Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/06/2017

DES LENDEMAINS QUI DÉCHANTENT 6

au magma présent de l'écriture,

 

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...



DES LENDEMAINS QUI DÉCHANTENT

6

 

Au terme d'une scolarité un rien erratique menée au fil des années d'adolescence incertaine, il en avait maintenant terminé, sans trop d'encombres majeurs, de son périlleux chemin devant le conduire jusqu'à l'âge adulte.

Cet âge où l'être humain dodeline, en hésitant, de la grâce légère et tendre, à la gravité distinctive et spécifique à tous les chahutés de la vie.

 

A l'évidence, il ne parvient plus à englober correctement l'existence.

C'est comme si un gouffre sans fond s'était ouvert, abrupt sous ses pieds.

Le voilà qui vit le quotidien d'un perpétuel exil intérieur dans le souvenir lancinant des jours heureux, croirait-on, de la vie d'avant.

Spectral et confus, il s'éprouve précaire et désarmé à l'extrême.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

31/05/2017

PASSE-PASSE CONCEPTUEL 3

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

 

PASSE-PASSE CONCEPTUEL

3

 

     Ne feignons pas pour autant d'être surpris outre mesure par cette évidence, car la vérité, c'est aisément vérifiable, ne dissipe les faux-semblants qu'en théorie. Et nous ne sommes dupes de rien.
Au final, l'illusion ne peut naître que de notre consentement à elle, de notre refus de percevoir comme il est recommandé de percevoir.

Pourfendeur, même si ça n'est que de manière informelle, ou artificielle, d'idées reçues, notre imaginaire revendiqué rebelle s'accorde le luxe d'une interprétation autonome et désordonnée, créant ainsi un espace de liberté dispensateur de quartz de folie dans l'incertaine logique du monde.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

19/04/2017

ORPHELIN DE SA FILLE 9

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

 

ORPHELIN DE SA FILLE

9

 

Il lui expose donc, avec tout la précaution et le ménagement dont il s'exige capable, tout le cheminement souterrain parcouru pour parvenir à ce point paroxystique où il n'est plus possible de faire semblant.

 

Cependant, en dire si peu c'était en dire trop encore.

Comme elle venait de l'être, elle s'est sentie brutalement agressée de nouveau.

Et par son propre père de surcroît!

C'était trop pour elle, elle n'a pu le supporter, elle s'est révoltée.

 

De façon plus terrible encore qu'il ne l'avait prévu, il s'est retrouvé projeté avec violence dans le feu vif et ardent de reproches injustifiés, ou de récriminations depuis toujours tenues muettes, ou inventées dans l'élan bousculé de l'instant.

Le voilà accusé d’absence, de transparence.

Accusé de ne pas comprendre.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

 

19/01/2017

PARTIR AU CRÉPUSCULE

au magma présent de l'écriture,

 

PARTIR AU CRÉPUSCULE



Quelque chose de saisissant induit le questionnement
Sur l'instant tragique et anodin de la chute à venir.

Confrontés au désordre de cette fatidique journée,
Les mains impatientes se tordent et le regard dérape
Dans les derniers lambeaux d'une pensée éparpillée.
Le pathétisme tranquille de son choix d'acceptation
Le propulse d'emblée dans un maelstrom de silence.

Il a exprimé sa volonté d'un jour partir au crépuscule
Histoire d'offrir à la vie une ombre supplémentaire.
Désormais, une larme coule furtivement sur sa joue,
Puis d'autres encore, aussi brûlantes que taciturnes.

P. MILIQUE

16/01/2017

MA LIBERTÉ

au magma présent de l'écriture,

 

MA LIBERTÉ



Ça suffit maintenant!
Cessez de me ressasser: Tu n'as pas le choix c'est ainsi, il faut le supporter, tu dois te résigner!
Certainement pas!
Je refuse de subir.
Laissez-moi me révolter contre votre discours défaitiste.
Je compte user de ma liberté, en abuser même!
Certes, tout comme vous, je suis déterminé par mon passé, ma culture et, de toute façon mes origines.
De fait, je suis moi et certainement pas un autre.
Mais cette détermination n'est-elle pas la condition indispensable à toute liberté?
N'en est-elle pas une notion basiquement constitutive?


Je ne peux, c'est impossible, annihiler tous les événements extérieurs qui sans cesse bousculent ma vie mais je peux, pour autant que je le veuille, orienter mon regard différemment sur tout ce qui m'arrive.
Cela m'aiderait, pour sûr, à mieux accepter l'exacte nature des choses et, probablement, la mienne propre.

Je veux ne plus être la victime expiatoire au fil de circonstances que je ne maîtrise pas.
Je veux accroître ma liberté au détriment d'une fatalité soudain moins sûre d'elle.
Mes idées et mes jugements ne peuvent dépendre que de moi, soyez-en certains.

Le rêve de Prométhée était de transformer le monde.
Le mien est plus ambitieux encore: me transformer moi-même par la conscience et l'amour que je prodigue à ma propre vie.
Et, ne vous en déplaise, j'ai décidé de tout mettre en œuvre pour que chaque expérience tentée me soit positive.
Dès lors, ne me plaignez surtout pas: je suis libre!
Et j'ai l'insigne joie de vivre intensément ma liberté.


P. MILIQUE

15/11/2016

SUR LES AILES DU RÊVE 5

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

SUR LES AILES DU RÊVE

5

 

Il arrive que les apparences proposent des univers aussi étranges que stupides.

Leur ton faussement docte paraît justifier le sas constitué entre imaginaire et réalité.

En réalité, elles ne font que suggérer une autre voie jalonnée d'assemblements inhabituels: il y a des portes qui s'ouvrent dans la tête, qui offrent le droit de voyager sur les ailes du rêve de son choix.

Dans un miroir silencieux, il nous est donné de suivre une quelconque route bohémienne à l'intérieur d'un même espace, au plus proche du lointain.

Tout cela se pare d'insolite puisque qu'il fait référence à un appel au large qui n'existe pas!

Il n'est, de fait, que la fenêtre ouverte sur une possible révélation.
Pas de panique inutile, nous sommes désormais prévenus!

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

 

20/07/2016

PARTIR AU CRÉPUSCULE

LARMES.jpg

 

PARTIR AU CRÉPUSCULE

 

Quelque chose de saisissant entretient l'interrogation

De l'instant tragique et anodin de la chute.

 

Confrontés au désordre de cette journée fatidique,

Les mains se tordent et le regard dérape

Dans les derniers lambeaux d'une pensée qui se dissipe.

 

Le pathétisme tranquille de son choix d'acceptation

Le propulse avec logique dans le trou du silence.

 

Il a exprimé sa volonté de partir au crépuscule

Pour offrir à la vie une ombre supplémentaire.

 

Désormais une larme coule, nacrée, sur sa joue,

Puis d'autres encore, douces et silencieuses.

 

P. MILIQUE

16/06/2016

FATALISTE

au magma présent de l'écriture,

 

FATALISTE


«Les sentinelles veillent aux portes des cités»

Et si je préférais me perdre?
Être cette envie qui se propage
Dans des ruisseaux pulsionnels
Ou des caniveaux chaotiques?

Je n'attends désormais plus rien de mes rêves.
 
P. MILIQUE

28/05/2016

BADINER AVEC L'HUMOUR 1

au magma présent de l'écriture,

 

BADINER AVEC L'HUMOUR

1

 

L'humour fait partie intégrante de la vie. A l'évidence, il est même l'apanage de l'homme. Insoutenable légèreté qui ne veut que rire de tout pour certains, il n'en reste pas moi l'artisan indispensable à la simple complexité d'être. Celui qui, lorsqu'il en a terminé de traiter de quelconques anecdotes avec un sérieux démesuré, donc superflu, autorise à minimiser les drames de la vie avec une salvatrice dérision.

C'est un abri éphémère certes, mais sûr, qui offre toujours le choix de rire plutôt que de pleurer. Ainsi parvient-on, dans les instants de relâche créés, à extraire avec subtilité le sublime du misérable.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

23/02/2016

FÉLIN POUR ELLE 20

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

FÉLIN POUR ELLE

20

 

C'est exactement cela l'Ours!

Et encore a-t-elle su, après avoir franchi dans dans le déchirement et avoir été ballottée de toutes part dans le cap de désespérance, trouvé la force axiale pour tourner le dos une fois encore à ses illusions perdues.
Mais perd-on réellement quelque chose à ne perdre qu'illusions?
Tu le sais, rien n'est jamais gagné dès lors que s'installe la lancinante et mélancolique ritournelle du désenchantement.

Elle n'a pourtant eu d'autre choix que de tirer une conclusion qui ne pouvait être qu'amère de cette perfidie affective. Après avoir arpenté en tout sens le chant d'exploration de l'introspection, résolution fut prise de ne pas abdiquer et de se rebeller contre l'absurde injustice de ce destin.
De cette révolte a germé la nécessité d'un retour rapide à l'énergie de vivre.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

01/02/2016

DE DÉBÂCLE EN RENONCEMENTS 3

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

DE DÉBÂCLE EN RENONCEMENTS

3

Il est persuadé que c'est le chemin qui nous fait.
Il pense aussi que c'est nous qui faisons le chemin.
Mais que faire quand, de débâcles en renoncements,
Transparaît le désenchantement en guise de lucidité.

Il s'acharne pourtant, parce qu'il ne peut s'empêcher,
Au fil du temps, de s'attendre au possible inattendu.
Son choix délibéré le jette dans une zone de non-retour.
Là, il immolera ses béquilles au feu d'une détresse instinctive.

La nouvelle donne est périlleuse oui, mais pas si désespérée.

(FIN)

P. MILIQUE

31/01/2016

DE DÉBÂCLE EN RENONCEMENTS 2

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

DE DÉBÂCLE EN RENONCEMENTS

2

Il veut garder par-devers lui ce possible-là.
Il veut que cela lui demeure un choix.
Mais pour cela il lui faut, c'est impératif,
Se maintenir libre et indépendant.
Intentionnel. Administrateur aussi.

Dans ces conditions-là, depuis quelques jours
Il a rejoint avec une certaine satisfaction,
Pourquoi le cacher, ses chères insomnies.
En elles, il se sait de nouveau chez lui.
Exposé certes, mais en terrain connu.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE