Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/03/2017

ORGUEILLEUSES RACLURES

au magma présent de l'écriture,

 

ORGUEILLEUSES RACLURES



C'est dans le quartier glauque des paumés de l'instant,
Des camés hallucinés aux regards flous et déconcertants,
Des humiliés de la vie qui le sont toujours à jets continus,
Que se déchaîne la lame de fond d'une noirâtre mélancolie.

Cependant, c'est dans les orgueilleuses raclures
De ce superficiel grouillement humain en activité
Où se butine l'efflorescence lumineuse et délicate,
Que s'exprime librement l'amour à la planète émue.

P. MILIQUE

14/03/2017

ÎLE INCONNUE

au magma présent de l'écriture,

 

ÎLE INCONNUE



C'est une île inconnue cependant connue de tous,
Mais peu tombent d'accord sur sa géographie réelle,
Tant là où résonne l'amour n'est peut-être qu'utopie.

Mon imaginaire ne disposant que d'un horizon restreint,
Sa seule localisation évoquée, aussi peu crédible soit-elle,
Ne peut être que maritime, abyssale ou encore céleste,
Selon les croyances intimes conférées au jaillissement.

Est-il vraiment un endroit aussi peu approprié à une île?
Certains affirment sans ambages l'avoir déjà déterminée.
Qu'ils sachent, ces imprudents, que je les plaindrais presque.

Se rendent-ils compte à quel point leur vie va se compliquer
A force de ne jamais parvenir à joindre la chimère proposée?

Un probable traumatisme est à venir sur un mode durable
Si on veut bien considérer que le plus éprouvant avec l'éternité,
Est qu'elle n'envisage jamais de durer autrement que toujours!


P. MILIQUE

06/03/2017

CHAIR ORPHELINE

au magma présent de l'écriture,

 

CHAIR ORPHELINE



Amour spécifique qui jamais n'est tiédeur
Mais bien au contraire enthousiasme le feu
Enivre et amplifie encore la brusque chaleur
De ses mots extravagants, pyromanes précieux.

Si tu voulais être ma femme,
Celle-là même que j'aimerais
Tant je soupire ton absence.

Cette femme-là n'est que souvenir confus
Qui inscrit en épure son intolérable départ.
Alors ma main caresse le creux froid de la solitude
Et ma chair orpheline pleure l'étreinte qui n'est plus.

P. MILIQUE

04/03/2017

A L'EMBRASE DE LA RUPTURE 2

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

A L'EMBRASE DE LA RUPTURE

2

 

Dès lors, alors même que l'amour s'atrophie,
On déploie son chagrin en pétales de tristesse,
On tente de circonscrire, non sans maladresse,
La bouffée impétueuse qui tourmente l'intime.

Plus tard, la douleur inaugurée s'amplifie encore
Alors même que , par opposition, l'esprit s'altère.

Le corps déstabilisé par cette nouvelle donne,
Éprouve l'intensité électrique des maux à vif
Tandis que la vie, effrénée en son préambule,
Se dissout peu à peu dans un crépuscule atone.

(FIN)

 

P. MILIQUE

03/03/2017

A L'EMBRASE DE LA RUPTURE 1

au magma présent de l'écriture,

 

A L'EMBRASE DE LA RUPTURE

1



Toute perte subie, en particulier en amour,
Mène à l'examen de conscience approfondi
Et, pour peu que l'intéressé soit à même de le faire,
A accepter la réalité de ses erreurs aux multiples.

A l'embrasé de la rupture, rien de tout cela n'est aisé,
Et c'est dans cet incontournable que réside la difficulté.

Nos perceptions personnelles aspirent au dissemblable.
Combien peuvent prendre, aux turbulences spiralées,
Le recul nécessaire pour atteindre aux crêtes du sincère,
Prendre la distance qui les ouvrira à l'objective réalité
De leur responsabilité certaine dans ce qui n'est plus?

Trop d'incidences temporelles, trop de vécus communs,
Empêchent d'envisager aussi peu que ce soit
L'impossible éventualité d'une telle brisure.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

08/02/2017

ENCHAÎNEMENT LEXICAL ET TENDANCIEUX.... IDYLLE

Cet Enchaînement Lexical a été composé en révérencieuse référence à cet inégalable Poète qu'est Eric Ducelier. Un maitre!

dictionnaire.jpg

(Comme il s'agit – cela ne vous aura pas échappé – d'un enchaînement lexical, il conviendra de remonter le fil des archives pour consulter les précédentes lettres de l'alphabet nous ayant conduits, non sans une ostentatoire désinvolture, jusque là...)

 

IDYLLE

 

Histoire tout à fait captivante qui, malgré son contenu le plus souvent considéré comme anodin, n'en semble pas moins exacerbée aux vagues d'un charme fou.

Qu'elle soit affection tendre et naïve, qu'elle soit intense autant que déconcertante, ou bien encore relation ineffable d'imprévisible, elle s'affirme quand même tel un véritable petit poème pastoral au doux intitulé: idylle.

C’est d'autant plus frappant quand celle-ci en est à chanter l'aurore de l'amour dans la découverte exquise de l'être unique, voluptueux et sensuel.
C'est ainsi que dans l'apaisé d'une douce accalmie, ou dans le silence d'une tempête traduisant le visible, l'idylle se voile en général d'un romantisme pudique doublé d'une rêverie urgente et spontanée qui la rend tout à fait enchanteresse aux cœurs innocents et notablement réceptifs proposés par de tendres  jouvenceaux.

(A suivre)

 

JOUVENCEAU

 

P. MILIQUE

 

02/02/2017

ENCHAÎNEMENT LEXICAL ET TENDANCIEUX.... COEUR

Cet Enchaînement Lexical a été composé en révérencieuse référence à cet inégalable Poète qu'est Eric Ducelier. Un maitre!

dictionnaire.jpg

 

CŒUR



Atout capital sans lequel rien n'est possible dans le jeu de carte de l'amour.
Incroyablement ingénieux et délicat, il alimente les parts de rêve d'une éclatante précision doublée d'une imagination fébrile et désordonnée.

Noyau éminemment fusionnel d'une flamme embrasée au magma affectif de chacun, il porte parfois en lui l'exclusif lieu de résonances énigmatiques inscrites dans le vent et tapissées de ces fragments de réalité qui autorisent à formuler, de sang-froid, les plus ardentes et inattendues déclarations. 

 

DÉCLARATION

 

(P. MILIQUE)

08/01/2017

AMOUR OBSTINE

Jardin-de-Chaalis-(6).jpg

 

AMOUR OBSTINE

 

De son air le plus aimable paru le plaisir incomparable

D'un printemps sensible et parfumé comme un jardin de roses.

 

Don si généreux, si impossible à refuser

Où tournoient les images affamées

Des trajets impromptus d’un amour

Qu’il convient d’acquiescer une fois pour toutes.

 

P. MILIQUE

04/01/2017

CÉCITÉ MENTALE 1

au magma présent de l'écriture,

 

CÉCITÉ MENTALE

1



C'est un tonnerre qui grommelle dans un ciel bleu.

Soudain, c'est la prise de conscience du désamour,
Ostensible comme un cri trop longtemps refoulé.

Il n'y a plus d'amour, seulement son reflet, vague.
Quelle relation pourrais-je entretenir désormais?

Avoir pris tout ce temps pour en arriver
A pareille conclusion relève de la naïveté,
D'une cécité mentale à peu près souveraine,
D'un parti pris apathique des choses de la vie,
D'une candeur terrifiante, d'une légèreté rare.

Cela se dérobe à toute compréhension. Alors que...

Il faut bien un jour tailler dans le vif des querelles.
Dire les désaccords et les incohérences flagrantes.
Ne pas s'accrocher plus à des émotions altérées,
Ne pas se cristalliser sur des bonheurs obsolètes,
Ne pas subir l'émoi majuscule d'un rare trop banal.

Parce que le malentendu est réel et l'histoire houleuse,
Tombent un jour les masques de ce que l'on avait cru
Savoir nommer. Dès lors s'installe une morne frustration.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

19/12/2016

UN AVENIR A NOUVEAU LUMINEUX 12

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

UN AVENIR A NOUVEAU LUMINEUX

12

 

C'est une chance extraordinaire pour moi que d'avoir été accepté comme ton très proche.
Privilège démesuré que j'apprécie, comme il se doit et à sa juste valeur.
Cela me responsabilise au point de clairement considérer que ce statut d'intime m'impose d'authentiques devoirs, à commencer par  ceux de devoir comprendre, admettre, soigner, réconforter et ne pas craquer.
Surtout ne pas craquer!

Tu sais, une relation d'amour ne se conçoit ni sur une relation de sacrifice, ni sur une affabulation de confort sur ce qu'il est possible, ou pas, de faire.
Jamais le sentiment amoureux, aussi souverain soit-il, ne parviendra à exterminer les cellules cancéreuses, l'évidence est criarde.
En revanche, il a toute compétence pour protéger de l'abandon.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

16/12/2016

UN AVENIR A NOUVEAU LUMINEUX 9

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

UN AVENIR A NOUVEAU LUMINEUX

9

 

Le cancer est une maladie faite d'attentes, d'incertitudes et d'évolutions.
Avec elle, le contrat à durée indéterminée est garanti: quand on est malade, on l'est pour longtemps, tout le monde sait ça!
Il n'empêche que l'urgence de la guerre qu'il faut impérativement déclarer au fourbe envahisseur est d'emblée éprouvante et rebutante.

Je me souviens parfaitement ce jour où tu m'as fait part de ton cataclysme intérieur.
Il restera à jamais gravé au marbre de ma mémoire.
En faisant de moi ton confident privilégié, tu m'as accordé l'offrande d'un formidable témoignage de l'amour que tu me portes.
Pour cela, je me dois d'être à la hauteur de l'entière confiance que tu as placée en moi.
En remerciement, je me dois de te donner raison.
Je dois mériter de toi.
Je dois te mériter.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

30/11/2016

NUITS COMMUNES 1

au magma présent de l'écriture,

 

NUITS COMMUNES

1



Certaines nuits, ses rêves suggèrent
Que cesse le cauchemar de son absence.
Pourquoi cela ne serait-il qu'un rêve?

Ils rêve aussi de ces autres douces nuits communes
Où il se sent tellement heureux au creux de ses bras,
Lorsqu'elle se fait attentive, accueillante et curieuse.

Il y a son corps dénudé offert à ses lèvres cajoleuses.
Il y aussi ce chant ancestral qu'elle semble découvrir
A la naissance des caresses et que recueille sa bouche.
Il y a ce sommeil bref qui leur permet d'accoster
Aux promesses déferlantes de l'aube pressentie,
Leur offrant l'insécable réalité de leur amour embrasé.

Alors, tandis qu'elle sommeille encore, il s'insère avec de
Tendres précautions en l'ardente coquille de ses membres,
Formulant ainsi l'ancrage définitif de leurs amours mêlés.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE