Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/09/2017

LA NOTE 10

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

 

LA NOTE

10

 

 

Toujours est-il que je ne peux plus écouter la musique comme avant.

Je ne le peux plus.

Je ne peux plus en suivre le tempo d'un doigt rempli de certitudes, ni non plus me laisser dériver béatement au fil de ces notes que l'on dirait spatiales et, plus encore, cosmiques, en rêvassant, en me laissant ma pensée dériver sur tout autre chose.

 

Une certaine tension, pour ne pas dire une tension certaine, s'est installée, évidente et permanente.
Le sphinx pour sa part, qui désormais trône, par destination, juste au-dessus de la chaîne, se charge à chaque instant de me remémorer les moments affreux vécus il y a peu.

 

Certes la musique est redevenue ce qu'elle était, intense et riche de tout le bonheur qu'elle sait instiller depuis toujours.

Elle représente tant dans ma pauvre existence qui, délicat euphémisme bien sûr, n'est pas toujours très gaie.

Il n'en reste pas moins vrai que...

(FIN)

 

P. MILIQUE

15/08/2017

UN FORMIDABLE OUTIL 3

STYLO PLUME.jpg

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

UN FORMIDABLE OUTIL

3

 

Parce que l'écriture est humaine, elle est alternance de mélancolie et de gaieté.

Il lui arrive de prendre la forme désabusée d'une jubilation chagrine où tout est saturnien et frissonnant.

La voilà toute en nuances crépusculaires, plus acidulée que vraiment acide pourtant, pour préciser les jours rongés de solitude dans laquelle se consume l'urgence de vivre.

 

Dans ces moments-là, il ne reste que les mots pour se défendre n'est-il pas?

Des mots cernés d'ombres ou vrillés d'angoisse.

Des mots froissés.

Des mots chaleureux ou hostiles.

Des mots noirs boue, noirs nuits.

Des mots qui inexorablement collent à la peau.

 

Par bonheur, à force de les travailler avec grande minutie ces mots, ils nous aident à suivre notre étoile jusque dans les chemins de traverse pour ensuite revenir sur nos pas dans la morosité du temps. Cette fine stratégie parviendra peut-être à velouter de miel la virulence excessive du propos.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

 

 

30/06/2017

TRACE A L'ENCRE ROUGE

passion_night.jpg

 

 

TRACE A L'ENCRE ROUGE

 

Aujourd'hui rayonne d'emblée sur mon cœur dilaté

A la voir ainsi me sourire et se blottir contre moi,

Et mes bras murmurent lorsque ses yeux me parlent,

Me chavirant avec elle dans un océan fou.

 

Mes lèvres posées sur sa peau,

Douceur qui égraine l'intemporel

Et devine notre histoire sous des doigts

Qui brillent jusqu'à des nuits sans fin

En cueillette avide de baisers en bouquets.

 

Advient l'instant où nos souffles abrègent l'ordinaire

Déployé avec force contre vents et marées

Et dépose sur ses lèvres comme un battement d'ailes

Jusqu'à la rosée d'un prochain matin vêtu de bleu.

 

Je dois écrire encore cet inaltérable et fragile mot: Amour

Tel un baiser délicat tracé à l'encre rouge...

Un cœur uni à l'autre jamais ne se retire

Et pour le séparer, il faut qu'on le déchire.

 

P. MILIQUE

07/05/2017

ELEGANT A L’ENIGME

elegant1.jpg

 

ÉLÉGANT A L’ÉNIGME

 

Allure bien élevée et racée, chevelure cendrée,

Regard ardoise-volcanique caché des verres ronds.

Costume anthracite de belle facture

Qui enrichit chaque jour de simplicité.

 

Et sur son visage, ponctué d’un demi-sourire,

Se perçoit à chaque instant ce qu’il ne dira jamais,

Douce amertume du très profond, du très secret.

 

P. MILIQUE

11/02/2017

ENCHAÎNEMENT LEXICAL ET TENDANCIEUX.... LUMINEUX

Cet Enchaînement Lexical a été composé en révérencieuse référence à cet inégalable Poète qu'est Eric Ducelier. Un maitre!

dictionnaire.jpg

(Comme il s'agit – cela ne vous aura pas échappé – d'un enchaînement lexical, il conviendra de remonter le fil des archives pour consulter les précédentes lettres de l'alphabet nous ayant conduits, non sans une ostentatoire désinvolture, jusque là...)

 

LUMINEUX

 

C'est parfois l'état d'ensoleillement inattendu d'un paysage souriant capable de libérer, non sans une certaine avidité, un torrent d'émotions et de beautés stupéfaites.

 

D'autres fois, c'est une véritable rhapsodie d'étonnements, de sourires mystérieux, de regards échangés et d'instants privilégiés qui répandent à profusion ses traits de lumière en forme de diamants.

Ce souffle épique bouleverse jusqu'aux larmes quand, dans la naissance impromptue d'une relation que l'on pressent magnifique, l'Autre, l'Inespéré, confirme que tout peut désormais commencer.

 

Le lumineux s'offre alors en toute confiance, et avec un naturel désarmant, dans le franc tendu d'une main.

 

(MAIN)

 

P. MILIQUE

15/01/2017

LA CHARGE EXPLOSIVE

au magma présent de l'écriture,

 

LA CHARGE EXPLOSIVE



Où se situe le point limite,
L'impossible réceptacle,
Ne secrète plus déjà
Entre le blâmable et le digne?
Entre la complicité de leurs mots
Et la force de leur charge explosive?

Reste que la mystérieuse évidence,
Exaltée par l'éblouissante lumière
Ne sécrète plus qu'ombre trompeuse,
Qu'il nous faut, notons-le, homologuer.

Dommage! Je cadenasse donc ma mémoire.
Les brûlures pourtant resteront chargées
De fièvres, de tendresses et de quasi-sourires!

P. MILIQUE

26/12/2016

UN AVENIR A NOUVEAU LUMINEUX 19

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

UN AVENIR A NOUVEAU LUMINEUX

19


Peu à peu, tu as repris pied dans ta vie avec, d'abord, un sourire un peu timide, indécis et comme un peu gêné.

Et puis, grâce à ton énergie jaillie, dirait-on, d'un optimisme aussi inextinguible que fondamental, est venu progressivement un temps de gaieté vorace.

Ta gaieté peut parfois paraître exagéré.
Elle ne l'est pourtant jamais trop.
Te voilà redevenue celle que j'ai toujours connue, celle que tu n'aurais jamais due cesser d'être, gagnée par l'affolant vertige des propos frivoles et des engouements spontanés.
Avec tes bouffées d'enthousiasme aussi, ton exubérante générosité et tes fous-rires immensément jubilatoires, mémorables et, cela va sans dire, puissamment contagieux.
Te voilà redevenue toi, chaleureuse et aimante.
Et, sous l'emprise d'une extraordinaire effervescence, tu rejoins de plain- cœur l'indispensable folie qui nous autorise à vivre notre vie à deux de manière somme toute plutôt divertissante.

C'est ainsi puisque nous l'avons choisi ainsi!
Grâce à toi l'avenir ne se conjuguera que dans ta présence lumineuse.

(FIN)

 

P. MILIQUE

 

24/12/2016

UN AVENIR A NOUVEAU LUMINEUX 17

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

UN AVENIR A NOUVEAU LUMINEUX

17

 

Le ciel à le sourire au cœur.
Je te vois revivre, vivre enfin.
Te voilà à nouveau cette femme singulière et sensible drapée de folles audaces et de désinvoltures, toute entière rayonnante de bonheur sensoriel et sensuel.
Tu es ce que tu étais, éperdument investie de cette grâce bouleversante et de cette harmonie sans pareille qui t'appartiennent en propre.
Je te perçois pleine de tendresse débordante, et je ploie sous la vérité nue de mes sentiments à toi.
Ils se déploient avec orgueil en autant de bouquets saisissants et indéniables.
Et j'éprouve en mon tréfonds à mesurer l’extraordinaire limpidité, ainsi que l'intensité toute particulière de nos regards échangés en toute complicité.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

16/11/2016

SUR LES AILES DU RÊVE 6

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

SUR LES AILES DU RÊVE

6

 

Nous savons donc que l'apparence se travestit de n'importe quoi: ce peut être un regard, un sourire, une hésitation, une forme inexacte, un humour provocant, une éclat inédit de bêtise aussi volontiers virulent que lourdement régressif, un aveu d'échec ou une croyance ordinaire.
Enfin cela peut être tout ça qui balbutie une évidence aussi inutile que vraisemblable, n'étant rien d'autre que l'esquive séductrice et trompeuse d'un improbable.

Et que cela ne peut donc en aucun cas prétendre masquer plus longtemps la vérité qui la surmonte.

Peu importe que tout cela ne se sache pas depuis le début!

Rien n'arrêtera jamais l'évidence ni la certitude originelle.

Il suffira d'adopter face à cela une posture intelligente afin de parvenir à garder le réel bien visible. Découverte héroïque et ultime de la vérité cachée dans un essentiel connu depuis toujours.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

31/10/2016

TELLEMENT PLUS

au magma présent de l'écriture,

 

TELLEMENT PLUS



Pour te survivre peut-être encore,
Je pars à ta recherche dans ma tête.

Je poursuis mon chemin
Vers encore plus de ce toi
Dont le miel bouge encore.

Je te parle à travers les silences,
Je serre ta main dans la mienne,
Je te conjecture en mon tréfonds,
Tu inondes l'espace de ta présence:
Je ne peux être plus proche de toi.

De toi me vient encore le sourire
Qui illumine parfois mon visage,
Et chacun d'eux est un soleil de joie.

Alors le temps arrêté se laisse respirer
Dans l'intensité de mon amour pour toi.
Tu es tellement davantage que tu ne crois!...


P. MILIQUE

28/08/2016

ODE 2

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

 ODE

2

 

Un jour elle se fait Joconde
Tandis que son sourire d'énigme,
Tellement identique au tien,
Propose plus d'un milliard
De délices savourés en secret.

Tu es Marianne authentique,
Source de ce lieu où tu es née.
Tu ressemble à cette Eve nue, initiale,
Qui est convaincue d'aller loin
Au cœur d'un autre ailleurs, plus lointain.


Pour ma part je me joins à Morphée
Porté par un vent de poussière,
Tandis que se précise, mordicante,
La cendre nichée au creux de la pipe.

Imaginer polir du marbre rose
Se fendre d'un sourire aux horloges,
Ouvrir aussi ses yeux tout en grand
Et m'arrimer les paupières au front:
Il se peut qu'un jour je vois à en crever!

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

18/08/2016

NOIR INACCESSIBLE

arcEnCiel4_315.jpg

 

NOIR INACCESSIBLE

 

A l’éternelle loterie de la vie

Se recueille d’un geste distrait

La légèreté éteinte de l’horizon.

 

Le plaisir goutte-à-goutte

Des sourires tard dans la nuit

Invite au voyage abandonné

Jusqu’à l’étoile au noir inaccessible.

 

Sur la cime absolue de nos rêves

Il reste tant à explorer encore

Que jamais ne doutera l’aube arc-en-ciel

Éclairant la vie de ses espoirs irréversibles.

 

P. MILIQUE