Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/02/2017

ENCHAÎNEMENT LEXICAL ET TENDANCIEUX.... ENCHANTEMENT

 Cet Enchaînement Lexical a été composé en révérencieuse référence à cet inégalable Poète qu'est Eric Ducelier. Un maitre!

dictionnaire.jpg

 

ENCHANTEMENT

 

Y compris au cœur des détails les plus anodins, c'est un état d'émotion extrême, absolument indescriptible et saisissant, comme bouleversé par des éclats de soleil ayant autrui pour seule ligne d'horizon.

Plaisir sensuel, arme à ralentir le temps, digue véritable à contenir la mélancolie.

Il est aussi instigateur de troublantes sensations propices aux longues rêveries, au doux desquelles ne tardent pas à apparaître quantité de splendeurs radieuses généreusement incarnées de délices offerts.


Plaisirs exquis dans un triomphe prévisible de la chair et des reins cambrés, parangons délicieux des traits infinis et stimulants proposés par l'aura exceptionnel émanent le plus souvent comme émanation de la Femme.

 

FEMME

 

P. MILIQUE

02/02/2017

ENCHAÎNEMENT LEXICAL ET TENDANCIEUX.... COEUR

Cet Enchaînement Lexical a été composé en révérencieuse référence à cet inégalable Poète qu'est Eric Ducelier. Un maitre!

dictionnaire.jpg

 

CŒUR



Atout capital sans lequel rien n'est possible dans le jeu de carte de l'amour.
Incroyablement ingénieux et délicat, il alimente les parts de rêve d'une éclatante précision doublée d'une imagination fébrile et désordonnée.

Noyau éminemment fusionnel d'une flamme embrasée au magma affectif de chacun, il porte parfois en lui l'exclusif lieu de résonances énigmatiques inscrites dans le vent et tapissées de ces fragments de réalité qui autorisent à formuler, de sang-froid, les plus ardentes et inattendues déclarations. 

 

DÉCLARATION

 

(P. MILIQUE)

28/12/2016

VERBALISER LE SILENCE

au magma présent de l'écriture,

 

VERBALISER LE SILENCE

Il est bien possible que le silence
Soit une forme de langage abouti
Propre à exprimer au plus juste
L'exacte réalité de l'authentique.

Aussitôt que les mots apparaissent
Tout devient soudain plus emprunté,
Et verbaliser le nébuleux silence
Relève rapidement de l'inaccessible
Au simple fait avéré qu'il se révèle
Le relais privilégié de l'impossible.

En ce lieu singulier qui délivre
Du poids écrasant de la parole,
Les mots s'obligeront à soumettre
A notre quotidien pâle et surmené,
L'irrépressible sentiment d'accéder
A la vie le cœur enrichi de démesure.


P. MILIQUE

25/12/2016

UN AVENIR A NOUVEAU LUMINEUX 18

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

UN AVENIR A NOUVEAU LUMINEUX

18

 

Cela a tout d'un second début plein de promesses, un recommencement inespéré, à moins que, peut-être, il ne s'agisse plutôt d'un commencement.
Les années qui se profilent à l'horizon éclairci n'ont plus qu'à faire palpiter l'intense.

On t'imagine flotter dans une bulle de plaisir.
Immersion totale, consciente et sensuelle au cœur de cette bulle-là, à la recherche de vibrations inconnues.
Tu possèdes désormais en toi une sorte de disponibilité intérieure, cette désinvolture indispensable qui donnent existence aux évocations vaporeuses telles des vagues aériennes et déchaînées sous la voûte étoilée.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

24/12/2016

UN AVENIR A NOUVEAU LUMINEUX 17

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

UN AVENIR A NOUVEAU LUMINEUX

17

 

Le ciel à le sourire au cœur.
Je te vois revivre, vivre enfin.
Te voilà à nouveau cette femme singulière et sensible drapée de folles audaces et de désinvoltures, toute entière rayonnante de bonheur sensoriel et sensuel.
Tu es ce que tu étais, éperdument investie de cette grâce bouleversante et de cette harmonie sans pareille qui t'appartiennent en propre.
Je te perçois pleine de tendresse débordante, et je ploie sous la vérité nue de mes sentiments à toi.
Ils se déploient avec orgueil en autant de bouquets saisissants et indéniables.
Et j'éprouve en mon tréfonds à mesurer l’extraordinaire limpidité, ainsi que l'intensité toute particulière de nos regards échangés en toute complicité.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

20/12/2016

UN AVENIR A NOUVEAU LUMINEUX 13

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

UN AVENIR A NOUVEAU LUMINEUX

13

 

De fait, tu m'as intégré dans ton proche périmètre affectif.
Penser à quelqu'un de l'extérieur, même fréquemment, même amoureusement, sans jamais mettre à sa disposition d'autres signes de soutien, sans jamais rien lui manifester de véritablement efficace, s'avère très insuffisant en plus de notoirement médiocre.
Dérisoire jusqu'à l'obscène même.

En mon tréfonds embrasé, il est clair que mon âme, mon cœur et mon esprit veulent converser avec toi.
Être présents aussi, très présents même, au risque de l'être peut-être trop.


T'écouter, t'observer.
Échanger, partager avec toi.
Je veux être tout proche de toi et tenir ta main dans la mienne.
Je veux lire au creux de ton regard l'inespéré chemin qui m'a mené à toi.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

04/12/2016

PARTAGE 2

au magma présent de l'écriture,partie,cadre,incliner,prêcher,fumée blanche,secret,évidence,fiasco,pensum,initiative,irrépressible,frondeur,envier,serrer,fort,berceau,brassée,portail,éclater,lumière,soleil,coeur,boire les paroles,susciter,ciel,dense,honrizontal,doux,froissement,espacer,créature,tinter,rire,clochette,frais,libérer,gare du nord

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

PARTAGE

2

 

Il se sait exister au plus proche d'elle,
Dans leur secret et dans leur évidence.

Quand il la pense, il a toujours cette irrépressible
Envie de la serrer fort dans le berceau de ses bras.

Quand il pense à eux, ça éclate de lumière et de soleil
Dans son cœur, et il boit les paroles qui suscitent en lui
Un ciel si dense qu'il paraît n'avoir pas même d'horizon.

Dans le doux froissement de l'espace qu'ils savent se créer
Tinte, pour chacun d'eux, un rire-clochette frais et libéré.

(FIN)

P. MILIQUE

01/12/2016

NUITS COMMUNES 2

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

NUITS COMMUNES

2

 

Mais vient la douleur quotidienne d'être arraché à elle.
Parce que parfois sa présence se révèle nécessité, là,
Tout de suite, maintenant, il s'instille une rage sourde
A ne pas l'éprouver à ses côtés, charnellement réceptive.

Avec la femme aimée, il leur faut enrichir leur amour
De toute la force recueillie dans l'absence de l'Autre,
Et dans la volonté affirmée de leur patience décrétée.

Amour, peux-tu percevoir à quel point je te souhaite?
Entends-tu ce que mon cœur et mon corps invoquent?

(FIN)

P. MILIQUE

24/11/2016

HISTOIRE ENCHANTERESSE

au magma présent de l'écriture,

 

HISTOIRE ENCHANTERESSE

Nous avons vécus d'intenses moments,
Dans le feutré d'un endroit fascinant
Et, pour ce qui me ravit l'âme et le cœur,
En compagnie d'une femme magnétique.

Comment ne pas croire en de tels auspices avérés,
A la fervente réalité de notre histoire enchanteresse?

Nous avons connu le délice de protéger notre amour
En un lieu d'exception. Un endroit rare et onirique.
Au cœur exalté d'une nature chatoyante, luxuriante.
Authentique hymne de vie à l'amour grandiloquent.
Un lieu de verdure consacré, unanime et chaleureux,
Grondant de ses cascades, grandes frénésies liquides
A l'impétuosité impavide de roches sublimes et sereines.

En de tels lieux, l'infinie tendresse et l'amour évident
N'ont pas à prendre des dispositions pour être discrets.
Il leur suffit de se maintenir au plus proche de l'osmose
Des mots et des images qu'ils n'en finissent pas d'admirer.
Oui, nous avons vécus-là quelques heures hors du temps,
Quelques éclats d'infime qui sont déjà de notre éternité.
Folle communion, seuls parmi les autres. Nous, uniques.

P. MILIQUE

01/11/2016

UN AMOUR DÉVASTÉ

au magma présent de l'écriture,

 

UN AMOUR DÉVASTÉ



Combien elle paraît indifférente à tout et à tous
Cette femme qui va d'un pas lent sous la pluie.

Bien sûr, elle croise des passants qu'elle ne voit pas
Et, tandis qu'elle se confond avec la foule sceptique,
Son cœur ému et aux abois pleure son amour dévasté.

Comment pourrait-elle consentir au milieu des autres
Alors qu'elle n'est plus désormais qu'au centre de lui?

Elle retrouve dans ses songes ce qui lui a été soustrait:
Le timbre intense de sa voix, l'intense de sa présence,
Et aussi la perfection chaleureuse du cercle de ses bras
Se refermant avec volupté sur son corps en attente
Signe son cœur fasciné d'ineffaçables enluminures.


P. MILIQUE

30/10/2016

SAVOIR POÉTISER LA VIE 2

au magma présent de l'écriture,

 

SAVOIR POÉTISER LA VIE
2
 
La tentative se révèle pathétique parfois, grotesque souvent,
Un bavardage inutile qui outrepasse mes piètres capacités,
Quelque chose d'étonnamment acide, de métallique presque.
Arguments hermétiques et perpétuels, glissements successifs
Pour tenter d'échapper à l'incohérente fadeur des jours
Et assembler des morceaux d'existence à l'éclat douteux.
Il y a là quelque chose de presque obscène à user les mots
Pour dire l'effritement des espoirs et la douceur évanouie
Des vies s'effilochant dans le désordre et l'inachèvement.

Si je savais poétiser la vie, je saurais dire chaque beauté
De tous les soleils en fusion au cœur de ciels divertissants.
(FIN)

P. MILIQUE

20/10/2016

NUITS COMMUNES 2

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

NUITS COMMUNES

2

 

Mais vit la douleur quotidienne d'être arraché à elle.
Parce que parfois sa présence se révèle nécessité, là,
Tout de suite, maintenant, il s'instille une rage sourde
A ne pas l'éprouver à ses côtés, charnellement réceptive.

Avec la femme aimée, il leur faut enrichir leur amour
De toute la force recueillie dans l'absence de l'Autre,
Et dans la volonté affirmée de leur patience décrétée.

Amour, peux-tu percevoir à quel point je te souhaite?
Entends-tu ce que mon cœur et mon corps invoquent?

(FIN)

 

P. MILIQUE