Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/06/2015

A L’ÉPICENTRE DE NOS RÊVES 2

au magma présent de l'écriture,

 

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

A L’ÉPICENTRE DE NOS RÊVES

2

 

La joie s'instaure parfois par inappétence envers les circonstances dont elle se refuse d'être tributaire.

En prenant ainsi le contre-pied d'accablantes contraintes, elle jaillit toute entière du malheur ainsi conjuré.

Cela participe d'une étonnante trajectoire mentale.

La pensée, amie du silence et des jours de misère, est une substance d'une grande fluidité.

Sa présence obstinée génère une nécessaire abstraction au masque d'oubli.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

02/04/2015

TRAQUE ORDINAIRE

au magma présent de l'écriture,

 

TRAQUE ORDINAIRE



Nuit de chasse aux gros
Et scène de traque ordinaire
Qui procure d'exaltants plaisirs.

Les mots résonnent, effroyables,
Sorte de jouissance ultime et infinie
Pour ces nantis au regard malveillant
Dont la seule autorité est d'être mince,
Parfois.

P. MILIQUE

21/03/2014

SCINTILLEMENT SENSUEL

étoiles.jpg 

 

SCINTILLEMENT SENSUEL

 

Plutôt qu'entités figées, nous ne sommes qu'intermittences

Dans un mouvement cosmique qui dépasse le vivant.

 

Entrainés sur une pente dangereuse qui défie notre compréhension,

Se déploie une lente oscillation des états antérieurs.

 

Nombre de déferlantes émeuvent et secouent leur singularité

Sous l'éclairage cru de l’adversité sournoise.

 

Discipline du chaos, maîtrise ou dépossession,

Nous voilà devenus les vigies silencieuses

D'un monde grouillant de sauvagerie brute

Qui nous suggère le rejet spontané de ce chœur de furies

Faisant de nous la proie de quelqu'un, ou pire encore, son prédateur.

 

Privé tout à coup du lien précieux de l'évidence,

A la fois sombre, incontrôlé et cependant majestueux,

Il reste à faire appel à la souveraine liberté d'être!

 

L'espace d'exploration que l'on sait indéfiniment infini,

Propose toute la beauté contenue dans l'aventure humaine

Tout en indiquant au peut-être la trajectoire du sublime.

 

Cependant, malgré le scintillement sensuel d'étoiles indicatrices,

Le vertige reste considérable dans l'apparition de chimères,

Et l'iconoclaste puissance d'auto-destruction générée

Trouve alors l'appui d'arguments séduisants et définitifs

Qui aident à opérer le grand saut dans l'inconnu si en beauté ce soir.

 

P. MILIQUE

28/01/2014

LA CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER: 10/01/2014

 

LA CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER

 

10/01/2014

27/01/2014

LA CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER: 09/01/2014

 

LA CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER

 

09/01/2014

26/01/2014

LA CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER: 08/01/2014

 

 

LA CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER

 

08/01/2014

25/01/2014

LA CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER: 07/01/2014

 

LA CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER

 

07/01/2014

24/01/2014

LA CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER: 06/01/2014

 

LA CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER

 

06/01/2014

23/01/2014

LA CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER: 03/01/2014

 

LA CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER

 

03/01/2014

22/01/2014

LA CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER: 02/01/2014

 

LA CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER

 

02/01/2014

21/01/2014

LA CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER: 01/01/2014

 

 

 

LA CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER

 

01/01/2014

20/01/2014

LA CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER: 31/12/2013

 

LA CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER

 

31/12/2013