Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/10/2013

A VOTRE ÉCOUTE COÛTE QUE COÛTE: "LA FEMME QUI NE VOULAIT PAS QUE SA FILLE AIT CERTAINES PRATIQUES"

 

A VOTRE ÉCOUTE COÛTE QUE COÛTE

"LA FEMME QUI NE VOULAIT PAS QUE SA FILLE AIT CERTAINES PRATIQUES"

28/10/2013

A VOTRE ÉCOUTE COÛTE QUE COÛTE: "L'HOMME QUI VOULAIT RACONTER LA VRAIE HISTOIRE DE BAMBI"

 

A VOTRE ÉCOUTE COÛTE QUE COÛTE

"L'HOMME QUI VOULAIT RACONTER LA VRAIE HISTOIRE DE BAMBI"

A VOTRE ÉCOUTE COÛTE QUE COÛTE: "L'HOMME QUI SE SENTAIT CAPABLE DE CONDUIRE AVEC 3 GRAMMES DANS LE SANG"

 

A VOTRE ÉCOUTE COÛTE QUE COÛTE

"L'HOMME QUI SE SENTAIT CAPABLE DE CONDUIRE AVEC 3 GRAMMES DANS LE SANG"

26/10/2013

A VOTRE ÉCOUTE COÛTE QUE COÛTE: "L''AVEUGLE QUI VOULAIT QU'ON PARLE D'AUTRE CHOSE"


Par

Margarete de BEAULIEU

 

A VOTRE ÉCOUTE COÛTE QUE COÛTE

"L''AVEUGLE QUI VOULAIT QU'ON PARLE D'AUTRE CHOSE"

03/10/2013

CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER: 13/09/2013

 

CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER

13/09/2013

 

21/08/2013

SI NOUS VIVIONS EN 1913: NOUS AURIONS DÉJÀ ENTERRE BEAUCOUP DE PROCHES

 

SI NOUS VIVIONS EN 1913

NOUS AURIONS DÉJÀ ENTERRE BEAUCOUP DE PROCHES


 

Militaria, photo Infirmière SSBM (Société de Secours aux Blessés Militaires) fondée en 1864, ancêtre de la Croix-Rouge © wikimedia commons - 2013 / Selvejp


A quoi ressemblait notre pays en 1913, un an avant la guerre de 1914 ?

Aujourd'hui, l'espérance de vie. Elle était de 50 ans environ contre plus de 80 ans aujourd'hui, grâce aux progrès de la médecine : en 1913, il n'y avait ni antibiotique, ni sulfamide.

On mourrait encore de la diphtérie, de la pneumonie, de la scarlatine, de la rougeole ou de la tuberculose... et 16% des nouveaux nés décédaient avant leurs 3 ans.

 


19/06/2013

CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER : 19/06/2013

 

CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER 

19/06/2013