Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/01/2017

HISTOIRE DE POÉSIE 3

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

HISTOIRE DE POÉSIE

3


Bien au-delà du don éventuel se tient le besoin.
L'ardente nécessité.
Le poète ne peut exister sans créer.
Son cerisier intérieur le démange sans discontinuer.
Il observe, il constate, il ressent: il écrit!

Il écrit car il s'éprouve parfois contraint de le faire!
Combien de fois me suis-je précipité sur une plume, quelle qu'elle soit, dans une salle d'attente, au cours d'un voyage ou dans mon lit jusqu'à des heures indues, sous le joug d'une idée ou d'une brusque sensation, je ne peut résister au souffle puissant de l'inspiration?

Oui le poésie est plus qu'intellectuelle, plus que spirituelle: elle est physique.
Le poète s'éprouve pétri corps et âme.
Il l'aime la poésie!
Et il la vit avec une belle intensité.

Veuillez excusez mes approximations, mais je me sens profondément ému à vous parler de ma passion de manière si personnelle, intime presque.
Il est vrai que je pourrais aisément la dépeindre de mille façon.
Car elle m'offre, tout comme à mes frères poètes, la plus belle et la plus ample liberté d'expression qui soit.

A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

18/12/2016

UN AVENIR A NOUVEAU LUMINEUX 11

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

UN AVENIR A NOUVEAU LUMINEUX

11

 

Me refuser cet accès-là me ferait passer par tous les stades de la frustration!


Je m'éprouve incroyablement déterminé, habité d'une volonté impétueuse pour t'aider à esquiver les obstacles qui ne manqueront pas de se dresser face à toi.


Il n'empêche que, admettre les fangeux aléas d'un destin, par ailleurs singulièrement douloureux, tiendrait de la plus sinistre erreur.
Tout au contraire, il faut refuser l'inacceptable absolu de la situation.
Le réfuter avec la plus extrême énergie.
Le sublimer peut-être!

A titre personnel, je veux me tenir au plus près de ta fragilité, de tes doutes et de tes fêlures.
Puis, renforcé d'une inébranlable sérénité, te rapprocher de l'essentiel à vivre en tenant les voies du malheur à distance.
Cette attitude est indispensable pour évacuer la laideur calamiteuse tapie toute proche, et envisager l'accostage prochain à l'infinie beauté.

La maladie, cela se dit, agit fréquemment comme un révélateur,
Le révélateur de l'éphémère réalité de notre fragile condition humaine.
A se développer ainsi, paroxystique, elle met en lumière le fonctionnement parfois défectueux de nos relations, que celles-ci soit choisies ou subies.
Est-ce à dire que la solitude aurait été amplement préférable à ce réseau fourni de pseudos amis trop surfaits pour ne pas être déficients?

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

17/12/2016

UN AVENIR A NOUVEAU LUMINEUX 10

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

UN AVENIR A NOUVEAU LUMINEUX

10

 

A vivre à tes côtés, je ne pouvais que savoir.
Toutes les discussions, tous les doutes, tous les moments de désespoir, de fatigue, d'espoir de rémission, de lassitude, de souffrance, de guérison attendue et de retour à la vie, je peux et je veux les partager avec toi.


Avec toi je veux assumer l'extrême pénibilité de l'événement.
Je veux être à tes côtés pour combattre avec toi les douleurs physiques et psychiques qui se dérouleront peut-être en de multiples versions plus aliénantes les unes que les autres.
Qu'elles se fassent parfois, à l'infime du jour, feutrées, violentes, obsédantes, brutales, chroniques, intenses, profondes, intolérables, diffuses ou atroces, quelles que soit leur singularité, je veux être là, à leur côté, pour tenter d'alléger son fardeau qui te contraint.
Simplement parce que cette place-là est la mienne.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

24/11/2016

HISTOIRE ENCHANTERESSE

au magma présent de l'écriture,

 

HISTOIRE ENCHANTERESSE

Nous avons vécus d'intenses moments,
Dans le feutré d'un endroit fascinant
Et, pour ce qui me ravit l'âme et le cœur,
En compagnie d'une femme magnétique.

Comment ne pas croire en de tels auspices avérés,
A la fervente réalité de notre histoire enchanteresse?

Nous avons connu le délice de protéger notre amour
En un lieu d'exception. Un endroit rare et onirique.
Au cœur exalté d'une nature chatoyante, luxuriante.
Authentique hymne de vie à l'amour grandiloquent.
Un lieu de verdure consacré, unanime et chaleureux,
Grondant de ses cascades, grandes frénésies liquides
A l'impétuosité impavide de roches sublimes et sereines.

En de tels lieux, l'infinie tendresse et l'amour évident
N'ont pas à prendre des dispositions pour être discrets.
Il leur suffit de se maintenir au plus proche de l'osmose
Des mots et des images qu'ils n'en finissent pas d'admirer.
Oui, nous avons vécus-là quelques heures hors du temps,
Quelques éclats d'infime qui sont déjà de notre éternité.
Folle communion, seuls parmi les autres. Nous, uniques.

P. MILIQUE

01/09/2016

PARFUM 3

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

PARFUM

3

 

Je m'adresse à vous chers petits d'Homme!
Fournissez à votre ombre et à votre âme
Toute la nourriture céleste qu'elle réclame.
Offrez-leurs couleurs, poésies, amours,
 Violentes passions, désespoir même!

Baudelaire nous a enseigné
Qu'il valait mieux vivre enivré,
Se connaître soi le plus possible
Ainsi que les limites de son être,
Et ne jamais renier ce que l'on est,
Même si cela abandonne au panier
L'essentiel de nos rêves et de nos espoirs!

Terrible sacrifice que de quitter le masque
Que l'on destinait à l'observation du monde,
Me ferez-vous observer, suffoqués!
Mais ces effluves du matin dont nous parlions,
Cet imperceptible parfum d'enfance,
Cette juvénile fraîcheur murmurée,
Vous risqueriez-vous à lui donner un prix?

(FIN)

 

P. MILIQUE

04/04/2016

PARTAGE GÉNÉREUX

au  magma présent  de l'écriture,

 

PARTAGE GÉNÉREUX



Ne pas se laisser détourner par ces discours
Farcis de beaux principes ou de bons sentiments
Qui ne peuvent qu'aggraver la réelle difficulté
A vivre sans plus de confiance, sans repères,
Et à se déceler au sein d'un monde inquiétant.

Le don des nuances ayant sombré avec le discernement,
Il faut de plus en plus justifier aux yeux de la multitude
Sa préférence assumée entre la diversité et l'uniformité,
Et la forte prégnance affichée par des valeurs historiques
Ouvertes aux incertitudes ainsi qu'aux divers remplacements.

Le généreux partage de l'érudition et des idées alternatives
Aidera chacun, au fil d'une découverte riche et profonde,
A se reconnaître dans une toute nouvelle relation à l'autre
Qui conjuguera, le moment venu, le présent avec le futur.

P. MILIQUE

15/03/2016

MAIS COMMENT VIVRE? 1

au magma présent de l'écriture,

 

MAIS COMMENT VIVRE?

1



Mais comment vivre sans lire?

Être cet homme qui lit un texte comme s'il avait été écrit le matin même, dans le vécu formulé du temps présent.
S'arroger le privilège commun de n'être qu'un humble lecteur.
Et se fier au plaisir simple de celui fait siennes toutes les opportunités d'explorer tous les versants accessibles de l'expression intime.
Lectures grisantes au cours desquelles les mots sont parfois les mêmes tout en soulevant souvent en nous des perceptions autres.
Diamétralement opposées peut-être.
On pleure fréquemment dans une vie de lecteur, il est vrai!
Parce que chaque lecture est une belle aventure, ou devrait l'être, jusqu'à certaines fois arracher d'irrépressibles larmes, qu'elles soient de rire ou d'émotion, en limitant au plus juste le risque toujours possible de mauvaises rencontres.
Il est un autre temps, un autre espace, réservés au texte imprimé.
Il est ces rédigés incomparables, générateurs des habituelles réflexions toujours promptes à les décortiquer.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

26/11/2015

GRATITUDE 2

au magma présent de l'écriture,

 

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

GRATITUDE

2


Femme chérie, j'ai une immense confiance en toi.
Je sais mon bonheur intense de me réaliser en toi.
Je sais que le soir je m'endors tout contre toi,
Je sais tes mains douces, mouvantes, émouvantes,
Que tes lèvres mon amour, tes lèvres m'abreuvent.
Je sais que mon plaisir est grand à te savoir blottie,
Serrée fort contre mon corps, affectueuse et suave.


Je sais combien j'aime te prodiguer de tendres caresses,
Que j'aime à te bercer contre moi, mon tout petit à moi.
Enfin, je sais que j'aime vivre au moelleux de notre amour,
Que j'ai bien raison de t'aimer aussi fort et que, parfois,
Je me reproche allègrement de ne pas t'aimer davantage.
Ne t'étonnes pas alors qu'à ton départ mes yeux pleurent.
Ils ne sanglotent, sache-le, que des sanglots de gratitude.

Amour, offre-moi encore ta bouche afin que, éclats de soleil,
Nous échangions cet interminable et tendre baiser d'amour
Qui de nous deux, magique osmose, ne font plus qu'un: Nous!

(FIN)

P. MILIQUE

23/11/2015

IRRÉFRAGABLE UNICITÉ 6

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

IRRÉFRAGABLE UNICITÉ

6

A partir de là, la transformation en cours rendait impérative la révision rapide de notre mode de pensée et de notre perception du monde. Et d'accepter l'ubiquité jusque-là inconnue de l'identité. Ce que nous savions être, nous ne le sommes plus. Nous ne parvenons plus à être un simultanément ici et là-bas. Il faut s'y résoudre, cela a bel et bien disparu avec le temps, déjouant ainsi, dans la seule durée d'un clignement de regard, les inconsistantes et ineptes prévisions. Nos somme désormais contraint à vivre dans un moi d'emprunt. Et encore suffit-il d'y croire un tant soit peu pour, instantanément, douter d'être réellement celui-là. Problématique déterminante d'une impétueuse crise d'identité.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

19/09/2015

AU GRAND PUZZLE DE LA VIE 1

au magma présent de l'écriture,

 

AU GRAND PUZZLE DE LA VIE

1



Il s'autorise à dérober quelques minutes
Au banal pour lui dire combien il l'aime.
Mais il ne peut le lui confirmer encore:
Elle en est avertie depuis si longtemps déjà.

Lui dire, lui répéter l'intensité effective
De ces instants magiques offerts au matin.
Elle, elle lui dit être éveillée depuis longtemps
Et avoir profité de cette vacance inattendue
Pour vivre la réalité de son amour pour lui.

Elle a ainsi pérennisé cette pensée nocturne
Qui mouille leur visage de larmes d'émotion,
Attendris par l'évidence de leurs deux êtres unis,
Deux originalités uniques du grand puzzle de la vie,
A se retrouver, à s'imbriquer ainsi avec tant d'aisance,
Totalement identifié à l'autre jusqu'à ne plus faire qu'un.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

15/06/2015

CE N'EST PAS ENCORE L'HEURE OU LE SOIR TOMBE 2

au magma présent de l'écriture,

 

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

CE N'EST PAS ENCORE L'HEURE OU LE SOIR TOMBE

2

Savoir que l'éternité est sans fin tant le terme nous échappe
Est, de fait, une formidable sarabande à vivre l'exceptionnel!

Avant que la morne habitude ne dissolve la totalité,
Et parce qu'il y a toujours de la place dans le cœur
Pour quelque chose d'immensément plus vaste,
Il convient de s'intégrer à la braise du monde
Et de ce projeter dans l'incroyable sarabande
Qui fait danser, l'âme en attente, l'exalté de la vie.

Cette exhortation aux saveurs juvéniles à de quoi surprendre,
Mais l'enfance n'est pas une maladie grave dont on doit guérir!

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

08/06/2015

A L’ÉPICENTRE DE NOS RÊVES 6

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

A L’ÉPICENTRE DE NOS RÊVES

6

 

J'aperçois déjà se dessiner quelques rictus moqueurs sur le visage de certains, aux concepts bourgeois.

Que m'importe, puisqu'il ne sont pas, ne seront jamais, de mon monde, et d'ailleurs, j'ai en moi beaucoup de facilités à échapper à toutes les mauvaises raisons que tous ces tristes sires ne savent que mettre en avant.

Il m'est ainsi facile d'accueillir et de faire face à  ces contradicteurs-là.

 

J'affirme pour ma part que la joie est parfois d'une simplicité déconcertante.

Tout homme présent au monde peut adhérer et vivre au cœur de cette réalité-là qui lui permettra d'être le contemporain du si beau ressenti qu'exacerbe la joie.

Sentiment de bien-être absolu que celui d'observer la joie ensoleiller les yeux alentours.

(A SUIVRE)

P. MILIQUE