Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/10/2017

A PORTÉE DE DOIGTS

au magma présent de l'écriture,

 

A PORTÉE DE DOIGTS

 

Ainsi, le sûr est désormais certain.
Le magnifique noir conciliant a su

D'un sourire faire s'ébaucher le sien.

Complice, il a ensoleillé sa journée

En accordant quelques heures de plus

A l'exquis bonheur d'être ensembles.

 

Son amour et lui seront demain réunis.

Peut-être se languissait-il dans l'attente

De ce jour si éloigné reporté aux demains

Qu'il en finissait par paraître inaccessible.

 

Il sait dès lors son amour exister dans le vrai.

Il n'est plus une hypothèse du cœur ni de l'âme

Car ça y est il le distingue-là, à portée de doigts.

Il peut le toucher déjà, provoquant une langueur

Exaltée et toute d'exacerbation qui, peu à peu,

S'est transformée en attente sereine et confiante.

 

C'est cela: ils ont su emprunter l'unique chemin

Susceptible de les mener à eux jusqu'à l'éternité.

Il fallait bien qu'il connaisse un jour le bonheur

Généré par les ondes radieuses d'une escale de vie:

Cette escale, havre d'amour avéré, elle le lui offre!

Et il court vers elle. Il est heureux, il court vers eux!

 

P. MILIQUE

Écrire un commentaire