Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/05/2012

Alfred DREYFUS : lecture d'un fragment de ses mémoires sur les réformes à apporter dans l'armée

 

Alfred DREYFUS :

lecture d'un fragment de ses mémoires sur les réformes à apporter dans l'armée

"En pleine période électorale, les discours, les appels aux électeurs, les débats entre candidats vont bon train… Tant de mots, de petites et grandes phrases qui circulent dans un flux ininterrompu… Arrêtons un instant ce tourbillon de l’instantané et prenons le temps d’écouter ces voix qui ont fait et marqué l’histoire politique de la France : la voix de  Léon Blum qui en 1929 racontait la naissance du socialisme tandis que Vincent Auriol lançait un appel au socialisme, la voix de Louise Weiss en 1936 qui expliquait sa démarche politique, la voix du Maréchal Pétain qui en 1940 s’adressait à la jeunesse et  glorifiait le sens de l’effort, etc.
Des voix rares et inédites pour une approche originale et décalée de l’histoire politique française."

LA BÊTE IMMONDE

IMMONDE.jpg

 

LA  BÊTE  IMMONDE



Il est de la responsabilité personnelle de chacun
De veiller à ne pas céder à ces vilaines pulsions
Qui portent à proférer des mots trop aisément proches
D'expressions injurieuses à fort potentiel dégradant.

Nous devons y prendre garde et nous préserver du mal
Qui traite l'Autre en inférieur et rend la vie absurde.
Ne pas tolérer ces propos qu'aucune démocratie ne saurait admettre.
Jeux de mots odieux qui ne servent qu'à humilier cyniquement,
A s'acharner un peu plus encore envers ceux qui déjà subissent,
Ombre d'horreur projetée sur une fraternité qui cependant s'impose.

Épris d'universalité en nos esprits soucieux de douceurs,
Notre exigence est là, d'indispensables rapprochements
Dont le désir de chacun relayera le puissant écho
Afin que l'immonde bête ne puisse renaître de ses cendres.
Jamais!

P.  MILIQUE 

02/05/2012

ALLOCUTION DE GASTON DOUMERGUE.... sur la crise budgétaire

 

ALLOCUTION DE GASTON DOUMERGUE.... sur la crise budgétaire

 

"En pleine période électorale, les discours, les appels aux électeurs, les débats entre candidats vont bon train… Tant de mots, de petites et grandes phrases qui circulent dans un flux ininterrompu… Arrêtons un instant ce tourbillon de l’instantané et prenons le temps d’écouter ces voix qui ont fait et marqué l’histoire politique de la France : la voix de  Léon Blum qui en 1929 racontait la naissance du socialisme tandis que Vincent Auriol lançait un appel au socialisme, la voix de Louise Weiss en 1936 qui expliquait sa démarche politique, la voix du Maréchal Pétain qui en 1940 s’adressait à la jeunesse et  glorifiait le sens de l’effort, etc.
Des voix rares et inédites pour une approche originale et décalée de l’histoire politique française"

ARCHIVES INA: "Les voix du siècle : les politiques"

EXPERIENCES HALLUCINOGENES

HALLUCINOGENE.jpeg

 

EXPERIENCES HALLUCINOGENES



L'analyse ponctuelle s'acharne, à l'aune du présent,
A rimer vivement  les peurs et les pulsions qui engendrent
L’irrépressible besoin de maquiller la réalité.

Pour s'inventer d'autres pistes improbables,
Il a recours à l'action violente d'expériences hallucinogènes.

Tout l'espace de plénitude ainsi atteint
Irradie en continue d'un sourire magnifié
Et séduisant par ses contrastes et ses mystères.

La beauté et la complexité du monde artificiel émerveillent
De fulgurances, qui pourtant exposent déjà
En résonances les silences aiguisés en deux
Qui prospèrent et font écho dans l'aridité désertique.

Dans cette errance d'un blanc de parole
C'est à peine perceptible et même pas audible,
Cependant, il n'est pas de silence sans son contrefort le cri
Saturant la vérité intime qui le transperce inexorable
Jusqu'à ce que cette noire dérive soit brutalement interrompue
Pat le bruissement évocateur d'une espérance bientôt tuée.

P.  MILIQUE

01/05/2012

A L'AUBE D'UN AILLEURS

LUMIERE.jpeg

 

A  L'AUBE  D'UN  AILLEURS

Cette nuit-là encore fut une nuit blanche
De tension taraudée, de souffrances endurées,
A percevoir le murmure lancinant
De la mort griffue au souffle inhumain.

Et pourtant, dans l'aube de cet ailleurs,
Se lève une respiration puissante comme la houle
Qui, dans le jaillissement impromptu de joies oubliées,
Fait surgir la lumière, remède le plus précieux,
Sous la forme dardée d'un soleil vif et accueillant
Témoin de tant de scrupules face à l'improbable.

P.  MILIQUE

30/04/2012

AU SILLON DU SILENCE

SILENCE 1.jpeg

 

AU SILLON DU SILENCE

Entre ce qu'il imagine au départ déposer sur la page
Et le résultat final, s'impose le déclencheur
De toutes une coulée de brûlures échevelées.

Certaines observations reviennent, récurrentes,
En gouttes d'atmosphères lourdes et oppressantes ,
Et provoque cette importante dissension
Qui met tout en valeur dans l'entière acceptation
De cette violence entretenue par le cauchemar rémanent
D'un regard acéré qui se porte là où ça fait mal,
Où ça n'est pas joli. Là où parfois ça ment.

L'écriture alors est en état d'écoute et de recevoir
Qui glisse comme volupté sur fil de soie,
Sensible seulement au devenir d'une vie
Qui creuse son refuge au sillon du silence.

P.  MILIQUE

29/04/2012

ILS ONT PENSE POUR NOUS 14

PENSEUR.jpeg

 

"Il y a toujours

Dans l'engagement

Une part de révolte individuelle

Liée à une douleur,

A une frustration" 


(Florence MONTREYNAUD 

Féministe -- Chienne de garde)

28/04/2012

MUSES EN ATTENTE

rapace-en-vol (3).jpg

 

MUSES  EN  ATTENTE


C'est au vif d'une équivoque volontaire et constante
Que se déclenche le rythme pulsionnel de l'écriture.

On parle d'urgence, d'absolue nécessité offerte
Au granit d'un long processus d’obsessions
Lâchant enfin les brides à ce qui ne demandait
Qu'à s'extraire du magma, au réel du spontané!

Les muses en attente lui offrent la parole
Et trouvent les mots justes aux images incertaines
D'un souffle ténu, d'un presque murmure,
Sensibilité poétique au plus immédiat de l'émerveillé.

Dommage qu'au fil de l'étrange amer,
Initiée aux tortures du cheminement intérieur,
L'écriture pour la vie se confronte à l'impasse,
Entravée par le destin, parmi les ombres
Portées sous les lourdes ailes sombres d'un rapace,
Attirée qu'elle est par le non-temps palpable
Justifié jusqu'à longtemps par l'incompréhensible présent.

P.  MILIQUE

27/04/2012

LE VICE ET L’ECRITURE

SOLEIL.jpeg

 

LE VICE ET L’ECRITURE


Manifestement, écrire est un vice
Et les mots un matériau mystérieux
Et difficile à travailler.

Oser s’y confronter est tout à fait déraisonnable,
Mais je m’y applique cependant
Avec une gaieté sereine
Et un peu désinvolte.

Rayons d’un soleil incandescent
Qui illumine une vie
Bien trop basse de plafond.

Gésine apaisante comme un chant subtil
Dont chaque murmure serait un souffle de vie.

A voir le monde si laid,
Seul le merveilleux à droit d’existence.
Il est alors impératif de se comporter
En éveilleur de rêves,
De se nourrir des bonnes vibrations des autres
Et de semer des graines de poésie
Pour atteindre à l’oasis tant espérée.

Nous savons bien que le bonheur souvent
Ne tient qu’à de frêles branches d’illusions.
Pour autant, la réalité ne sera toujours
Que ce qu’on aura su faire d’elle!

Et même si le fleuve de la vie
N’est que tumultes redoutables,
Il ne faudra surtout pas oublier d’être
Par simple inquiétude du peut-être.
Surtout pas!


P.  MILIQUE

25/04/2012

ENCHAÎNEMENT LEXICAL ET TENDANCIEUX.... XYLOPHONE

Cet Enchaînement Lexical a été composé en révérencieuse référence à cet inégalable Poète qu'est Eric Ducelier. Un maitre!

 

dictionnaire.jpg

 

 (Comme il s'agit – cela ne vous aura pas échappé – d'un enchaînement lexical, il conviendra de remonter le fil des archives pour consulter les précédentes lettres de l'alphabet nous ayant conduits, non sans une ostentatoire désinvolture, jusque là...)

 

XYLOPHONE

 

En premier lieu, il est nécessaire de préciser que certains exégètes obscurs et pointilleux prétendent que le xylophone se nomme ainsi pour l'unique raison d'avoir expressément sa place dans un très hypothétique Enchaînement Lexical et Tendancieux. Dont acte! Mais je me dois de répliquer à une si basse et ignominieuse insinuation que... c'est très exagéré.

 

Le silence restant le péril majeur de toute ambiance sonore, il est bon que puisse se produire l'improbable rencontre avec cet instrument atypique, tout à fait mélodieux pour peu que l'on sache en percuter les lames de bois de façon harmonieuse et inspirée avec les mailloches de bois appropriées.

 

Une envie quasi irrépressible de dormir pour repousser la fatigue psychique provoquée par de vilains rêves? Qu'à cela ne tienne: le xylophone est là, disponible pour établir l'indispensable apaisement recherché!

 

Langage sublime et frémissant de nostalgie amusée, fleuve épique et universel au discours bouleversant de musicalité, il est acoustiquement apte à ouvrir de nouveaux espaces sonores hors des sentiers battus et, de fait originaux parce que trop souvent inexplorés.

 

Le xylophone est vivant et d'une fraîcheur musicale comparable à celle des fleurs d'une prairie lorsque le printemps s'installe, ravive l'espérance, et provoque de frissonnantes émotions.


Enfin, tout en persistant à proposer tout ce qui vient d'être dit en préambule, il a cette authentique pudeur, incroyable d'intelligence et de folle culture, d'arracher l'auditeur à l'hostile difficulté d'une transition malaisée – dont nul ne saurait faire l'économie – en lui permettant de relier exquisément le W à l'Y à l'abri du plus intime en déroutant quelques regards appuyés, autrement dit, en l'installant à l'ombre fraîche et cristalline de certains yeux.

(A Suivre...)

Alexandre MILLERAND, ministre de la guerre: Allocution.

Alexandre MILLERAND, ministre de la guerre: Allocution.

01min09s 

Allocution du ministre de la guerre Alexandre MILLERAND : il évoque la crise de Tanger (1905), le coup d'Agadir (1911), et les guerres dans les Balkans menés par l'empire austro-hongrois (1912-1913). Alexandre MILLERAND, premier socialiste entré au gouvernement, sera président du conseil (1920) puis président de la république (1920-1924). Avertissement : ce document enregistré vraisemblablement en 1912, bien qu'amélioré, est de qualité moyenne. Il reste cependant audible.

SOURCE: Archives http://www.ina.fr/

24/04/2012

Louise WEISS: "La lutte pour le triomphe des revendications féministes"

 

Louise WEISS:

"La lutte pour le triomphe des revendications féministes"

  03min18s 


Louise WEISS, candidate aux législatives dans le 5ème arrondissement explique son programme, la lutte pour le triomphe des revendications féminines. Elle explique pourquoi elle se présente dans le 5e arrondissement ("quartier de la jeunesse"), et non dans le 18e arrondissement où elle obtint un précédent succès. Elle évoque ses rencontres avec les élus de la circonscription. L'entretien est réalisé dans la permanence de Louise Weiss et Denise Maurice Finat, candidate quand à elle dans la circonscription Val de Grâce. 


SOURCE: http://www.ina.fr/audio/PHD85000669/louise-weiss-la-lutte-pour-le-triomphe-des-revendications-feministes.fr.html