Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/06/2017

DES LENDEMAINS QUI DÉCHANTENT 6

au magma présent de l'écriture,

 

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...



DES LENDEMAINS QUI DÉCHANTENT

6

 

Au terme d'une scolarité un rien erratique menée au fil des années d'adolescence incertaine, il en avait maintenant terminé, sans trop d'encombres majeurs, de son périlleux chemin devant le conduire jusqu'à l'âge adulte.

Cet âge où l'être humain dodeline, en hésitant, de la grâce légère et tendre, à la gravité distinctive et spécifique à tous les chahutés de la vie.

 

A l'évidence, il ne parvient plus à englober correctement l'existence.

C'est comme si un gouffre sans fond s'était ouvert, abrupt sous ses pieds.

Le voilà qui vit le quotidien d'un perpétuel exil intérieur dans le souvenir lancinant des jours heureux, croirait-on, de la vie d'avant.

Spectral et confus, il s'éprouve précaire et désarmé à l'extrême.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

03/03/2016

FÉLIN POUR ELLE 29

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

FÉLIN POUR ELLE

29

Ce jaillissement continu alimenté d'ondes de force positive l'a réinstallée sur le chemin d'un épanouissement qui s'était quelque peu égaré. L'émerveillement est de fait un éternel recommencement qui tire sa délectation première du sensoriel. En vérité, j'aimerais savoir mieux te matérialiser cette fulgurance qui exalte de potentiel créatif. Et poétise chaque infime de quotidien. Mais je suis pauvre pour le dire, je m'en rends bien compte, et je n'y parviens pas vraiment...


Ne te fatigue pas! Sans vouloir aucunement t'offenser, le fil de ma réflexion m'aurait conduit à la même conclusion!
Cependant, et pardonne-moi d'insister avec quelque lourdeur, tu n'as pas vraiment, si je ne m'abuse, répondu à ma question. Pour le coup, la seule qui soit réellement importante. Parce qu'elle les contient toutes.


Ah ça Eliott, tu me connais mal! Je ne suis pas Ours à me défausser. Je n'ai aucune envie d'esquiver ta requête. Pas même l'intention. Mieux, j'éprouve une grande nécessité à y répondre. Si je ne le faisais pas, cela pourrait rester une zone mystérieuse prompte à engendrer malentendus et quiproquos. Et ça vois-tu...

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

28/07/2015

DANS LA TOUR DES NANTIS

au magma présent de l'écriture,

 

DANS LA TOUR DES NANTIS



Cela participe d'un constat aussi terrible que récurrent:
La pauvreté, la misère, le vagabondage et la mendicité
Ont toujours été présents. En tout lieu. De tout temps.

Dans notre société luxuriante d’occidental privilégié,
Toutes ces engeances-là sont visibles jusqu'à l'obscène
Parce qu'elles nous renvoient d'emblée, en toute légitimité,
A l'individualisme outrancier ou chacun se vautre à satiété.

Engoncé das sa tour de nantis, le collectif ne sait que faire,
Tant il est inutile de soulever le cas par cas accessible à tous.
Car, examinons le concret: qui d'entre nous va faire quoi?
Et plus encore, lequel d'entre nous, après l'avoir dit, le fera?

Je ne vais certes pas m'assigner là en censeur de quiconque,
Mais je suis honteux de ne pouvoir revendiquer en faire plus.

P. MILIQUE

23/08/2013

ARNO "LES FILLES DU BORD DE MER" "LE BIKINI" TOULOUSE le 17 Novembre 2010

(Captation Personnelle)

 

 

 

ARNO

"LES FILLES DU BORD DE MER"

 

EN CONCERT

 


 

"LE BIKINI"

 

TOULOUSE

 

le 17 Novembre 2010

20/08/2013

ARNO "DANS LES YEUX DE MA MERE" --- "LE BIKINI" TOULOUSE

(Captation Personnelle)

 

ARNO

EN CONCERT

"DANS LES YEUX DE MA MERE"

 

"LE BIKINI"

TOULOUSE

le 17 Novembre 2010


09/08/2013

ARNO EN CONCERT "PUTAIN, PUTAIN"

(Captation Personnelle)

 

ARNO

EN CONCERT

"PUTAIN, PUTAIN"

 

"LE BIKINI"

TOULOUSE

le 17 Novembre 2010

07/08/2013

ARNO EN CONCERT "C'EST MAGNIFIQUE" "LE BIKINI" TOULOUSE

(Captation Personnelle)

 

ARNO

 

 

EN CONCERT

 

"C'EST MAGNIFIQUE"

 

 

"LE BIKINI"

 

TOULOUSE

 

le 17 Novembre 2010

03/08/2013

ARNO EN CONCERT "ET MOI JE VEUX NAGER"

(Captation Personnelle)

ARNO

 

EN CONCERT

"ET MOI JE VEUX NAGER"

 


 

"LE BIKINI"

 

TOULOUSE

 

le 17 Novembre 2010

30/07/2013

ARNO EN CONCERT "LE BIKINI" TOULOUSE

 

ARNO

(Captation Personnelle)

EN CONCERT


"LE BIKINI"

TOULOUSE

le 17 Novembre 2010

28/07/2013

INTERVIEW D'ALLAIN LEPREST: 2003

 

INTERVIEW D'ALLAIN LEPREST

2003

 

Claude Nougaro et Jean Ferrat disaient d'Allain Leprest qu'il était l'un des plus grands poètes français. Auteur, compositeur disparu en 2011, Leprest a écrit des chansons d'une beauté saisissante. Alors qu'il était de passage en Suisse en 2003, il a accordé à Philippe Nicolet une interview de 70 minutes où se retrouve, dans tous ses mots, sa pleine dimension de poète.

27/07/2013

ARNO (Captation Personnelle) EN CONCERT "LE BIKINI" TOULOUSE

 

 

ARNO

(Captation Personnelle)

EN CONCERT


"LE BIKINI"

TOULOUSE

le 17 Novembre 2010

24/07/2013

GITAN: C'EST QUOI ÊTRE PAUVRE ? « Les ex-futurs bobos paupérisés »

 

GITAN
C'EST QUOI ÊTRE PAUVRE ?
« Les ex-futurs bobos paupérisés »

(3’17’’)

 


 

Ex-rocker, ex-infirmier psy mais toujours écrivain, Thierry Pelletier raconte la France de tout en bas dans ses blogs et ses livres ("Les rois du rock", éditions Libertalia). Sa chronique poétique, politique et bolchevique à retrouver tous les quinze jours.

 

Enregistrement : 16 mai 13
Mise en ondes & mix : Samuel Hirsch
Texte & voix : Thierry Pelletier