Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/06/2017

SAUVE PAR LA CAMARDE

au magma présent de l'écriture,

 

SAUVE PAR LA CAMARDE

 

Qui peut s'absorber à simplement comprendre

Ce malheur nocturne chargé de drogues-poisons,

Ces nuits qu'aucun jour ne peut vraiment guérir

De l'amitié surhumaine véhiculée par la mort

Dans l'infini transparence qui barre l'horizon,

Et accéder, exaspéré, aux portes de l'autre univers!

 

 

P. MILIQUE

06/04/2017

HORS-LA-VIE

au magma présent de l'écriture,

 

HORS-LA-VIE



La lumière chaude d'un après-midi d'été
Teinte d'or les collines ventrues alentour.

Son errance n'est qu'un long chemin
Jusqu'à l'univers des attentes sans fin
Où béent les portes d'un monde nouveau
En total décalage avec l'indigeste humanité.

Là, par-delà le flegme ostensiblement extériorisé,
L'ambiance est électrique à force d'être hors la vie,
Et, à lire l'ample inquiétude qui assombrit les visages,
Il tente de proférer des paroles riches et rassurantes
Pour contrer cette implacable résignation qui exacerbe
Les perspectives aiguës teintées de peurs et de dégoûts.

P. MILIQUE

31/03/2014

LA CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER: 27/03/2014

 

LA CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER

  27/03/2014

15/03/2014

MORIARTY EN CONCERT LE BIKINI TOULOUSE LE 2 FÉVRIER 2011

(Captation Personnelle)

 

MORIARTY

EN CONCERT

LE BIKINI

TOULOUSE

LE 2 FÉVRIER 2011

 

06/03/2014

IVRESSE RIMBALDIENNE

rimbaud.gif

 

IVRESSE RIMBALDIENNE

 

Des lambeaux de réalités singulières

S'entremêlent à de fulgurantes réminiscences.

 

Comment retrouver une relation vraie à autrui,

Et accéder ainsi à la difficile réalisation de soi?

A fleur de mémoire et d'oubli,

L'éventail des possibles est large ouvert.

 

La préoccupation première d'une vie accomplie

Insiste d'abord sur l'importance du respect

Qui doit émaner de chacun avec délicatesse.

 

C'est un continuel et incertain équilibre à trouver

Dans la pulsation vive, propre à chaque individu,

Qui fait peser sur chacun des exigences de performance

Et une inévitable propension à exiger sa place au soleil.

 

Mais il serait tellement plus merveilleux

De laisser s'exprimer le bel enchantement

Qui sourd au murmure inaltéré que l'on porte au tréfonds.

Et à s'abandonner dans quelques détours du côté du rêve

A la rencontre des fantastiques perceptions de l'enfance,

Là d'où s'exhale une fragrance de chaude poésie

Comme seule peut l'induire une ivresse tout Rimbaldienne.

 

P. MILIQUE

03/12/2013

JOACHIM MONTESSUIS, MUR DU SON SONORITÉS(18) : MES DÉCIBELS EN TRANSE

 

JOACHIM MONTESSUIS, MUR DU SON
  SONORITÉS(18) : MES DÉCIBELS EN TRANSE

(6’22’’)
« JE NE SUIS PAS UN ATTILA BRUITISTE »

 

A quel volume sonore entre-t-on en transe ? Combien de décibels pour pousser la conscience au bord du gouffre ? Joachim Montessuis répond : à fond les potards. Plus la dose est forte et plus le son, ce sérum de vérité, te révèle à toi-même. A la fois moine sonique et médium transgenre, Joachim Montessuis conduit son public à l'exode, loin du divertissement et du confort, vers des zones de tensions pure. Ses performances sont des défis à l'entendement. Mais derrière le mur du son, l'espace est vierge et la pensée plus douce.
En partenariat avec le festival Sonorités (Montpellier).

 

Enregistrement : octobre, décembre 12
Mise en ondes & mix : Samuel Hirsch
Réalisation : Pascal Mouneyres

27/09/2013

TATOUE TES TATOOS VONT MAL VIEILLIR « TOUS CES "FUCK ME I'M FAMOUS" »

 

Sédentaires,
Nomades,

               Ma grand-mère était très gentille. Elle faisait au goûter les meilleures gaufres du monde. Et du vrai chocolat Van Helsing qu'elle diluait lentement dans l'eau avant d'y verser une soupière de lait chaud. Et d'énormes tartines de pain de campagne grillé, avec un demi-centimètre de beurre et sa gelée de coin maison. Elle restait debout à côté de la table de la cuisine pour s'assurer que je ne manquais de rien, et me regardait bâfrer avec adoration. Beaucoup d'années plus tard, quand j'entrerais dans le cabinet de ma psy sur le coup de dix-sept heures, je ne pourrais m'empêcher de penser que c'était plutôt ma grand-mère qui me manquait, et ses tartines que je venais chercher. La psychanalyse m'a déçu, elle ne sent pas le pain grillé. Car ma grand-mère était très gentille. Elle aimait tout le monde sauf. Sauf que j'étais décoiffé, mal fagoté, un peu bohème, et qu'alors elle me traitait de romanichel. Dans sa bouche il n'y avait pas de condition plus basse, elle maudissait les Romanichels et leurs vices ancestraux. Un jour, elle se plaint à moi que l'une d'entre eux l'avait volée. Elle finit par avouer, honteuse, qu'elle l'avait fait entrer pour savoir la bonne aventure. Les Romanichels, on en a toujours besoin : pour tirer les cartes et les fils de cuivre, réparer des DS et gagner les élections. Leur nom seul convoque la colère. Une vieille trouille ancestrale, la peur du loup pour les grands. Se lève alors une douce puanteur démagogue, ce relent qu'on pourra bientôt baptiser


TATOUE
TES TATOOS VONT MAL VIEILLIR
« TOUS CES "FUCK ME I'M FAMOUS" »

(1' 18")


Tous ces prénoms en lettres gothiques, ces frises maoris, ces têtes de mort et de Johnny... les tatouages vont vieillir avec ceux qui les portent. Un slam miniature et caustique de Félix J. enregistré chez nous en avant-goût de l'album "La Tentation". Membre du collectif Spoke Orkestra, Félix J. se partage entre la musique avec le groupe Dum Dum, les performances a cappella et la poésie crue. Dernier ouvrage paru : "Basketville", éditions Le Diable Vauvert.

 

Enregistrement : 26 juin 13
Réalisation : Arnaud Forest
Paroles & musique : Félix J.

13/09/2013

JE VEUX MON POGNON MINI SLAM DE L'HOMME MODERNE « OUBLIE DANS LE TAXI»



Épuisée,
Fourbu,

       L'été est déjà loin. Vous êtes fatigué. Vous avez mal là. Là aussi d'ailleurs. ARTE Radio a la solution. Posez-vous un instant. Fermez les yeux. Mettez le casque audio sur les oreilles. C'est gratuit. Comme on dit à ARTE : écoute, c'est tes impôts qui payent. C'est un slogan que nous utilisons rarement. Les gens s'énervent quand on leur parle des impôts. Sinon ils ne seraient jamais malades. Ils  n'iraient pas à l'école. Ils resteraient chez eux à télécharger gratos en mangeant des trucs volés. Le bonheur. Où en étais-je ? A vous. Appuyez sur le bouton "lecture". Ben oui, mais ouvrez les yeux alors. Ouvrez les yeux et recommencez, le site arteradio.com, le casque, tout ça. Cette semaine vous avez gagné une séance de soin sonore. Gratuite, j'insiste. Une séance enregistrée en binsemaine   aural. A écouter au casque. Le comble du chic. La radio en 3D. Cette

 

JE VEUX MON POGNON
MINI SLAM DE L'HOMME MODERNE

(0’32’’)
« OUBLIE DANS LE TAXI»


Un slam miniature pour se consoler d'une soirée pourrie. Membre du collectif Spoke Orkestra, Félix J. se partage entre la musique avec Dum Dum, les performances et la poésie crue. Il a enregistré trois mini-slams chez nous en avant-goût de l'album "La Tentation". Dernier ouvrage paru : "Basketville", éditions Le Diable Vauvert.


Enregistrement : 26 juin 13
Réalisation : Arnaud Forest
Paroles & musique : Félix J.

01/09/2013

SI J'ETAIS BACHAR OU LE ROI DU QATAR


Chérie,
Chéri,

Merci j'ai bien ouï
J'ai ouï les cigales et leur boucan d'arrosage automatique
L'agonie au bûcher des merguez hérétiques
Nos disputes au soleil et nos bruits dans les draps
J'ai vu à la radio les stagiaires rajeunir
Les amitiés qui durent et le rosé qui tape
Je suis rentré
Toujours dans la même classe, avec les plus classe
Toujours décidés à ne jamais ennuyer
Nous allons nous surprendre et vous amuser  
Plus fous, plus doux, légers et parfois graves
Écouter sans temps mort et

OUÏR SANS ENTRAVES


 

SI J'ETAIS
BACHAR OU LE ROI DU QATAR
« LA PREMIÈRE FUMÉE EST AUSSI LA PLUS BONNE »

(1'22)

Un slam miniature et sarcastique de Félix J. enregistré chez nous en avant-goût de l'album "La Tentation". Membre du collectif Spoke Orkestra, Félix J. se partage entre la musique avec le groupe Dum Dum, les performances a cappella, le théâtre et la poésie crue. Dernier ouvrage paru : "Basketville", éditions Le Diable Vauvert.


Enregistrement : 26 juin 13
Réalisation : Arnaud Forest
Paroles & musique : Félix J.

06/02/2013

IKE ET TINA TURNER " PROUD MARY "

 

IKE ET TINA TURNER

" PROUD MARY "

GALA DU MIDEM

24/01/1971 - 06min16s

 

Sur la scène du Palais des festivals de Cannes, Ike et Tina TURNER, accompagnés des Ikettes et d'un orchestre, interprètent "Proud Mary".

 

 

Production

 

Office national de radiodiffusion télévision française

Générique

 

Sangla, Raoul

 

Turner, Tina ; Turner, Ike

01/02/2013

MARJOLAINE BEAUCHAMP Comme une rivière - 2

 

MARJOLAINE BEAUCHAMP

Comme une rivière - 2


Ceux qui me connaissent savent parfaitement pourquoi l'extraordinaire poésie qui parle de ces deux-là me touche tout particulièrement.

Pour ceux -- de très loin les plus nombreux -- qui ne me connaitraient pas, c'est sans importance, ce qui l'est c'est de vous autoriser cette découverte-là. Cadeau !


La slammeuse Marjolaine Beauchamp rend hommage à Richard Desjardins en présence de l'artiste. Performance enregistrée au Dépanneur Sylvestre le 3 octobre 2009. Marjolaine a remporté la médaille d'or au Grand Slam 2009 au Québec.

16/11/2012

LE VENDEE GLOBE: "L'arrivée d'Ellen Mac ARTHUR"

 

L'arrivée d'Ellen Mac ARTHUR

JT soir Pays de la Loire

12/02/2001 - 01min56s

 

La petite anglaise de 24 ans, Ellen MAC ARTHUR, a bouclé son tour du monde en solitaire et sans escales en 94 jours, 4 heures et 25 minutes, 24 heures après le vainqueur. Sa performance épate tout le monde. Il y avait autant de monde sur les pontons pour l'acclamer que la veille pour Michel DESJOYEAUX. Les femmes entre autres estiment qu'elle est une sacrée représentante pour la condition féminine. Ce petit bout de bonne femme qui est allée au bout d'elle à bien de reprises au cours de ces derniers mois sait aussi se laisser aller aux émotions.

 

Production

 

France 3 Nantes

Générique

 

Sani, Catherine ; Winsback, Laurent

 

Francois, Christophe ; Yvard, Marc

 

Clech, Pierre