Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/12/2016

UN AVENIR A NOUVEAU LUMINEUX 4

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

UN AVENIR A NOUVEAU LUMINEUX

4

 

Historiquement, depuis qu'il est devenu possible de le diagnostiquer, le cancer provoque une vive aversion.
Une frayeur aussi terrible que légitime.
Aussitôt après que tu m'eus informé de l’exécrable nouvelle, quelque chose a fait blocage en moi qui m'a déterminé à ne pas savoir, tu le vois bien, parler de cette maladie.
Pire, encore, je n'ai même pas su la nommer pour cette seule raison qu'il m'était impossible de prononcer le mot cancer, alors que c'est le seul que tu as utilisé toi, aussitôt son identification confirmée, pour m'en faire part.
Le courage décidément, ça ne s'improvise pas.

Étymologiquement le mot cancer vient du grec «karkinos» qui signifie, s'en étonnera-t-on, «crabe» ou «pince».
Comme par hasard!

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

Écrire un commentaire