Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/07/2017

OUTRAGE RELATIONNEL

au magma présent de l'écriture,

 

 

OUTRAGE RELATIONNEL


C'est avec une certaine forme d'opiniâtreté douteuse,

Condamnée dès les prémisses à l'impasse et à l'échec,

Qu'il s'était investi ainsi dans cette improbable aventure

Consistant à prendre le parti de tous les oubliés du monde.


A force de lutter de toute son énergie, le dos au mur,

La gravité de l'outrage relationnel tenue en gésine

Est peu à peu devenue d'une clarté trop aveuglante.


Avec une espèce de soupir d'infini soulagement,

L'apparence de normalité s'est un jour déchirée

Dans la désintégration ressentie d'une vie gâchée

Et de mensonges délibérément établis pour rien.


P. MILIQUE

13/07/2017

MÉLOMANE DE TOI

au magma présent de l'écriture,

 

 

MÉLOMANE DE TOI

 

Amour tu es proche, si proche,

Tu me parles. Et moi je t'écoute.

Tu as tant de belles choses à me dire.

Et puis d'autres plus conventionnelles,

Plus quotidiennes, plus dérisoires crois-tu.

Tu ne dois pas considérer cela ma douceur.

 

J'ai ce besoin viscéral d'être avec toi, en toi.

Cette fusion m'est nécessaire à chaque infime.

Comment pourrait-il en être ainsi à l'infini

Sans cette éclatante mise en partage de toi?

 

Alors, il y a la musique fluide de tes mots

Qui transforme ce qui pourrait ressembler

A une mélodie futile, en un fascinant opéra.

 

Nous sommes en ces instants-là dans la saisie

Immédiate d'un réel que le rêve rendra nôtre.

Je suis devenu l'acteur privilégié de ces mots-là

Par cette pure évidence: je suis mélomane de toi!

Et, en ta complète harmonie je t'aime plus encore.

 

P. MILIQUE

12/07/2017

IMMUABLE

au magma présent de l'écriture,

 

 

IMMUABLE

 

C'est comme une strophe d'instant-poème

Qui dans le lointain tremblote et scintille.

 

Perception accélérée d'une part d'immédiat

Traquant l'inconnu au cœur même du familier

D'où sourdent les larmes muettes de l'invisible,

Tandis qu'enfin le monde s'offre pour ce qu'il est.

 

 

P. MILIQUE

11/07/2017

LA NUIT

au magma présent de l'écriture,

 

 

LA NUIT

 

Il arrive que la nuit se prennent les décisions,

Cette nuit, grand espace de tiraillements divers

Qui, bienveillante, nous délivre de nos tortures.

 

De fait, l'instant est propice aux introspections,

A l'exaspéré des chaos ordinaires du quotidien.

Elle s'affirme paravent du combat qui s'exerce !

Alors, on prend des résolutions.

Sont-ce les bonnes ?

 

P. MILIQUE

10/07/2017

FIN DE SOIRÉE TOURMENTÉE

au magma présent de l'écriture,

 

 

FIN DE SOIRÉE TOURMENTÉE

 

C'était dans l'achevé d'un autre jour

Au cours duquel me désarçonna

L'excellente surprise connexe

A ta communication nocturne.

Ma gêne, une fois de plus, se majora

D'avoir tourmenté ainsi ta fin de soirée.

 

Cette nuit-là, notre longue conversation

Fut proche de tourner à ton seul monologue

A cause de...
A l'instigation de quoi d'ailleurs?

Je n'ai d'évidence aucune excuse à disposition.

Douleurs physiques? Psychiques? Et alors!

Ce si succinct sot se manifeste-t-il suffisant

Pour ne pas condescendre renvoyer à l'Autre

Ne serait-ce qu'une infime part d'attention

Qu'il consent, sans outrecuidance, à me porter?

Certes non! Et je n'en revendique aucune fierté,

De la médiocrité désenchantée et un fiel nerveux.

 

P. MILIQUE

09/07/2017

ECRIVANCE

au magma présent de l'écriture,

 

 

ECRIVANCE

 

Un acte inévitable et déterminé

Tel un luxueux poème à écrire,

Dicté par la seule cohérence fidèle

A se fonder sur l'instinct profond,

Même sans jamais le savoir...

P. MILIQUE

08/07/2017

DANS L'AILE BLEUE DE MES NUITS

au magma présent de l'écriture,

 

 

DANS L'AILE BLEUE DE MES NUITS

 

Tout cela prend la forme d'un tout
Rayonnant d'une exceptionnelle effervescence.

Pour ma part, en tant que fondamentalement pessimiste,
Je ne sais que naviguer, en une longue douleur,
Sur l'eau trouble des réalités.

Cela me permet, ainsi, de cultiver mon petit jardin d'émotions secret.

Et puis, c'est un tel bonheur rassérénant
Que cette coloration positive de mes pensées.

 

Qu'il est donc doux et agréable de vivre ainsi
Au paradis des mots lorsque,
Dans l'infime chatoiement d'éclats de vie,
Une multitude de possibles existent encore,
Fulgurances métalliques frisant l'aile bleue de mes nuits.

 

P. MILIQUE

07/07/2017

CONCISION FRAGMENTAIRE 57

concision fragmentaire.jpg

 

CONCISION FRAGMENTAIRE

57

 

A l'aide de mes mots
Impatients et maladroits,
Je tisserai une corde
De requêtes minutieuses
Pour aller sans esquives
De mon silence au tien.

 

P. MILIQUE

06/07/2017

DESABUSION

femme.jpg

 

 

DESABUSION

 

Comme intoxiqué par les inhalations sentimentales

Ranimés au brasier ardent de paroles lumineuses,

Il a osé assumé cet amour pour lequel il n'était pas fait.

 

Mais qu'importe un attachement qui n'est pas partagé,

L'ultime horreur de sa vie aura pour nom solitude.

 

Il ne lui reste plus qu'à se souvenir d'Elle,

Cristallisée désormais, sans la tendresse d'un geste,

Sans la tiédeur d'une main tendue dans d'invisibles nuits,

A se consoler enfin dans une mort qui le rassure.

 

P. MILIQUE

05/07/2017

CHASSE AUX GROS

au magma présent de l'écriture,

 

 

CHASSE AUX GROS

 

Nuit intense de chasse aux gros,

Et scènes de traques ordinaires

Pourvoyeuses de plaisirs exaltants.

 

Cela procure l'effroi et glace le dos,

Sorte de jouissance ultime et infinie

Pour ces nantis aux regards hostiles,

Dont l'unique richesse est d'être mince.

 

De l'arbitraire naît le privilège!

 

Nuit intense de chasse aux gros,

Et scènes de traques ordinaires

Pourvoyeuses de plaisirs exaltants.

 

P. MILIQUE

04/07/2017

BRASILLEMENT CONTINU

au magma présent de l'écriture,

 

 

BRASILLEMENT CONTINU

 

Tu ne sauras jamais

Que mon corps est

A se mourir de toi.

 

Fièvre au brasillement continu de l'autre.

 

Il monte et se volatilise parfois dans la nuit

Comme un souffle que l'on ne peut étouffer

Une ombre triste et tendre qui déchire tout,

Invectivant en secret la part qui déjà s'exalte.

 

Et ça n'en finit pas d'être beau

Au cœur formel de l'inexprimé.

 

P. MILIQUE

03/07/2017

A L'ENCRE DU CŒUR

au magma présent de l'écriture,

 

 

A L'ENCRE DU CŒUR

 

Au centre d'une époque saturée d'idéologies perverses,

Une parole incontrôlable se déverse en un flux verbeux.

 

C'est à ce moment-là que s'avivent les regrets endormis

Au fond d'un alphabet du cœur resté obstinément secret.

 

Ce n'est pas sans satisfaction que l'on constate ses mots

Entraînés avec délectation dans un artefact émancipé.

 

En ce lieu prendra racine un tout nouvel alphabet:

Un qui sera issu de l'âme, de l'autre, de la nature

Et de l'humain dans leurs splendeurs sophistiquées.

 

C'est un incroyable miel qui se répand, consenti,

Qui l'est d'autant plus lorsqu'il donne naissance

A une friandise imprévue qu'il est bon de savourer

Car il s'approche pour t'affirmer qu'il faut aimer,

Qu'il faut ouvrir ses oreilles pour mieux entendre,

Qu'il faut fixer avec précision pour voir davantage,

Qu'il faut regarder avec acuité pour mieux savoir.

 

P. MILIQUE