Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/09/2016

PARFUM 3

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

PARFUM

3

 

Je m'adresse à vous chers petits d'Homme!
Fournissez à votre ombre et à votre âme
Toute la nourriture céleste qu'elle réclame.
Offrez-leurs couleurs, poésies, amours,
 Violentes passions, désespoir même!

Baudelaire nous a enseigné
Qu'il valait mieux vivre enivré,
Se connaître soi le plus possible
Ainsi que les limites de son être,
Et ne jamais renier ce que l'on est,
Même si cela abandonne au panier
L'essentiel de nos rêves et de nos espoirs!

Terrible sacrifice que de quitter le masque
Que l'on destinait à l'observation du monde,
Me ferez-vous observer, suffoqués!
Mais ces effluves du matin dont nous parlions,
Cet imperceptible parfum d'enfance,
Cette juvénile fraîcheur murmurée,
Vous risqueriez-vous à lui donner un prix?

(FIN)

 

P. MILIQUE

Écrire un commentaire