Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/08/2017

RÈGLEMENT DE COMPTE 1

au magma présent de l'écriture,

 

 

RÈGLEMENT DE COMPTE

1

 

Il sait, il en est si désolé,

Qu'il ne fait que partager

Ses moments de douleurs.

Mais comme elle le lui fait remarquer,

Il serait vain de cacher cette réalité-là.

Elle le vérifie en effet, il ne le peut pas.

 

Il dit qu'il n'en peut plus de souffrir,

Et ce n'est pas qu'une simple image:

Il en a vraiment marre!

 

Et encore ces pics exacerbés,

Ces paroxysmes de douleurs,

Ne s'exhibent-ils qu'en pointillés

Sorte de hiatus espacé dans le temps.

 

Comment font ceux qui endurent cela,

Et encore endurent-ils bien plus encore

A chaque infime de chaque immédiat,

A chaque micro-fraction de chaque jour?

 

Tout comme il n'est pas doué pour le bonheur,

(Mais elle l'a prise en apprentissage à ses côtés

Et il a confiance en elle, elle le rend bon élève)

Il ne possède aucune aptitude à la souffrance.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

23/06/2017

OISEAU DE SOLEIL

au magma présent de l'écriture,

 

 

OISEAU DE SOLEIL

 

Pour que ta poésie le représente.

Pour qu'elle soit lui.

 

Parce qu'elle est évidente, le doute à ce sujet n'a même pas lieu de s'exprimer.

Elle est d'emblée redoutable de fraîcheur.

 

C'est un fin mélange de verve et de délicatesse dans l'azur lumineux.

Dans l'apesanteur.

Tel un oiseau de soleil au ramage somptueux.

 

Ta poésie est studieuse, étincelante et coercitive.

Ainsi participe-t-elle à la renaissance et à la mise en place de cette part de rêve qui existe en chacun de nous, dépositaires assidu des fulgurance de vie estampillées dans l'entrelacs de rencontres.

 

P. MILIQUE

07/04/2016

SUBTIL ÉQUILIBRE

au magma présent de l'écriture,

 

SUBTIL ÉQUILIBRE

Simplement s'extraire de l'indifférence
Habituelle quand on utilise les mots,
Alors que chacun à conscience que le mot
Est une arme particulièrement efficace
Avec laquelle il s'éprouve judicieux
De garder un minimum de distance.

Nul ne peut cependant ignorer qu'il s'agit-là
D'une façon généreuse de parvenir à l'autre.

La jubilation est intense et délicieuse d'y arriver parfois,
Même s'il est rare d'accéder au but d'une seule tentative.
Réflexion profonde et fructueuse si l'on veut bien considérer
La difficulté réelle à débusquer chez l'autre la part du silence
Dissimulée dans l'imperceptible lumière qui pourtant fait signe.

Elle est inflexible cette lucidité qui permet d'aborder à l'émotion
Limpide, enfantine presque, lorsque s'ébauche le subtil équilibre
Nimbé à l'aube d'un soleil de grande espérance prêt à fluidifier
N'importe quelle atmosphère délictuelle, aussi épaisse soit-elle.

Il est muré dans une révolte aux exigences contraires.
Tout cela sans la moindre once de ridicule subalterne
Au cœur d'un essentiel restant indéfiniment à définir.

P. MILIQUE

15/11/2014

EN MODE SURVIE 4

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

EN MODE SURVIE

4

 

Le temps est venu de prendre le taureau par les cornes

Et de s'appliquer, chaque jour, à relever la tête

En appréciant les instants d'allégresse nouvelle

Qui maintenant émergent et renvoient au sourire inaugural.

 

Après la pluie donc ... le soleil, l'espoir, la vie enfin !

 Intégrant les souvenirs d'un passé en voie de disparition,

La nuit s'éclipse peu à peu au profit du soleil.

Les larmes s'écoulent, douces et brûlantes,

Emportant au plus loin le chagrin jusqu'à ce qu'il se dissipe.

A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

21/03/2014

DERNIÈRES PAGES AVANT LA NUIT: JEAN-CLAUDE MAILLY

 

DERNIÈRES PAGES AVANT LA NUIT

  JEAN-CLAUDE MAILLY

 
Partager

Le patron de Force Ouvrière relit le philosophe André Comte Sponville. Ses journées ne laissent que peu de place au roman, même s'il apprécie particulièrement l’œuvre de Jean-Philippe Toussaint.

Jean-Claude Mailly, secrétaire général de FO © Radio France

 

 

Ne cherchez pas de roman sur la table de chevet de Jean-Claude Mailly. Le secrétaire général de Force Ouvrière préfère consacrer ses soirées aux dossiers sociaux du moment.

Lorsqu'il ouvre un livre, en ce moment, c'est pour lui permettre de prendre du recul. Il relit actuellement les philosophe André Comte Sponville, après avoir redécouvert "La société du spectacle" de Guy Debord.

Jean-Claude Mailly aimerait lire plus de romans : "je me dis toujours 'je lirai ça en retraite', mais vu le nombre que j'ai accumulé, j'aurai pas mal de lectures à la retraite."

Lorsqu'il ouvre un roman, il avoue une tendresse particulière pour l'auteur belge Jean-Philippe Toussaint, dont il prévoit d'acheter le nouveau roman ("Nue" éditions de Minuit).

30/06/2013

FRED PELLERIN -- HISTOIRE DE MENSONGE --

 

FRED PELLERIN

HISTOIRE DE MENSONGE

 

Extrait du spectacle «Comme une odeur de muscle», capté au Monument-National de Montréal, le 18 mai 2007. D'un virtuose du conte québéco-caxtonnien.

Une quatrième suite des histoires du village sur l'homme le plus fort du monde de Saint-Élie-de-Caxton : Ésimésac Gélinas. Homme peu reconnu dans nos records contemporains, Ésimésac appartint à la race des surhormonés musculaires, au même titre que ces Louis Cyr et autres Montferrances. Il fut un homme qui se démarqua par l'originalité de ses forçures, mais surtout par une modestie sincère qui le garda dans l'ombre. Il porta, à sa façon, le village sur son dos.

20/03/2013

CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER : 14.02.2013

 

CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER

14.02.2013

14/01/2013

LA MINUTE NECESSAIRE DE MONSIEUR CYCLOPEDE: " Jouons à saute dictateur ".

 

LA MINUTE NECESSAIRE DE MONSIEUR CYCLOPEDE

" JOUONS A SAUTE DICTATEUR "

21/02/1983 - 01min26s

 

Comment abattre la dictature.

 

 

Production

 

Agence, Paris : France 3

Générique

 

Fournier, Jean Louis

 

Desproges, Pierre