Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/04/2017

ORPHELIN DE SA FILLE 5

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

 

ORPHELIN DE SA FILLE
5

 

C'était sans compter les hoquets de la vie qui jamais ne repoussent l'opportunité d'autres possibles.

A force de flirter avec trop de négligence sur le flot des jours, on finit par se heurter, c'est inévitable, au réel absolu.

A force de prétendre vivre ainsi déconnecté, presque comme par inadvertance, tout devient plus confus, plus hésitant.

 

Il se brûle en effet à la braise de l'aveuglant immédiat, là où il ne parvient plus à se déserter pour se rendre simplement réceptif à l'onde de ce qui est.

Et c'est le vacillement fatal des espérances.

 

A cause d'une intense fragilité émotionnelle, dont ils connaissent tous les deux la source, le chemin emprunté à l'origine devient soudain chaotique et ne s'effectue plus, désormais, qu'au rythme saccadé du désordre.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

Écrire un commentaire