Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/03/2015

L’ÉVIDENCE RÉVÉLÉE 2

au magma présent de l'écriture,

 

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

L’ÉVIDENCE RÉVÉLÉE

2

Dans cette évidence enfin révélée, ils se sont proposés de rechercher
Ensemble le vrai et le beau, l’authentique vie qui tend vers l’ouvert et l’infini,
Là où est drainée la part vive de chacun, terre d’asile où l’intériorité exulte.
Chacun de leur côté avait pris un tel retard à découvrir la part manquante
Dans ce vaste no man’s land qui filtre si sévèrement les entrées,
Que le torrent de leurs ressentis leur fit l’offrande d’une issue à la triste fatalité.
Ils vivent désormais l’infime dans la moindre de leurs sensations présentes.

Et le voilà à évoquer, comme si c’était banal, l’impudique verbe aimer.
Ce verbe aléatoire qui ne se conjugue jamais qu’au conditionnel présent
Et se fait l’ébouriffant synonyme, explosive substance, du pur bonheur.
Luxe aussi incroyable que vertigineux dans le déroulé de leurs jours communs.

(FIN)

P. MILIQUE

17/02/2015

DISPARAITRE DANS LE PRÉVISIBLE 4

au magma présent de l'écriture,

 

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

DISPARAITRE DANS LE PRÉVISIBLE

4


Rien n'est simple et il faut pouvoir compter sur une personnalité affirmée!
Il n'est qu'à voir comment, au gré de circonstances souvent contraires
Et tumultueuses, il est impératif de mener sa barque avec tempérament.
En de tels moments, seule l'obstination permet de garder le cap entrevu.

Il n'est plus qu'à souhaiter de réelles, grosses et bonnes bouffées d'oxygène.
A espérer que la vie consente à passer encore des plats au fumet savoureux
Et qu'elle se mette à chanter, chaque jour et tous azimuts sa plus belle mélodie.
A travers l'avancée naturelle des jours, sa nature même sera toujours présente
Avec ses beautés concrètes afin qu'il ne reste plus qu'à savourer les délicieux échos,
Les doux reflets dans le devenir d'une existence exacte comme une tendre poésie.
Ce serait comme excès de vie salvateur, une gestuelle disponible et infinie, porteuse
De cette incertitude fusionnelle et immédiate, bénéficiaire des sentiments initiés.

Grâce à sa disponibilité sans limites, elle fera ressortir son impérieuse nécessité
Et poursuivra, de sa tendresse affectueuse, son chemin énigmatique et altier.

(FIN)


P. MILIQUE

16/10/2014

TROUBLE ENFIÉVRÉ 4

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

TROUBLE ENFIÉVRÉ

4

Sans nul doute, de sombres états d'âmes et des questions existentielles
Secoueront longtemps ton quotidien de leurs frémissements multiples.
A peine auras-tu trouvé une manière d'apaiser quelques-un d'entre eux
Que déjà tu percevras leurs orgueilleux successeurs, tout aussi puissants.
Il en est ainsi, et tout porte à croire que la vie se présente comme un fil
Que l'on déroule avec plus ou moins de régularité, plus au moins d'adresse,
Avec une dextérité accentuée jusqu'à l'extrême, ou au-delà de ses limites.

Selon moi, il n'en est rien. La vie, je la vois plutôt circulaire, tandis que nous,
Pantins désarticulés en état d'apesanteur, il nous arrive parfois d'être stabilisés
Dans le bonheur ou, ballottés comme de fétus de paille.
Et le tourment est sans fin.


Chaque vie n'est que bulle dans une sphère gazeuse dont nul ne sait s'affranchir.

(FIN)

P. MILIQUE

27/08/2014

L'OURS HEUREUX 2

au magma présent de l'écriture,

 

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

L'OURS HEUREUX

2

 

Elle est sa lumière vive, son consentement à elle

Et ma joie du partage. Celle qui offre son regard

A voir avec des soleils multiples à l'intérieur.

Elle est cette douce et adroite présence qui possède

Le gracieux privilège à converser de sa voix

Profonde et tendre avec les aubes programmées.

 

Il ne cherche pas à le dissimuler,

L'Ours est un homme heureux.

Bienheureux de cette nouvelle vie

Si supérieure qu'ils forment à deux.

Ensemble ils entrent dans le vivre

En observant l'avenir du présent

Dans les ferments étonnés de demain.

Ce demain où sommeille en germe

L'éclat vif des beaux jours ainsi que

Les merveilleuses fragrances distillées

Par les quelques roses respirées avec elle.

(FIN)

 

P. MILIQUE

11/01/2014

LA CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER: 12/12/2013

 

LA CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER

12/12/2013

10/01/2014

LA CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER: 11/12/2013

 

LA CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER

11/12/2013

09/01/2014

LA CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER: 10/12/2013

 

LA CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER

10/12/2013

08/01/2014

LA CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER: 09/12/2013

 

LA CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER

09/12/2013

07/01/2014

LA CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER: 06/12/2013

 

LA CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER

06/12/2013

06/01/2014

LA CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER: 05/12/2013

 

LA CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER

05/12/2013

05/01/2014

LA CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER: 04/12/2013

 

LA CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER

04/12/2013

04/01/2014

LA CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER: 03/12/2013

 

LA CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER

03/12/2013