Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/09/2017

BOÎTE DE NUIT 3

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

 

BOÎTE DE NUIT

3

Des ombres cherchent, glissent, effleurent d'autres ombres dont on ne sait si elles ont été reconnues.

Puis le ballet initié rompt son cours.
Il se disloque.

La logique disparaît comme elle était apparue, en toute discrétion.

 

Les heurts n'existent pas.

La nuit, ils prennent une toute autre couleur.

Ils se déguisent, s'effacent colorés de vif ou de teintures que l'on n'identifie pas d'emblée

Aucune logique ne prévaut sinon celle qui est issue du hasard.

 

C'est la surprise.

On ne sait et on ne saura jamais.

Aucune logique ne prévaut jamais sinon celle qui est issue du hasard.

 

C'est là maintenant: aux confins du labyrinthique hasard.

On ne peut s'attendre à rien mais on attend.

Chacun se place comme il le sent, comme il lui convient.

De fait, chacun paraît libre.

Les codes, pourtant nombreux, n'ont rien de fixe, de figé une fois pour toutes.

Ici encore, la surprise interviendra lorsque sera venue l'heure de rencontrer l'essentiel.

(FIN)

 

P. MILIQUE

Écrire un commentaire