Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/05/2017

CHANCE

au magma présent de l'écriture,

 

 

CHANCE

 

Chance de l'avoir rencontrée,

Chance d'avoir subi sa cruauté,

Son ignorance et son étourderie.

 

Chance de ne pas l'avoir vraiment connue.

 

Je me sens bien dans mon rêve.


A loisir je revis et je me persuade

Que décidément elle ne peut partir.

 

Chance, oui, de n'avoir connu d'elle

Que son odeur, sa grâce et sa chaleur.

Et puis, l'espace d'un éclair avant sa fuite,

Chance de n'avoir reçu d'elle que le meilleur.

 

Jamais je ne connaîtrai de toi

La monotonie des jours d'hiver

Ni ton visage des mauvais jours

Qui au morne infini se répètent.

 

P. MILIQUE

Écrire un commentaire