Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/09/2017

SÉMAPHORE NOCTURNE 4

 magma present de l'ecriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

SÉMAPHORE NOCTURNE

4

 

Sans conteste, dans ce lieu s'exprime un poète.
Ici naissent des stridences prolixes et des éclats de lumière d'où surgissent des richesses insoupçonnées.
Dans l'exacte perception des divagations nocturnes, les lettres s'allient entre elles.
Les mots, eux, font l'amour avec ardeur pour formuler des voluptés primordiales, resplendissantes de cristalline pureté.

Ils s'offrent ainsi les prémisses d'une folle et imprévisible espérance: l'expérience d'une écriture exceptionnelle de raffinement, merveilleuse de sensibilité et avide d'émotion.
Une écriture dans laquelle la femme ressemble à un paysage tout harmonie, idéalisé et en même temps, presque inaccessible.

Le poète, de toute sa puissance créatrice, a le privilège de savoir manipuler dans son entièreté l'envoûtant panorama de la condition humaine.
Il donne chair, de toute son impatiente passion, aux romantiques, aux un peu fêlés, aux laissés pour compte.
Il présente aussi tous les symptômes d'une mémoire fétichiste et, même lorsqu'il nous entraîne au fil de l'itinéraire tourmenté d'une désillusion, ce peintre des mots s'arrange toujours pour, au final, apprivoiser le désespoir.

Il refuse, autoritaire, de subir ce fardeau maléfique. Avec lui, la désespérance n'aura jamais le dernier mot.
Parce qu'il a gardé intact son inépuisable capacité d'étonnement, et parce que les nombreuses urgences de la vie ne semblent pas devoir le concerner.

Il sait s'installer, immortel défi, dans un orgueilleux sentiment d'invincibilité.
En établissant un dialogue presque charnel avec le réel.
En écrivant juste.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

Écrire un commentaire