Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/07/2017

UN DERNIER TANGO

au magma présent de l'écriture,

 

 

UN DERNIER TANGO

 

Atmosphère oppressante au saturé des mots...

 

C'est le cœur qui s'embrase au frôlé de la chair,

C'est un soleil obscur qui pleure ses désaccords.

 

C'est le lait qui mêle à la pluie son velours diaphane

Tandis que les pétales meurtris de nos corps se fanent.

 

Le vent s'affole dans ce qui se voulait délicate alcôve,

Faisant danser la rupture aux harcèlements de nuit.

 

Les mains fébriles déchirent le drap de ténèbres

Osant avec rudesse d'aveuglants éclairs lunaires.

 

Peut-être était-ce là l'à-venir de notre dernier tango?

 

P. MILIQUE

Écrire un commentaire