Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/11/2017

UN MALENTENDU

au magma présent de l'écriture,

 

 

UN MALENTENDU

 

Le désir d'écrire est vif en même temps qu'éthéré,

Il est la parenthèse éphémère dans lequel je brûle

Mes insomnies au fer rougi de mes pensées secrètes.

Tout cela est trompeur, aucun signe ne fera jamais preuve!

Le plus souvent, dans la grisaille humide d'un matin furtif,

La comédie cesse, happée par le vide d'une passion éteinte

Révélant à nouveau l'insuffisante énergie d'une créativité

Que j'identifie, avec lucidité, comme désespérément absente.

Comme l'idéal me demeure inaccessible, j'entretiens,

Avec une risible ténacité, l'ordinaire d'un malentendu.

Est-il chose plus grotesque qu'un tel recours à l'illusion?

 

P. MILIQUE

Écrire un commentaire