Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/10/2016

DUPES DE RIEN 4

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

DUPES DE RIEN

4

 

L'illusion ne saurait se réduire à un quelconque antagonisme de la vision car  elle est d'abord la traduction immédiate d'une formidable ouverture d'esprit.
C'est un admirable tour de passe-passe conceptuel proposant un désir fulgurant d'impensable au long de parcours initiatiques soudainement accessibles.

Elle balaie un registre franc et distrayant qui régénère la vie d'un autre possible riche de sérénité.
Flirt opportun offert au cœur d'un merveilleux étincelant qui, nouvel ordre éphémère, éclaire les contraires.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

11/09/2016

UN AMOUR INACHEVÉ 2

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

UN AMOUR INACHEVÉ

2

 

Parvenu au bout d'un nécessaire voyage intime,
Et après avoir commué les ternes couleurs du quotidien
Par celles tellement plus chatoyantes de l'imaginaire,
Surgit soudain, magique, un éden d'une saisissante beauté.

Cela ne fait aucun doute, les dés sont jetés: cap sur l'exaltation!
Au cœur d'un ciel devenu d'azur, s'élèvent des chants d'amour.
Rapidement, on est enivré de bonheur. De bonheur étourdissant.

Mais tout cela ne serait-il au final que banale illusion?
Et n'a-t-on jamais aimé quelqu'un pour ses seules qualités?
Alors que, de toute éternité, nous savons que l'être humain,
Dans chacune de ses réactions, présente toujours une énigme.

(A SUITE...)

 

P. MILIQUE

26/06/2016

NIETZSCHÉEN

au magma présent de l'écriture,

 

NIETZSCHÉEN


Parfois nos mots ratent le cœur de leur cible
D'autres fois ils vont trop loin et cela peine,
Mais il faut bien exprimer le ressenti, non?

Ces mots sont mis à disposition
Afin que chacun se les approprie
Et les charge de leur propre vécu.
Il n'est toujours question que de vécu.

Il n'est possible d'être sûr que d'une seule chose:
Nous ne sommes faits que de ce que nous avons été,
Considérant qu'il est déjà bien difficile d’être déjà
Ce qu'il ne nous a jamais été concédé d'être encore.

P. MILIQUE

20/06/2015

S’ACCOMMODER DE L'INCONTOURNABLE 2

au magma présent de l'écriture,

 

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

S’ACCOMMODER DE L'INCONTOURNABLE

2

J'aimerais savoir te dire ce qui sera ton demain avec les mots du quotidien:
Sans doute que t'apparaîtra bientôt la clairière comme nouveau lieu de vie.
Le moment sera venu de t'extirper de la grise routine ankylosant l'invisible.
Tu auras le sentiment jusqu'alors inconnu de vivre des jour de plénitude
Plus riches que ceux que l'existence murmure d'ordinaire au fil du quotidien.

Ce sera l'instant choisi dans lequel, l'esprit cadencé sur un rythme différent,
Tout, au sortir de l'ennui, se fera prodige pour arpenter le territoire nouveau:
Il ne restera qu'à effectuer les ajustements nécessaires pour t'y sentir adopté.

(FIN)

P. MILIQUE

08/05/2015

CHAQUE MAIN TENDUE 6

au magma présent de l'écriture,

 A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

CHAQUE MAIN TENDUE

6

 

La générosité rend heureux donc, et possède cette vertu de porter à la connaissance l'omniprésence d'inégalités insupportables autour de soi.

Ainsi a-t-elle le pouvoir de rendre belle chaque main tendue en direction du besoin.

Elle semble capable de remettre les tumultueux ratés de la vie à l'endroit.

De fait, elle est  amour à autrui et grande dispensatrice de braises de bien-être grâce auxquelles tout redevient possible.

 

Être généreux, c'est s'accroître des bienfaits répandus.

La subtile beauté de cet acte tient à ce qu'il est gratuit, inestimable donc.

En cela, il n'est pas faux d'affirmer que le vrai généreux s'enrichit.

Et le voilà parvenu aux confins du don désintéressé, là où la vie des uns se révèle en fraternité avec celle des autres.

(FIN)

 

P. MILIQUE

07/04/2015

DÉBUSQUER LA PART VISIBLE 2

au magma présent de l'écriture,

 

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

 

 

DÉBUSQUER LA PART VISIBLE

2


Je sais que la vie n'avait pas été tendre avec toi ces dernières années.
Quelques indiscrétions périphériques m'ont toutefois laissé entendre
Qu'un soleil darde à nouveau ses rayons de bonheur dans ce qui,
Jusque-là, n'était qu'une grisaille quotidienne saturée de tourments.

Il se trouve que je ne veux retenir pour toi que ce soleil-là!
Parce que c'est lui qui saura illuminer tes journées à venir,
Qui rendra tes pensées crépusculaires plus faciles à supporter
Et creusera, jour après jour, les sillons de ce bonheur souhaité.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

31/03/2014

LA CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER: 27/03/2014

 

LA CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER

  27/03/2014

05/02/2014

JE DÉNONCE 39

DENONCIATION.jpeg

 

JE DÉNONCE

39

 

Je dénonce l'Homme

Du prosaïsme agaçant

Dont il fait preuve

Qui l'assujettit

A ne pas offrir davantage

Les qualités d'imagination

Dont il dispose

Et à manquer tragiquement

De cette poésie à laquelle

Chacun pourtant devrait aspirer.

30/10/2013

Yves JAMAIT " JE SUIS VIVANT" SALLE EURYTHMIE MONTAUBAN Mai 2009

 

Yves JAMAIT 

" JE SUIS VIVANT"

SALLE EURYTHMIE 

MONTAUBAN  

Mai 2009

25/09/2013

CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER: 03/09/2013

 

CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER

03/09/2013

13/08/2013

LES LIVRES DE MA VIE : MICHEL AUDIARD

 

LES LIVRES DE MA VIE 

MICHEL AUDIARD

Bibliothèque de poche 

12/08/1969 - 16min11s

 

Michel AUDIARD reçoit Michel POLAC, chez lui, pour lui parler de ses lectures. Il confie qu'il lit moins qu'à une époque, faute de temps. Son choix de lecture se porte actuellement vers des séries noires car elles constituent souvent de bons thèmes de films. Il qualifie sa culture " d'hétéroclyte ", et se remémore ses premières lectures, remontant à l'âge de douze ans, mettant en scène les personnages de Harry DICKSON et Nick CARTER, puis, il a été séduit par le style de Marcel PROUST, et celui de Louis ARAGON dans "Les beaux quartiers". En revanche, il n'aime pas le style d'Emile ZOLA. Il découvre plus tard avec plaisir l'oeuvre de Jules VALLES, puis celle d'Arthur RIMBAUD, qui fut sa première admiration. A une période de sa vie, il se mit à lire les livres "qu'il faut avoir lu" dit-il. Il ne comprend pas que Georges SAND soit considérée comme un grand écrivain. En découvrant Louis-Ferdinand CELINE, il eut une révélation, et s'est dit qu'il pouvait écrire. Il se lança ensuite dans la lecture de la nouvelle - il cite les récits de Damon RUNYON, Ring LARDNER. Georges SIMENON est, selon lui, un grand écrivain ; il aime tout particulièrement son livre méconnu, "Les clients d'Avrenos".Il évoque ses différents métiers : porteur de journaux, soudeur, opticien.

 

Production

 

Office national de radiodiffusion télévision française

Générique

 

Bellon, Yannick

 

Polac, Michel

 

Audiard, Michel

 

Polac, Michel

23/01/2013

ANNIE GIRARDOT ET SES SOUVENIRS DE CINEMA

 

 

ANNIE GIRARDOT

ET  SES SOUVENIRS DE CINEMA

Double jeu 

07/03/1992 - 03min54s

 

Thierry ARDISSON soumet Annie GIRARDOT à l'interview "up and down". L'actrice exprime ce qui lui plaît le plus dans le cinéma mais refuse de citer son ou ses films d'elle préférés. Par contre, elle dénonce les conditions de tournage, la personnalité d'Ariel ZEITOUN sans le nommer et son rôle dans "Souvenirs souvenirs". Elle dit ce qu'elle pense du cinéma pornographique et déclare qu'elle aurait aimer tourner "des films sensuels" mais pas érotiques. Dans cette évocation du cinéma, elle réussit à parler de sa mère qu'elle qualifie de "plus grand moment de sa vie". Le "pire" pour elle, c'est la mort de cette dernière.

 

Production

 

Antenne 2

Générique

 

Colonna, Dominique

 

Girardot, Annie

 

Ardisson, Thierry