Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/04/2012

LE VICE ET L’ECRITURE

SOLEIL.jpeg

 

LE VICE ET L’ECRITURE


Manifestement, écrire est un vice
Et les mots un matériau mystérieux
Et difficile à travailler.

Oser s’y confronter est tout à fait déraisonnable,
Mais je m’y applique cependant
Avec une gaieté sereine
Et un peu désinvolte.

Rayons d’un soleil incandescent
Qui illumine une vie
Bien trop basse de plafond.

Gésine apaisante comme un chant subtil
Dont chaque murmure serait un souffle de vie.

A voir le monde si laid,
Seul le merveilleux à droit d’existence.
Il est alors impératif de se comporter
En éveilleur de rêves,
De se nourrir des bonnes vibrations des autres
Et de semer des graines de poésie
Pour atteindre à l’oasis tant espérée.

Nous savons bien que le bonheur souvent
Ne tient qu’à de frêles branches d’illusions.
Pour autant, la réalité ne sera toujours
Que ce qu’on aura su faire d’elle!

Et même si le fleuve de la vie
N’est que tumultes redoutables,
Il ne faudra surtout pas oublier d’être
Par simple inquiétude du peut-être.
Surtout pas!


P.  MILIQUE

25/04/2012

ENCHAÎNEMENT LEXICAL ET TENDANCIEUX.... XYLOPHONE

Cet Enchaînement Lexical a été composé en révérencieuse référence à cet inégalable Poète qu'est Eric Ducelier. Un maitre!

 

dictionnaire.jpg

 

 (Comme il s'agit – cela ne vous aura pas échappé – d'un enchaînement lexical, il conviendra de remonter le fil des archives pour consulter les précédentes lettres de l'alphabet nous ayant conduits, non sans une ostentatoire désinvolture, jusque là...)

 

XYLOPHONE

 

En premier lieu, il est nécessaire de préciser que certains exégètes obscurs et pointilleux prétendent que le xylophone se nomme ainsi pour l'unique raison d'avoir expressément sa place dans un très hypothétique Enchaînement Lexical et Tendancieux. Dont acte! Mais je me dois de répliquer à une si basse et ignominieuse insinuation que... c'est très exagéré.

 

Le silence restant le péril majeur de toute ambiance sonore, il est bon que puisse se produire l'improbable rencontre avec cet instrument atypique, tout à fait mélodieux pour peu que l'on sache en percuter les lames de bois de façon harmonieuse et inspirée avec les mailloches de bois appropriées.

 

Une envie quasi irrépressible de dormir pour repousser la fatigue psychique provoquée par de vilains rêves? Qu'à cela ne tienne: le xylophone est là, disponible pour établir l'indispensable apaisement recherché!

 

Langage sublime et frémissant de nostalgie amusée, fleuve épique et universel au discours bouleversant de musicalité, il est acoustiquement apte à ouvrir de nouveaux espaces sonores hors des sentiers battus et, de fait originaux parce que trop souvent inexplorés.

 

Le xylophone est vivant et d'une fraîcheur musicale comparable à celle des fleurs d'une prairie lorsque le printemps s'installe, ravive l'espérance, et provoque de frissonnantes émotions.


Enfin, tout en persistant à proposer tout ce qui vient d'être dit en préambule, il a cette authentique pudeur, incroyable d'intelligence et de folle culture, d'arracher l'auditeur à l'hostile difficulté d'une transition malaisée – dont nul ne saurait faire l'économie – en lui permettant de relier exquisément le W à l'Y à l'abri du plus intime en déroutant quelques regards appuyés, autrement dit, en l'installant à l'ombre fraîche et cristalline de certains yeux.

(A Suivre...)

Alexandre MILLERAND, ministre de la guerre: Allocution.

Alexandre MILLERAND, ministre de la guerre: Allocution.

01min09s 

Allocution du ministre de la guerre Alexandre MILLERAND : il évoque la crise de Tanger (1905), le coup d'Agadir (1911), et les guerres dans les Balkans menés par l'empire austro-hongrois (1912-1913). Alexandre MILLERAND, premier socialiste entré au gouvernement, sera président du conseil (1920) puis président de la république (1920-1924). Avertissement : ce document enregistré vraisemblablement en 1912, bien qu'amélioré, est de qualité moyenne. Il reste cependant audible.

SOURCE: Archives http://www.ina.fr/

24/04/2012

Louise WEISS: "La lutte pour le triomphe des revendications féministes"

 

Louise WEISS:

"La lutte pour le triomphe des revendications féministes"

  03min18s 


Louise WEISS, candidate aux législatives dans le 5ème arrondissement explique son programme, la lutte pour le triomphe des revendications féminines. Elle explique pourquoi elle se présente dans le 5e arrondissement ("quartier de la jeunesse"), et non dans le 18e arrondissement où elle obtint un précédent succès. Elle évoque ses rencontres avec les élus de la circonscription. L'entretien est réalisé dans la permanence de Louise Weiss et Denise Maurice Finat, candidate quand à elle dans la circonscription Val de Grâce. 


SOURCE: http://www.ina.fr/audio/PHD85000669/louise-weiss-la-lutte-pour-le-triomphe-des-revendications-feministes.fr.html

PRISONNIER LEXICAL

ENCHAINE.jpg

 

PRISONNIER  LEXICAL


Des idées fugitives et bizarres
Jetées sur le papier récalcitrant.

Des nuances creuses.
Des abstractions creuses.

Je me sens incapable de démêler
L’écheveau d’un trop-trop plein écoeurant.

Pourtant, ils habitent tous mon esprit:
Les mots rassurants, les mots-citrons,
Les mots passe-partout, les mots porte-bonheur
Et tous les autres aussi.

Leur fusion et les images innées qui en découlent
S’articulent et s’entrechoquent,
S’emboîtent et se disloquent.

Cependant, leur parcours se révèle lent et confus,
Et leur brillance rapidement perd de son éclat
Pour laisser place, déconfite,
A quelques phrases efflanquées, faméliques.

Destruction progressive de chaque misérable instant
Dans un triste artifice au prestige suranné.

Je ne serai jamais libre de mes mots.


P.  MILIQUE

23/04/2012

Vincent AURIOL: Appel aux socialistes

 

Vincent AURIOL: Appel aux socialistes

02min48s 


Vincent AURIOL lance un appel aux socialistes, en s'insurgeant contre l'impôt et la spéculation financière internationale. "Contre l'internationale du profit, mobilisez l'internationale du travail". Avertissement : ce document enregistré le 01/12/1929 est de qualité moyenne.

http://www.ina.fr/audio/P12030250/vincent-auriol-appel-aux-socialistes.fr.html

LA MORT PORTE UN JOLI NOM, ET C'EST DEGUEULASSE!

valse2.gif

(En hommage à Allain LEPREST)

 

LA MORT PORTE UN JOLI NOM,  ET C'EST DEGUEULASSE!



Ce soir je fais la gueule à la vie:
Elle se trompe trop souvent de mort.

Comment écrire le chagrin des choses qui se fendent?
L'ombre noire de son absence éteint mon soleil
Et traverse de nuit mon cerveau saccagé.

Il fait vide dans ce réel aux instant de quartz
Et le froid plante ses banderilles
En un ciel exténué qui dévore le cœur.

L'âme du poète en a fini de son habit de peau!

Depuis le temps qu'elle vacillait à flanc d'abime
En des chants solitaires qui excédaient le cri,
Et qu'elle crachait ses mots en constellations
Violées d’inopportuns, de vomissures et de bruits,
La voilà qui rejoint, sereine, les atomes du vide.

Allain, tu as bien fait, tu le devais...
Pas de jour férié pour la camarde, tu l'as voulu.

L'espoir faisait le mur sonnant le glas du rêve.
Écoute comme pour toi même les oiseaux se taisent,
Les arbres se courbent pour te saluer
Et ma plume s'interrompt pour allumer l'arc-en-ciel.

On valsera pour toi mon vieux...


P. MILIQUE

22/04/2012

Léon BLUM: La naissance du socialisme

 

Aujourd'hui, premier tour des Elections à la Présidence de la République Française: Qu'on se le dise!

 

Léon BLUM

La naissance du socialisme

 

 

En pleine période électorale, les discours, les appels aux électeurs, les débats entre candidats vont bon train… Tant de mots, de petites et grandes phrases qui circulent dans un flux ininterrompu… Arrêtons un instant ce tourbillon de l’instantané et prenons le temps d’écouter ces voix qui ont fait et marqué l’histoire politique de la France : la voix de  Léon Blum qui en 1929 racontait la naissance du socialisme tandis que Vincent Auriol lançait un appel au socialisme, la voix de Louise Weiss en 1936 qui expliquait sa démarche politique, la voix du Maréchal Pétain qui en 1940 s’adressait à la jeunesse et  glorifiait le sens de l’effort, etc.
Des voix rares et inédites pour une approche originale et décalée de l’histoire politique française. 

SOURCE: ARCHIVES DE L'INA

RUPTURE DE VRAISEMBLANCE

HORIZON.jpeg

 

RUPTURE DE VRAISEMBLANCE 



Démarche d'exploration dans cette traversée des apparences
Qui porte un regard distancié et lucide
A penser l'existence comme un horizon sans au-delà.

D'une rupture de vraisemblance  naît le principe d'incertitude
Et soudain, plus rien d'extérieur n'est à absorber.

Cette mise en abîme nouvelle n'engendre aucune amertume
Et, bien qu'il perçoive la séquence ultime en devenir,
Il semble vain de désespérer, car épris d'absolu.

Au théâtre violent de ce monde déshumanisé
Se décompose le fragmentaire multiplié
Envers ce quelque chose de plus en plus fluide
Qui, dans sa nouvelle façon d'appréhender l'humain,
Lui enjoint de ne pas s'épuiser davantage
Dans la quête irréfléchie d'un bonheur chimérique.

P. MILIQUE  

20/04/2012

SARKHOLLAND: Le candidat unique

SARKHOLLAND

Le candidat unique (2’22’’)


« J'espère que c'est le meilleur »

La jeunesse a choisi le plus beau, le plus fort, le plus intègre. Celui qui garantit un avenir meilleur pour elle comme pour le pays. Voici en exclusivité le candidat unique qui gagne à la fin.

Enregistrements : 15 avril 12
Mise en ondes & mix : Charlie Marcelet
Réalisation : Jérôme Thorel

MUTISME IRISE

COEUR.jpeg

 

MUTISME  IRISE


Au plus précieux d’un jour inusité
Le repos s’exténue comme d’ordinaire.

C’est une vie en forme de cœur
Dans l’arc-en-ciel d’un silence
Dont le seul défaut est la souffrance,
Non pas à l’état d'un souvenir-douleur,  
Mais à celui de présence enfin décryptée.


P.  MILIQUE

PRECIPITE DE DETRESSE

FEUILLES.jpg

 

PRECIPITE   DE  DETRESSE



Une fois de plus, il a usé son sommeil
A errer entre les rêves incongrus
Et les fantômes déçus, éreintés.

Il a pu observer comment l'impensable horreur
Se transforme progressivement en normalité
Lorsque, dans l’instantané d'un jour sans lendemain,
Les arbres de la vie perdent tout leur feuillage.

Son esprit malade agit alors de façon machinale
Dans l'âcre précipité de sa réalité à la dérive.

P.  MILIQUE