Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/12/2017

SUR LA POINTE DE L'ÂME 10

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

SUR LA POINTE DE L'ÂME

10

 

Il y aura comme une valorisation de l'instant.

Un instant mandaté au maintien à l'état d'énigme s'un temps historiquement libéré par la tournure des événements.

A l'époque déjà le philosophe avait identifié, si ce n'est la culpabilité à tout le moins la responsabilité, en déclarant: «L'enfer c'est les autres!»

Soit! En en faisant

Mais doit-on, pour autant, en déduire que c'est au cœur de son abstraction que se dessinent les délicats contours du paradis?

D'emblée, l'affirmation paraît rude, pas mal exagérée et, au final, un rien provocatrice.

En fait, on voit bien que ce ne sont pas des autres dont on doit se défier, mais de l'encadrement sociétal, émotionnel, relationnel, mais de ce que ces homme-là, dont à mon corps défendant je fais partie, ont édifié avec obstination, avec passion aussi parfois.

L'Homme s'y retrouve sans cesse ballottés au gré des déferlantes vigoureuses d'une mer démontée.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

16/12/2017

SUR LA POINTE DE L'ÂME 9

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

SUR LA POINTE DE L'ÂME

9

 

Pour ce qui est de la solitude, il n'est guère de tentatives de justifications qui soient spontanées et entièrement convaincantes.

Selon que l'on considère le très instinctif instinct de défense, l'ordre intimé par quelques sentiments autoritaires, une quelconque velléité intérimaire, en maîtriser la perpétuation ou encore la nécessité suggérée de rompre à l'immédiat tout commerce avec l'univers.

Nous ne paraissons congédiés qu'à contrario et dirigés, non sans subtilités parfois, en ce lieu prétendument inconnu où l'être en recherche de soulagement se déleste des regards contraignants et des jugements comminatoires.

De fait, nul ne sait vraiment en maîtriser la perpétuation.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

15/12/2017

SUR LA POINTE DE L'ÂME 8

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

SUR LA POINTE DE L'ÂME

8

 

Dans l'air vicié d'une absurdité incontournable, s'anémie l'urgence majuscule.

L'homme, vacillant, entame alors un lent exil vers le rien, jusqu'à se dissoudre dans une existence marginale aux effets ravageurs.

Donc, au cœur d'un temps âcrement figé faute de savoir encore l'anéantir, c'est l'insidieuse folie qui d'ores et déjà s'annonce.

C'est peut-être à l'embrasure de son ombreuse poésie que prend naissance l'idée de l'ultime aventure envisageable.

Une qui repoussera loin la mélancolie dont nul ne peut tout à fait s’accommoder tant s'affirme, puissante, la nécessité de l'Autre.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

14/12/2017

SUR LA POINTE DE L'ÂME 7

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

SUR LA POINTE DE L'ÂME

7

 

En s’immisçant dans l'entaille proposée sur la pointe de l'âme, on entame instantanément un dialogue intense avec la marge.

Dès lors, il ne faudra pas attendre longtemps avant que les risques encourus s'imposent et rendent la régression concevable.

Prévisibles, quelques signes avant-coureurs soulignent déjà une différence sensible, perceptible presque.

Une sourde tension propulse tout dans un étrange espace-temps que l'on souhaiterait transitoire à défaut d'être éphémère.

C'est ainsi que la pensée, comme anesthésiée, empêche l'accès à l'essentiel.

Comment pourrait-il en être différemment alors-même que tout, autour, persiste à se disloquer sans nuances.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

04/12/2017

SUR LA POINTE DE L'ÂME 6

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

SUR LA POINTE DE L'ÂME

6

 

Cette solitude-là l'aura jeté à l'isolement, et sa grandeur mutilée n'est même plus à même de choisir ce qui, bientôt, le contraindra au quotidien.

Imagine ça!: serres monstrueuses et glaciales, cage rouillée des pleurs antécédents, ou cloche de verre opaque pour l'aveugler aux yeux de tous.

Tout cela maximise sa vulnérabilité nouvelle dont il ne parvient à explorer nulle anfractuosité.

Alors, l'âme désormais en charpie parce que criblée d'échardes, il tue le temps qui flanque sa lourde solitude.

 

Il va de soi que l'isolement excessif du solitaire peut provoquer des carences, et qu'il n'est pas sans réel danger.

Il est par ailleurs à considérer combien la solitude est un monde abstrait sans futur immédiat.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

03/12/2017

SUR LA POINTE DE L'ÂME 5

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

SUR LA POINTE DE L'ÂME

5

 

Est-ce à l'ombre de ses paupières mi-closes qu'il réchauffe, puis exacerbe sa volonté d'effacement?

C'est ainsi que s'est mis en mouvement le lent processus d'aliénation: la sève peu à peu s'épuise, asséchée par le poids de l'ennui.

Une fois figé dans l'étrange, il occupe comme il peut ses longs moments d'absence.

Désormais soumise aux cadres rigide du silence, son attention flottante, durement mise à l'épreuve, se concentre sur le vide.

C'est en ces sphères insolites qu'il accède à l'entière perte de lui-même.

 

La vive introspection de son esprit chancelant du dialogue et de l'échange réciproque. En s'affranchissant confirme la preuve qu'il a, à un moment donné,

La conséquence à cela, qui fut un temps active et douloureuse, aurait pu n'être qu'embarrassante mais...

Mais elle est vite devenue autre chose.

Quelque chose comme une émulation hostile.

Une ruse véritable dressée face au vivant ébloui de lumière trop blanche, exagérément diffuse.

Le rythme vital étriqué et à l'étroit s'épuise sur fond de larmes et d'épaisse amertume.

Mais la grandeur de l'Homme, lorsqu'il se retrouve reclus et mortifié, l'incite à ne plus se contenter d'une écume misérabiliste.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

02/12/2017

SUR LA POINTE DE L'ÂME 4

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

SUR LA POINTE DE L'ÂME

4

 

Il est hyper violent de ne jamais s'éprouver attendu par personne, nulle part.

Car rapidement, des frémissements apparaissent, accentués par la perte d'une identité que rien ne vient troubler ni distraire.

Au cœur de cette solitude-là, le dialogue s'établit avec ceux qui le peuplent et l'altèrent.

Il en est ainsi car nous voilà désormais assujettis à l'oppressante compagnie de ceux qui nous hantent, dangereusement exposés qu'ils sont à une détresse turbulente.

 

On peut considérer la solitude comme installée partout, tant on croirait parfois que chacun est seul au monde.

Le solitaire paraît en effet obéir à d'étranges lois lui intimant de renoncer aux palliatifs divertissants.

De fait, le possible semblant anéanti et les neurones étant à plat, il ne peut plus être que désœuvré, et sans ressources.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

01/12/2017

SUR LA POINTE DE L'ÂME 3

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

SUR LA POINTE DE L'ÂME

3

 

Par malheur, la solitude c'est aussi observer un rapport au temps inédit.
Mais cela n'est guère possible: à force de vivre le lent effritement, on finit par gémir de désir.

Et on fixe l'horloge immobile.

 

On se barricade un peu plus en son monde intérieur, approfondissant davantage encore les silences déjà accusés.

Soudainement plongée à l'embrasé des obsessions, l'âme aux aguets observe les multiples détails minimalistes de chaque heure du jour qui s'enfuit.

Le temps s'étire ainsi, de manière irréductible, dans l'attente que rien ne peut espérer vaincre.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

30/11/2017

SUR LA POINTE DE L'ÂME 2

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

SUR LA POINTE DE L'ÂME

2

 

D'autorité, on s'arroge donc de fait la possibilité de se débarrasser des affaires courantes du monde.

Cette détermination dans la prise de recul, vivifiante et salvatrice, est propice à toutes sortes de considérations nouvelles.

A scrupuleusement ensemencer le terreau du silence, tout semble adopter une perspective différente.

Constatons-le, l'expérience muette du réel est à même de déconstruire sans faillir chaque évidence frelatée.

Comme transformé en éponge sous influence au simple contact des choses, voilà que l'on jette tout son être au-devant de soi-même.

On regagne les eaux dormantes, on retient son souffle jusqu'à ce que, connecté au grand-ordre des sensibilités, des sentiments et des effervescences multiples, on s'étonne soi-même d'avoir eu cette fois, cela arrive si peu souvent, le dernier mot.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

29/11/2017

SUR LA POINTE DE L'ÂME 1

au magma présent de l'écriture,

 

SUR LA POINTE DE L'ÂME

1

 

Chacun ressent, avec plus ou moins de conscience, que la solitude ne s'éprouve pas seulement sur une île déserte dans le ruissellement du vent, ou dans une maisonnette végétale perchée dans la canopée des arbres, en une autarcie outrageusement revendiquée et pour le moins approximative.

Cela se peut certes, mais il est à considérer aussi que cela ne peut pas être que ça!

Elle peut, c'est un exemple, se révéler être une alternative délibérément choisie pour s'autoriser le luxe de se replier sur soi-même, de se refermer peut-être.

 

Quelquefois, de manière imprévisible pour l'alentour, on change insensiblement sa trajectoire jusqu'à ce qu'un jour, n'y résistant plus, tout bascule.

Assaillis de questions insoupçonnées, on décide de s'abstenir, le temps qu'il faudra, de ce monde décidément trop chaotique, pour en tenir à distance toutes les médiocrités et autres laideurs qui encombrent et détournent certaines existences.

On s'engage alors dans une ardente errance qui aboutira sans doute à une mise à l'écart.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

28/11/2017

EQUILIBRISTE MALADROIT

equilibriste.jpg

 

 

ÉQUILIBRISTE MALADROIT

 

Au pays du doute se concrétise parfois

Le souffle vivant des plus jolies promesses.

 

Sur ce chemin sinueux et tourmenté,

L'avenir reste toujours aussi capricieux.

 

Pour pimenter sa vie de vagabond,

Il s'exhibe équilibriste maladroit

Qui marche dans l'infini du temps

Avec pour seul balancier, chaque pépite

De cet amour-soleil lumineux

Qui explore à ses côtés la mélodie riche

D'un arc-en-ciel partition de vie.

 

P. MILIQUE

27/11/2017

ABSORPTION

au magma présent de l'écriture,

 

ABSORPTION

 

Il faut posséder un état de dextérité vraie

A la consentir ainsi au plus que nécessaire

Et restituer sans partage le rayonnement

Sous une forme tellement plus aboutie.

 

Mais les mots quotidiens restent trop abstraits,

Trop écrasants et trop désertés par la répartie,

Jusqu'à se retrancher dans l'impossible inertie

D'heures affreuses obstinément douloureuses.

 

P. MILIQUE