette évidence enfin révélée, ils se sont proposés de rechercher
Ensemble le vrai et le beau, l’authentique vie qui tend vers l’ouvert et l’infini,
Là où est drainée la part vive de chacun, terre d’asile où l’intériorité exulte.
Chacun de leur côté avait pris un tel retard à découvrir la part manquante
Dans ce vaste no man’s land qui filtre si sévèrement les entrées,
Que le torrent de leurs ressentis leur fit l’offrande d’une issue à la triste fatalité.
Ils vivent désormais l’infime dans la moindre de leurs sensations présentes.

Et le voilà à évoquer, comme si c’était banal, l’impudique verbe aimer.
Ce verbe aléatoire qui ne se conjugue jamais qu’au conditionnel présent
Et se fait l’ébouriffant synonyme, explosive substance, du pur bonheur.
Luxe aussi incroyable que vertigineux dans le déroulé de leurs jours communs.

(FIN)

P. MILIQUE

27/03/2015

L’ÉVIDENCE RÉVÉLÉE 1

au magma présent de l'écriture,

 

L’ÉVIDENCE RÉVÉLÉE

1



Sa vie entre désormais en osmose avec le halo d’une Femme-Soleil.
Jamais il n’aurait pu l’imaginer tant l’imprévisible ne se prévoit pas.
Il vivait alors en une sombre autarcie dans l’improbable d’un couple
Se résumant depuis de nombreuses années en un pacte de cohabitation.

Sa vie n’était qu’une ombre dans les gouttes aigres du souvenir.
Il en était ainsi parce qu’il ne pouvait plus en être autrement.
Tout était de bric et de broc. Cela aurait dû continuer. Sauf que…

Elle lui est arrivée par une route que nul n’avait encore empruntée.
C’est dans cette ébauche imprévisible que leurs chemins se sont croisés.
Il y avait de la lumière dans son regard, de la douceur dans ses paroles.

Le ciel s’est fait grand pour accueillir l’autre dans sa dimension spécifique.
Il a fallu qu'il s’autorise l’unicité de cette chance afin de ne pas passer
A côté de cet essentiel qui a fouaillé en lui les mots embrasés du cœur.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

26/03/2015

CONCISION FRAGMENTAIRE 40

concision fragmentaire.jpg

 

CONCISION FRAGMENTAIRE

40

 

Quand le temps commence à se fissurer,

La débâcle progressive du motif en cours

Ouvre au labyrinthe hirsute de l'absurde.

 

P. MILIQUE

25/03/2015

POUVOIR TOUT ÉCRIRE 5

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

POUVOIR TOUT ÉCRIRE

5

On peut écrire les engouements inhérents
Aux folles extravagances nées de l'excès.
Dire l'indicible concentré dans les marges
De l'impensable avéré ou du hors-limite.
Évoquer les vies dévastées ou désertées
Dans des textes assombri et décadents
Peuplés d'ombres tristes et de fantômes.
Il y a le dire et la pleine légitimité du dire
Lorsque, face au condensé de certitudes
L'auto-portrait en cours s'exige sourdine.
Exhibition obscène de nos âcres révulsions
Dans la réalité tragique tissé d'inéluctable
Qui confirme l'extrême élasticité supposée
De la frontière érigée entre le bien et le mal
A l'instant où, en un scandale mystérieux,
Elle s'affirme d'une rare beauté sollicitée
Pour offrir dans l'instant les retrouvailles rebelles
D'un latent lumineux qui fait l'amour à la mort.
L'amour annule la distance entre deux êtres.

C'est établi dans l'ordre des choses, on peut tout écrire.
Si l'on a pour unique sens de n'en jamais trahir l'essence.

(FIN)

P. MILIQUE

24/03/2015

POUVOIR TOUT ÉCRIRE 4

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

POUVOIR TOUT ÉCRIRE

4

La force d'un texte
Incroyable d'orgueil,
Tient dans son obsession.
Parfois se rédige l'absolu silence
Et sa muette absence au monde.
Il se dégage de lui l'obscur le plus éloquent
De la part insoupçonnable ancrée en soi-même
Qui jusque-là ne se nourrissait que de pudeur.
Vaste zone d'influence mêlée d'intime séduction
Traduite avec une vive ardeur en iridescente énergie
Toutefois contrariée par les rouleaux narcissiques
Qui pas un instant ne doutent de leur triomphe final.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

23/03/2015

POUVOIR TOUT ÉCRIRE 3

au magma présent de l'écriture,

 

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

POUVOIR TOUT ÉCRIRE

3

Mais il existe cette ancestrale habitude
De coucher au tréfonds crépusculaire
Ses instantanés impatients sur le papier
Sous forme de note courte le plus souvent.

Phrases délestées du superflu vaquant
Qui, juchées sur les cimes de l'émotion,
Battent les crêtes éthérées d'un exacerbé
Contenu à grand peine avant explosion.

Il émerge au fil des mots
Le visage définitif et doux
Qu'à l'importance de la rencontre
Et le fluide inévitable de l'Amitié
Dans la fulgurance de ses troubles,
Des désordres lié à la transgression
Perçus, au paroxysme de l'épanchement,
Par l'insatiable passion pour la Femme.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

22/03/2015

POUVOIR TOUT ÉCRIRE 2

au magma présent de l'écriture,

 

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

POUVOIR TOUT ÉCRIRE

2

On peut écrire, vidée de toute modestie,
Des phrases initiatrices de mouvements
Sans afféterie ni maniérisme superflus,
Exprimer de façon simple et réaliste
La solitude amère et la mélancolie
Dans l'exacte facétie des sentiments.

Textes émouvants piqués de férocité
Aux passages hurlants de vérité
Permettant au combat en cours
De prendre un sens vers l'universel
Qui le moment venu étonnera le monde.
Intuition lyrique aux accents désabusés,
Fragment crypté comme dénué d'idées
Ne compose que prose traditionnelle,
Et, pire encore, poésie statique et laide.

(A SUIVRE)

 

P. MILIQUE

 

21/03/2015

POUVOIR TOUT ÉCRIRE 1

au magma présent de l'écriture,

 

POUVOIR TOUT ÉCRIRE

1



L'impensable né des contingences terrestres
A ruiné le crédit éprouvé envers la sincérité
Et entraîner des effluves de scepticisme
Sur ses relations avec le monde extérieur.
Dans l'urgence du présent accentue le retrait,
C'est dans l'ordre des choses, on peut tout écrire.

On peut écrire, enthousiasme futile,
A la lumière de formules balzaciennes
Quand chaque éclaircissement apparent
Complique davantage les faits en cours.
Texte quelquefois profond et touchant
Qui joue de la comparaison sans vergogne.
Lyrisme grave, impétrant et désenchanté,
Inspiration hermétique au rythme saccadé
Lestée de phrases étranges et mal définies.

Ce ne sont que péripéties sans coup de théâtre
Dont on ne peut émerger qu'agacé et séduit
Quand, à baigner sans retenue dans le cliché,
On glisse sans ménagement dans la caricature.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

20/03/2015

Claude FEVRE et Fany PORTE 5

Et enfin,
Magnifique,
Somptueux,

Lorsque le talent s'unit à l'âme pour sublimer les mots...

 

Claude FEVRE

(Lecture/Interprétation)

et

Fany PORTE

(Guitare et canevas harmonieux)

 

Font une Lecture Musicale de «L'autre côté du Monde»

D'Olympia ALBERTI

Aux «Folles Saisons» de Toulouse

Le 13 Mars 2015

LE FIL CONDUCTEUR 2

au magma présent de l'écriture,

 

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

 

LE FIL CONDUCTEUR

2

Il reste à partager les sensations et les émotions,
Celles-là mêmes qui procurent la jubilatoire
Fulgurance d'instants de vie appelés à durer.
Bruissement mélodieux qui s'attache à épanouir
Avec l'amour pour fil conducteur, pour respiration.

Plus tard, bientôt nous le savons, apparaîtront
De magnifiques arrêts sur image sur les jalons
D'une vie débordante de charnelle nécessité:
La naissance d'un enfant désiré en est l'évidence.
Ce sera une radieuse journée inondée de lumière.
Une journée qui aurait pu être semblable à d'autres
Mais qui, en tout état de cause, s’avérera unique,
Essentielle comme peut l'être l'éternité prélevée.

(FIN)

P. MILIQUE