Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/02/2017

ENCHAÎNEMENT LEXICAL ET TENDANCIEUX.... HUMOUR

Cet Enchaînement Lexical a été composé en révérencieuse référence à cet inégalable Poète qu'est Eric Ducelier. Un maitre!

 

dictionnaire.jpg 

(Comme il s'agit – cela ne vous aura pas échappé – d'un enchaînement lexical, il conviendra de remonter le fil des archives pour consulter les précédentes lettres de l'alphabet nous ayant conduits, non sans une ostentatoire désinvolture, jusque là...)

 

HUMOUR

Don rare et, doit-on le préciser, peu équitablement partagé entre les quelques personnes pourtant sensées en avoir à leur disposition. Il est, notons-le, totalement absent chez la grande majorité de ceux qui en sont totalement, et à jamais, dépourvus.

Parfois cynique, caustique ou juste un peu décalé, souvent accablant de pesanteur et plombé plus encore d'esprit lourdement franchouillard, il arrive même à se hisser à hauteur d'humour pour, mais souffrez que cela ne tienne que de l'exceptionnel bien sûr, s'essayer à la drôlerie .

Ce cas insolite et précieux peut, en quelques occurrences notoirement trop peu fréquentes, permettre à l'heureux détenteur de cette désopilante dérision prétendre s'approcher au plus près d'une partenaire effrontément supputée afin d'évoquer avec elle la possibilité d'une relation qui ne débouchera pas obligatoirement, cela va sans dire, sur l'exquise légèreté d'une idylle.

(A suivre...)

IDYLLE

 

P. MILIQUE

09/12/2016

UN AVENIR A NOUVEAU LUMINEUX 2

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

UN AVENIR A NOUVEAU LUMINEUX

2


Entre hier et aujourd'hui, il semble n'y avoir que d'infimes différences.

Tu paraît ne pas souffrir davantage.
Nul ne peut constater à t'observer un quelconque signe de manifestation extérieure.
Et pourtant, il s'est indéniablement passé quelque chose d'inédit et de paroxystique.
Et ce quelque chose a d'emblée bouleversé ta vie, et par conséquent la mienne.
Un jour les mots, terribles, ont claqué dans le silence: tu es atteinte d'un cancer!
Tout soudain est devenu férocement crépusculaire.
Et même le soleil foudroyant a enlaidi le monde d'une noirceur accablante.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

10/08/2016

CAUCHEMAR VAINCU 2

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

CAUCHEMAR VAINCU

2

Voilà où mène, inéluctable, l'inaptitude prolongée au sommeil:
A un accablant état de fatigue, à un épuisement matinal récurrent
Exigeant un gros effort d'énergie pour prendre pied dans le jour.
Lui, il semble s’accommoder de tout cela de manière satisfaisante.
Mais il sait qu'il n'y a pas de suites cohérentes à ses cauchemars
Et que tout ça, nécessairement, va se dissoudre au contact du réel.

Tout le monde, sans guère d'exclusive, redoute d'avoir à vieillir seul!
C'est une constante crainte induisant un authentique état de fragilité!
Pour sa part, il a su ne pas se laisser envahir par le renoncement.
Il a aménagé son chemin différemment. C'est ainsi qu'il s'est autorisé
Le fol éblouissement d'une rencontre. Et c'est avec elle qu'il vieillira.

(FIN)

 

P. MILIQUE

18/02/2016

FÉLIN POUR ELLE 15

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

FÉLIN POUR ELLE

15

Alors s'il te plaît! Lorsque l'on est capable de vouloir faire partager à un chat son éventuelle conviction d'un monde potentiellement enchanté, on ne s'abaisse pas à jouer les vierges effarouchées dès lors que....
Tu sais, mon instinct animal s'est révélé plutôt réactif lorsqu'il s'est agit d'accéder certaines zones obscures fréquentées par l'Homme. Non sans une troublante complaisance qui de plus est. Mais dis-moi, elle ne t'interpelle pas toi cette engeance humaine qui ne s'exprime au fil du quotidien qu'au travers de ses multiples extravagances destructrices soulignées de toutes les conséquences désastreuses que l'on connaît?


Ah bravo! C'est très aimable à toi Eliott que de me ramener sur le terrain de cette accablante réalité. Il n'empêche que, pour répondre à tes interrogations, je ne t'ai pas attendu pour m'appliquer, à titre personnel, à de régulières expériences sensorielles. Même que cela s'est parfois traduit par la naissance de distorsions intimes pour le moins curieuses. Il m'a pourtant bien fallut admettre que c'est dans ces distorsions inconvenantes, parfois dérangeantes, que, dans le bruissement d'échos incertains prend forme cet imperceptible filigrane de visible qui met le monde en suspens. Ce monde là qui précisément est le mien.


Tu sais, si je ne craignais pas de t'apparaître narquois ou dubitatif, je te rétorquerais volontiers: et alors?


Et bien ce faisant, je m'approche peu à peu de la symbiose espérée et qui, je l'espère, m'attends. Convergence grandissante jusqu'au cœur même d'une réponse au mystérieux labyrinthe de la vie. Utopie oui, mais utopie revendiquée! Et si tu savais combien cela grandit, parfois, de se mouvoir à contre-courant.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

04/06/2015

A L’ÉPICENTRE DE NOS RÊVES 2

au magma présent de l'écriture,

 

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

A L’ÉPICENTRE DE NOS RÊVES

2

 

La joie s'instaure parfois par inappétence envers les circonstances dont elle se refuse d'être tributaire.

En prenant ainsi le contre-pied d'accablantes contraintes, elle jaillit toute entière du malheur ainsi conjuré.

Cela participe d'une étonnante trajectoire mentale.

La pensée, amie du silence et des jours de misère, est une substance d'une grande fluidité.

Sa présence obstinée génère une nécessaire abstraction au masque d'oubli.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

10/03/2015

UN DEVENIR DE MYSTÈRES

au magma présent de l'écriture,

 

UN DEVENIR DE MYSTÈRES



Face à l'évidence programmée de sa disparition,
Les contraintes accablantes le traversent encore,
Sempiternel questionnement relatif à son identité.

Sans raison d'espérer une quelconque rémission,
Ses illusions se dissipent dans des rides de fracture.

Dans la connaissance intime de ce naufrage inévitable
Qui ne parvient décidément pas à brouiller les pistes,
Il discerne un désobligeant pincement au cœur
A vivre cette maturité aussi difficile que désabusée
Toujours maintenue au seuil, à la limite frontalière
De ce réel encore tout neuf, puisque insoupçonné
Qui l'accule au cynisme et le voue à l'anathème.

Une subtile conversion du négatif donne naissance
A ce rire d'abord mécanisme fiévreux et gratifiant,
Véritable puzzle tronqué doué de force envoûtante
Maître d'un avenir cerné de rêves, donc de mystères...

P. MILIQUE

01/08/2014

LENTE HÉMORRAGIE

au magma présent de l'écriture,

 

LENTE HÉMORRAGIE

 

Il est à espérer ton quotidien se révèle plus lumineux que le mien,

Car tu n’as pas l’âge de payer cash les tâtonnements de l’existence.

 

Je me suis interrogé jusqu’à l’obsession, et malgré le désir de faire beau,

Je ne peux que confirmer qu’elle n’est que doutes et colères rémanents.

C’est une part d’irrationnel qui envahit la réalité de ses éclats d’arbitraire,

C’est une fresque naturaliste mais effrayante en ses interrogations inouïes

Lorsqu’en ses corridors coule la lente hémorragie d’inguérissables blessures,

Véritable concentré de cauchemars obscurs, vie réelle aux perfides morsures.

 

La tempête déchire l’air, et le tableau est accablant qui rend le jour chagrin.

 

P. MILIQUE

02/03/2014

INDICIBLE NERVOSITE

NERVOSITE.jpg 

 

INDICIBLE NERVOSITÉ

 

Le problème n'aurait pu être qu'à peine sensible,

Mais sa tête devient de nouveau lourde

Et il s’éprouve en proie à un étrange état,

A une profonde gêne, une nervosité indicible.

 

Il est sec d’une accablante et inextinguible soif

De ce rare lieu du cœur où se pavane l’esprit

Et, condamné à jeter beaucoup de temps au rien,

Il crie par la fenêtre à des voisins invisibles….

 

P. MILIQUE

19/02/2012

NAUFRAGE

naufrage-louis_gameray.1229240414.jpg

 

 

NAUFRAGE

 

L'image du plus bel amour n'est plus,

Rendu invisible par le tumulte lourd d'une vie,

Incapable de douceur dans l'accablant désert

Qui vient d'assécher durablement son cœur.

 

Des caractères à fleur de nerfs se heurtent au fragment,

Et se blessent au mortel d'un silence qui s'installe...

 

Les voies empruntées n'étaient pas vraiment pures

Pas plus qu'uniques vérités d'ailleurs .

Désormais, il s'engloutit dans ce présent

Qui, éreinté, vient de faire naufrage:

Il n'est pas impossible qu'il en crève!

 

P. MILIQUE