Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/12/2012

LES PRIX LITTERAIRES: "Robert Merle reçoit le prix Goncourt et Louis Guilloux le prix Renaudot"

 

ROBERT MERLE RECOIT LE PRIX GONCOURT ET LOUIS GUILLOUX LE PRIX RENAUDOT

Les Actualités Françaises 

08/12/1949 - 57s

 

 

Au restaurant Drouant, les membres du jury, COLETTE, Françis CARCO, Roland DORGELES, Gérard BAUER, Philippe HERIAT, Armand SALACROU sont attablés pour élire le nouveau prix Goncourt . C'est Robert MERLE, pour son roman "Week-end à Zuydcoote" qui est l'heureux lauréat. Louis GUILLOUX est prix Renaudot pour son livre "le jeu de patience". Les 2 lauréats sont mitraillés par les flashs des photographes.

 

Production

Les Actualités Françaises

Générique

Codur, Gilbert
Hériat, Philippe ; Guilloux, Louis ; Carco, Francis ; Dorgeles, Roland ; Salacrou, Armand ; Bauer, Gérard ; Merle, Robert ; Arnoux, Alexandre ; Colette-écrivain ; Le Hardouin, Maria

CHANSON DE SIGNES

MAINS QUI ECRIVENT.jpg

 

CHANSON DE SIGNES

 

Des poèmes naissent de surprenantes esquisses

Dont l'approche n'est que frôlements amoureux.

 

En être de mots transi à l'imaginaire créateur,

Il s'octroie le plaisir d'agréables heures exaltées

A composer des textes tels des chansons de signes.

 

La main inspirée court et court encore

Aux incandescence poétiques turbulentes,

Grande exploratrice de ses méditations.

 

Alors, dans des accès d'ingénuité touchante,

Il s'offre, magnanime, des possibles sans fin

Aptes à débusquer l'essentiel à l'affut de la vérité.

 

P. MILIQUE

01/12/2012

L'APOCALYPSE EST POUR DEMAIN (1)

 

TRENTE-CING ANS APRES...

D'UNE SIDERANTE ACTUALITE




 

 

L'APOCALYPSE EST POUR DEMAIN

EPISODE  1

03/10/1977 - 08min12s

 

Premier épisode des aventures de Robin CRUSO, le feuilleton apocalyptique de Jean YANNE qui défraya la chronique lors de sa diffusion sur France Inter d'octobre à décembre 1977. L'aventure commence dans un monde où les hommes ne sont plus que des automobilistes rivés à leur volant par la force des choses et la multiplication des voitures, au sein d'un perpétuel et gigantesque embouteillage. Aller à son travail ou rentrer chez soi peut prendre plusieurs jours, voire plusieurs semaines. Les dirigeants des peuples n'ont plus pour seule préoccupation que la réduction du taux (sans cesse croissant) des automobiles par tous les moyens, parfois les plus radicaux et cruels... Dans ce chaos perpétuel un automobiliste chanceux va surmonter les pièges destructeurs et découvrir l'autorité suprême, le Cerveau Automobile... et son Grand Dessein.

 

Générique

Mourthé, Claude
Yanne, Jean

AMOUR HARDI

ROCHER.jpeg

 

AMOUR HARDI

 

Dans une monde d'où disparaît l'idée de destin

Seul le langage des songes et du mystère

S'offre à authentifier la beauté d'un visage

Exprimant une source révélatrice d'idéal.

 

C'est dans l'unicité troublante d'un cœur ensoleillé

Que se tapi l'enthousiasme ardent d'un amour hardi,

Mélange rare de grâce voluptueuse et d'ineffable

Qui seuls se rêvent capables de suspendre le temps

Entre silence ignorant et fulgurance de l'instant,

Fracassés contre un roc battu d'eaux changeantes.

 

P. MILIQUE

30/11/2012

Camille VIGNERON: "L'invitation au voyage" (Charles BAUDELAIRE)

 

Camille VIGNERON
"L'invitation au voyage"

(Charles BAUDELAIRE)

Voici une invitation à un voyage musical.
Même si le son n’est pas très bon, et que je suis amateur en matière de composition, j’espère que cela vous plaira.
Merci!

29/11/2012

LES PRIX LITTERAIRES: "Edmonde CHARLES ROUX PRIX GONCOURT3

 

Edmonde CHARLES ROUX PRIX GONCOURT

JT nuit 

25/11/1966 - 11min52s

 

 

Animation intense dans les salons du restaurant Drouant avant la délibératon du jury du prix Goncourt, puis annonce du prix par Hervé BAZIN à Edmonde CHARLES- ROUX pour son livre " Oublier Palerme" . On reconnait dans la foule, Armand SALACROU.Interview de l'heureuse gagnante.

 

Production

 

Office national de radiodiffusion télévision française

Générique

 

Berges, Yves Guy

 

Charles Roux, Edmonde ; Bazin, Hervé

MANICHÉISME SIMPLIFICATEUR

REVOLTE.jpeg

 

MANICHÉISME SIMPLIFICATEUR

 

C'est un parcours jalonné d'une multitude de désordres

Qui rappellent sans détours le destin accablé de chaque homme.

 

Ce serait toutefois commettre une grossière erreur

Que de considérer le tintamarre outrancier de bonimenteurs

Tournant en dérision le désarroi des derniers utopistes.

 

Ce sont de ces voix qui laissent accroire qu'elles font autorité

Dans l'exposition rémanente de tristesses et de résurrections,

Ainsi que dans la mise en évidence et l'ostentation proprement dite,

Visible encore d'un monde médiocre d'où peu à peu l'on s'exclut.

 

La responsabilité du choix est importante qui met en relief

Le manichéisme simplificateur d'emblée désigné coupable

De masquer une réalité que l'on sait parfois plus réjouissante,

Afin de réveiller chez quelques-uns, le goût impérieux de la révolte.

 

P. MILIQUE

28/11/2012

LES PRIX LITTERAIRES: "PIERRE DAC CANDIDAT GONCOURT"

 

PIERRE DAC CANDIDAT GONCOURT

JT 13H 

23/11/1971 - 03min22s

 

Pierre DAC aidé par ses supporters se présente au prix Goncourt : images de la manifestation place Gaillon pour Furax. Interview de l'humoriste par Daniel CAZAL : "j'ai beaucoup d'espoir mais pas beaucoup d'illusion ..." avant l'annonce du prix Goncourt à Jacques LAURENT.

 

Production

 

Office national de radiodiffusion télévision française

Générique

 

Cazal, Daniel

 

Dac, Pierre ; Cazal, Daniel

LE PAROXYSME DISSIPÉ

EBLOUISSEMENT.jpeg

 

LE PAROXYSME DISSIPÉ

 

Pour s'initier à ce monde conforme à l'ordre cosmique,

Il convient de congédier toutes les illusions engrangées

Afin de resserrer autour de ce qu'il y a d'essentiel.

 

Les ruptures incessantes de la continuité

Anéantissent le non-être aliéné à lui-même.

 

Le songe alors s'efface devant la perception,

Dissipant pour toujours le paroxysme

D'une recherche profonde et véritable

Ouverte sur l'éblouissement acéré de la déraison.

 

P. MILIQUE

27/11/2012

LES PRIX LITTERAIRES: "Les prix littéraires"

 

LES PRIX LITTERAIRES

JT 20H 

01/12/1974 - 04min53s


 

Jean-LOUIS BORY prix Goncourt 1945, Roger VRIGNY prix Fémina 1963, Bernard PRIVAT éditions Grasset sont interwievés sur les prix littéraires .Interview de Jean-Louis BORY : " ...effectivement cette remise de prix littéraires a un aspect de foire. La remise des prix littéraires est un phénomène de société de consommation que l'on le veuille ou non..." .Interview d'un libraire : ..."qui et quand achète t-on ces prix ? est ce qu'on lit les prix littéraires ?" .Interview de Roger VRIGNY, prix Fémina 1963 : ..."le public est tellement habitué à prendre des produits et non des réalités...".Interview de Bernard PRIVAT, édition Grasset : ..."c'est le public qui fait les prix littéraires..." .Suite interview de Jean-Louis BORY : ..."le prix littéraire est le produit d'un vote collectif les jurés ne sont pas des saints".Suite interview de Bernard PRIVAT : ..."les gros tirages montent et les petits tirages baissent, c'est un peu dommage la vie d'un livre est éphémère...".

 

Production

Office national de radiodiffusion télévision française

Générique

Misrai, Serge
Bory, Jean Louis ; Vrigny, Roger ; Privat, Bernard

LA PROMESSE D'UN FUTUR ÉCLATÉ

POETE MAUDIT.jpeg

 


LA PROMESSE D'UN FUTUR ÉCLATÉ


C'est quoi un homme qui écrit avec son sang ?
C'est d'abord un homme qui souffre,
Et puis qui cherche aussi.
Qui fuit la lenteur des jours,
Meurtri de désirs désespérés
Et d'attentes muettes.
Absurdement.

Il se consume en confessions
Brûlantes et douloureuses
Comme autant de feux
Trop longs à s'éteindre.

L'expérience déjà lui a dit
Quelle farce pitoyable est la vie.
Alors, dans le silence insolent
Et solitaire de certaines nuits,
Il part, désabusé un peu,
A la rencontre problématique
D'un univers fugitif.

Beaucoup de persévérance
Dans ses mots charbons,
Des mots qui, nourris d'inéluctable,
Se teintent de brume, d'ombre et d'opaque.
Les mots d'une aube incertaine
Qui ne se lève jamais.
Sauf sur la promesse d'un futur éclaté...

Un homme qui écrit avec son sang,
C'est un homme qui restitue sa douleur.
Un autodidacte absolu et obscène
Qui délivre sa prose de survivant
Où le rire désincarné s'étouffe aussitôt, mort-né,
Tel celui, malsain, d'un aliéné
Dont l'esprit déchiré laisse périr les couleurs.

P. MILIQUE

26/11/2012

LES PRIX LITTERAIRES: "LES PRIX, POUR OU CONTRE?"

 

 

LES PRIX, POUR OU CONTRE?

MIDI 2 

16/11/1975 - 05min51s

 

Reportage constitué essentiellement de l'interviews de 2 écrivains, Jacques STERNBERG et Robert SABATIER sur l'évolution du sens du Prix Goncourt - interview de Jacques STERNBERG : ":le prix Goncourt a dévié de son sens originel. Ce n'est plus qu'une bataille entre éditeurs-la valeur litteraire du livre ne compte pas. On couronne un objet commercial rentable. Le jury appartient aux éditeurs" . - interview de Robert SABATIER : "grâce au prix Goncourt, les éditeurs s'intéressent aux jeunes auteurs et les gens lisent plus.." .

 

 

Production

 

Antenne 2

Générique

 

Sabatier, Robert ; Sternberg, Jacques