Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/12/2017

SUR LA POINTE DE L'ÂME 5

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

SUR LA POINTE DE L'ÂME

5

 

Est-ce à l'ombre de ses paupières mi-closes qu'il réchauffe, puis exacerbe sa volonté d'effacement?

C'est ainsi que s'est mis en mouvement le lent processus d'aliénation: la sève peu à peu s'épuise, asséchée par le poids de l'ennui.

Une fois figé dans l'étrange, il occupe comme il peut ses longs moments d'absence.

Désormais soumise aux cadres rigide du silence, son attention flottante, durement mise à l'épreuve, se concentre sur le vide.

C'est en ces sphères insolites qu'il accède à l'entière perte de lui-même.

 

La vive introspection de son esprit chancelant du dialogue et de l'échange réciproque. En s'affranchissant confirme la preuve qu'il a, à un moment donné,

La conséquence à cela, qui fut un temps active et douloureuse, aurait pu n'être qu'embarrassante mais...

Mais elle est vite devenue autre chose.

Quelque chose comme une émulation hostile.

Une ruse véritable dressée face au vivant ébloui de lumière trop blanche, exagérément diffuse.

Le rythme vital étriqué et à l'étroit s'épuise sur fond de larmes et d'épaisse amertume.

Mais la grandeur de l'Homme, lorsqu'il se retrouve reclus et mortifié, l'incite à ne plus se contenter d'une écume misérabiliste.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

Écrire un commentaire