Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/06/2017

PASSE-PASSE CONCEPTUEL 7

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

 

PASSE-PASSE CONCEPTUEL

7

 

     Mais enfin, ce n'est pas parce qu'on s'offre le luxe de ne pas toujours regarder la réalité en face que nous entretenons pour autant une relation lunaire avec le monde!

L'illusion reste attentive à ne prendre aucune distance avec la perception. De fait, ce n'est pas elle qui perturbera la réelle profondeur d'un ciel pas plus qu'elle ne saurait occulter durablement la rotondité avérée de la Terre. Après tout, il est aisé de refuser la manipulation, de réfuter une quelconque soumission à sa loi.

Pour autant, il n'est pas question de règles bien sûr. Parfois on joue à inventer, rien que pour soi. C'est ainsi qu'en présence de l'illusion, le regard se charge d'indulgence. Comme hypnotisé, il capte d'un à peine esquissé qu'il complète à ne plus pouvoir l'effacer.

Fantômes en latence surgit des brumes confortables de l'inconscient, étirés jusqu'à la limite...

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

Écrire un commentaire