Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/02/2017

ENCHAÎNEMENT LEXICAL ET TENDANCIEUX.... IDYLLE

Cet Enchaînement Lexical a été composé en révérencieuse référence à cet inégalable Poète qu'est Eric Ducelier. Un maitre!

dictionnaire.jpg

(Comme il s'agit – cela ne vous aura pas échappé – d'un enchaînement lexical, il conviendra de remonter le fil des archives pour consulter les précédentes lettres de l'alphabet nous ayant conduits, non sans une ostentatoire désinvolture, jusque là...)

 

IDYLLE

 

Histoire tout à fait captivante qui, malgré son contenu le plus souvent considéré comme anodin, n'en semble pas moins exacerbée aux vagues d'un charme fou.

Qu'elle soit affection tendre et naïve, qu'elle soit intense autant que déconcertante, ou bien encore relation ineffable d'imprévisible, elle s'affirme quand même tel un véritable petit poème pastoral au doux intitulé: idylle.

C’est d'autant plus frappant quand celle-ci en est à chanter l'aurore de l'amour dans la découverte exquise de l'être unique, voluptueux et sensuel.
C'est ainsi que dans l'apaisé d'une douce accalmie, ou dans le silence d'une tempête traduisant le visible, l'idylle se voile en général d'un romantisme pudique doublé d'une rêverie urgente et spontanée qui la rend tout à fait enchanteresse aux cœurs innocents et notablement réceptifs proposés par de tendres  jouvenceaux.

(A suivre)

 

JOUVENCEAU

 

P. MILIQUE

 

Commentaires

Et là, je craque, j'explose, n'en déplaise aux prudes et amers ressentis labellés, lexicaux. Peu m'importe. Toujours est-il que ces mots m'ont plus qu'interpellés. J'adore et je kiffe ces phrases, ses mots, vos maux, et le charisme qu'ils engendrent frôlent l’inassouvi et le désir d’être. Et je n'ai pas remonté le fil des archives...J'entend le tendancieux qui m'a longtemps frôlé, interpellé directement ou non . Vous jouez manifestement avec l’ambiguïté messieurs! Bravo, et bienvenu dans le monde du féminin avec lequel vous jouez avec virtuosité! Il était plus que temps. Avez-vous noté ou repéré la féminité de vos propos malgré une ostentatoire désinvolture? Hiiiiiiii !

Écrit par : loubel | 28/01/2012

Répondre à ce commentaire

"Et là, je craque, j'explose,....J'adore et je kiffe ces phrases, ses mots...." Mais.. ne vous gênez pas surtout, tout le plaisir est pour moi!

"Avez-vous noté ou repéré la féminité de vos propos?..."
C'est à dire que... Non, je n'ai rien repéré du tout. Mais je vous fais confiance, je vous sais spécialiste avisée de la psyché.
Je sais bien sûr que cette part existe en l'Homme. En suis-je un exemple ou une caricature? Quel élan? Quelle énergie? Quelle part d'irrationnel mon moi projette-t-il?
Je sais que c'est souvent le mode d'expression de l'homme qui ne parvient pas à s'aimer...

Disons que ma part féminine est là pour combler un manque, un vide intérieur, abyssal. Et comme il se dit que c'est cette même part féminine qui ouvre, chez l'homme, la porte à l'expression, à l'inspiration...

Tout cela, somme toute, me convient parfaitement! C'est une belle alchimie intérieure proposée.

Et que ce soit vous, Loubel, qui en releviez l'importance, m'est bien agréable.

Écrit par : MILIQUE | 30/01/2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire