Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/04/2015

BRIBES DE VIE

BRIBES.jpg

 

BRIBES DE VIE

Je sais quelques vagues bribes de ta vie actuelle,
Mais il est si difficile d'entrer en contact avec toi.

En vrai, ton silence ajouté au mien me met mal à l'aise.
Il m'a fallu du temps, mais je suis désormais conscient
D'être seul responsable de cette situation douloureuse.
Si je me regarde dans un miroir, afin de m'y rencontrer,
Je n'y vois qu'un garçon naufragé de chagrin, pitoyable.

Il y eu tant de temps où, grossier, je me suis mal comporté,
Ce temps où mon idiotie crasse à tout balayé sur son passage.
J'étais pourtant bien persuadé d'être à l'abri de telles petitesses.
Prendre conscience d'un tel comportement est fort déstabilisant,
Et c'est une stridente blessure que d'avoir pu être si lamentable.

P. MILIQUE

14/09/2014

UN PONT JETÉ 2

au magma présent de l'écriture

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

UN PONT JETÉ

2

Sa seule justification est d'avoir sollicité une visite guidée
Dans l'espace inclassable situé en sa conscience ignorée.
Simple demande exprimée, tel un pont jeté, pour rejoindre
Ce lieu de tous les possibles créés de sa sauvage poésie.
Poésie de l'indicible qui excède l'émotion liée à l'exploration.
Chez lui, il aime le goût et l'amour fou de la langue qui teinte
Chacun de ses textes d'une coloration bien particulière, unique.
Enluminure magnifique confrontée à la terne réalité du temps.

(FIN)

P. MILIQUE

10/08/2014

AU LENT TRAVAIL DU PEU

au magma présent de l'écriture,

 

 

AU LENT TRAVAIL DU PEU

 
 

La poésie doit être libre d'accès, ou ne pas être !

 

C'est la forme de prose la plus musicalement exigeante.

Elle est l'ouverture béante d'innombrables possibles,

Accroissement ambitieux du champ de la sensibilité.

 
 

A travailler le stade premier de la révolte,

A s'attacher à cerner la trace la plus secrète

De tout ce qui induit, exaspère ou mobilise,

On parvient parfois à la saisir, dans le lent travail du peu.

La poésie se situe toujours au plus ras du vivre et,
A tâcher de rendre lisible la transparence du muet
Dans l'intensité maximale de ce qui vagit à l'intime,
Il finit par naître, dans l'efficacité du rien ou du pire,
L'initial tâtonnement intuitif imputable au mot venu.

 
 

P. MILIQUE

18/03/2014

COURT-CIRCUIT

au magma présent de l'écriture,

 

COURT-CIRCUIT

 

La défaite programmée du rêve tourmenté

Impose la nécessité d’un silence initial.

 

Le cerveau se trouve comme anesthésié

Par des situations en rupture de prévisible.

 

Surgit alors, la tentation aux relents morbides

D’apprivoiser enfin de si néfastes alternatives.

 

P. MILIQUE

29/10/2013

A VOTRE ÉCOUTE COÛTE QUE COÛTE: "LA FEMME QUI NE VOULAIT PAS QUE SA FILLE AIT CERTAINES PRATIQUES"

 

A VOTRE ÉCOUTE COÛTE QUE COÛTE

"LA FEMME QUI NE VOULAIT PAS QUE SA FILLE AIT CERTAINES PRATIQUES"

28/10/2013

A VOTRE ÉCOUTE COÛTE QUE COÛTE: "L'HOMME QUI VOULAIT RACONTER LA VRAIE HISTOIRE DE BAMBI"

 

A VOTRE ÉCOUTE COÛTE QUE COÛTE

"L'HOMME QUI VOULAIT RACONTER LA VRAIE HISTOIRE DE BAMBI"

A VOTRE ÉCOUTE COÛTE QUE COÛTE: "L'HOMME QUI SE SENTAIT CAPABLE DE CONDUIRE AVEC 3 GRAMMES DANS LE SANG"

 

A VOTRE ÉCOUTE COÛTE QUE COÛTE

"L'HOMME QUI SE SENTAIT CAPABLE DE CONDUIRE AVEC 3 GRAMMES DANS LE SANG"

26/10/2013

A VOTRE ÉCOUTE COÛTE QUE COÛTE: "L''AVEUGLE QUI VOULAIT QU'ON PARLE D'AUTRE CHOSE"


Par

Margarete de BEAULIEU

 

A VOTRE ÉCOUTE COÛTE QUE COÛTE

"L''AVEUGLE QUI VOULAIT QU'ON PARLE D'AUTRE CHOSE"

08/10/2013

LA CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER: 23/09/2013

 

LA CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER

23/09/2013

24/06/2013

CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER : 24/06/2013

 

CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER 

24/06/2013

18/06/2013

CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER : 18/06/2013

 

CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER

18/06/2013

01/05/2013

LA MINUTE NECESSAIRE DE MONSIEUR CYCLOPEDE : "EMBELLISSONS UN EPOUVENTAIL"

 

LA MINUTE NECESSAIRE DE MONSIEUR CYCLOPEDE 

"EMBELLISSONS UN EPOUVENTAIL"

 

Avec un bon coup de peigne, Cyclopède (Pierre DESPROGES) rend un homme laid, présentable.


  • Emission
  • La minute nécessaire de Monsieur Cyclopède
  • Production
  • producteur ou co-producteur
    Agence, Paris : France 3
  • Générique
  • réalisateur
    Fournier, Jean Louis
  • producteur
    Desproges, Pierre
  • interprète
    Desproges, Pierre