Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/10/2017

COMBAT ACHARNE 1

au magma présent de l'écriture,

 

 

COMBAT ACHARNE

1

 

Notre échange nocturne fut le bienvenu:

Il m'a réchauffé le cœur en profondeur.

 

Je vivais de bien grandes souffrances.

Journées consumées par la vive lutte

Menée face à l'agglomérat d'angoisses,

Prisonnier de mes accablements lourds

Tout au long des routes arides de l'anxiété

Tellement je m'éprouvais malheureux

De la savoir aboutie proche de ses confins.

 

Je sais qu'elle va mieux désormais.

Elle a retrouvé une urgence à vivre.

Et j'observe en elle le plaisir retrouvé

D'une vie qui renaît en goutte à goutte

Comme un frissonnant battement d'ailes

Tel le blé qui sous le vent parfois balance.

Ceci est le résultat de son combat acharné

Contre l'imposture insensée de l'existence.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

16/08/2017

UN FORMIDABLE OUTIL 4

STYLO PLUME.jpg

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

UN FORMIDABLE OUTIL

4

 

Il suffit d'un rien, ou tout du moins, d'une infime discordance de mots pour que soudain tout bascule dans l' absurde. Un absurde si provocant qu'il parvient quelquefois à se transformer jusqu'à être enjôleur. Incroyable cohérence d'une logique incertaine.

 

Il n'est pas aisé, c'est vrai, d'atteindre ainsi à la simplicité. Mais la recette existe pourtant. Il suffit pour cela d'user des mots avec clarté, avec netteté, de porter un regard d'une grande perspicacité, de jouer de l'ombrer et de la lumière, d'utiliser une prose subtile et pénétrante parcourue de fraîcheur souveraine. De produire une écriture souple et infiniment sensible, avec des mots nouvellement nés du silence pudique. Puis enfin, au gré de hasards qui n'en sont pas vraiment, de donner de l'homogénéité au désordre en consentant à l'inattendu.

 

Le crayon est un formidable outil pour façonner l'instant. Et cet instant-là disposera toujours d'un mutisme d'éternité pour l'envelopper chaleureusement et le faire vivre jusqu’à la nuit des temps au cœur d'une histoire par bonheur inachevée.

(FIN)

 

P. MILIQUE

10/08/2017

SECRET

au magma présent de l'écriture,

 

 

SECRET

 

L'allure bien élevée et la chevelure cendrée,

Le regard gris ardoise caché de verres ronds.

 

Son costume anthracite taillé de bonne facture

Qui s'enrichit chaque jour de sa simplicité.

 

Sur son visage barré d'un demi-sourire

Se dessine l'esquisse de ce qu'il ne dira pas,

Douceur amère du très profond, du très secret.

 

P. MILIQUE

30/07/2017

CHATLOUP ENCORE

au magma présent de l'écriture,

 

CHATLOUP ENCORE

 

C'est une alliance impétueuse et insoumise,

aux effets secondaires insoupçonnés,

 

Habitée d'une prestance exclusive à saisir

tous les éclats d'une imagination flamboyante.

 

 

Antidote souverain aux crises d'angoisse qui sans cesse

nous refoule dans les marges d'un idéal chimérique,

 

Triturant la vie, l'illuminant de ses quartz subtils

jusque dans l'instant vacillant d'une coïncidence.

 

 

L'harmonieux édifice puissamment éclairé de l'intérieur,

repose en sa totalité sur la gourmande érudition

 

Ouvertement sous l'influent chapeautage Émilien

d'un Chatloup conquis à la verve subversive.

 

 

Une impressionnante richesse de vocabulaire

La sous-tend d'humour, la farde de désespoir.

 

Poésie délirante qui dans l'âme du temps

donne naissance à une relation privilégiée

Au cœur d'un immédiat trop altérable.

 

P. MILIQUE

04/07/2017

BRASILLEMENT CONTINU

au magma présent de l'écriture,

 

 

BRASILLEMENT CONTINU

 

Tu ne sauras jamais

Que mon corps est

A se mourir de toi.

 

Fièvre au brasillement continu de l'autre.

 

Il monte et se volatilise parfois dans la nuit

Comme un souffle que l'on ne peut étouffer

Une ombre triste et tendre qui déchire tout,

Invectivant en secret la part qui déjà s'exalte.

 

Et ça n'en finit pas d'être beau

Au cœur formel de l'inexprimé.

 

P. MILIQUE

04/04/2017

ÉCLAT D'IMMANENCE

au magma présent de l'écriture,

 

ÉCLAT D'IMMANENCE



Ô toi page-amour si cristalline, si fulgurante,
Page d'éclat d'immanence au soleil qui point,
Page déchirante et usagée d'avoir été trop lue.

C'est la page-amour dont tout un chacun rêve
De posséder en un jour lumineux le livre fini,
Celle qui est la merveille des lendemains ravis,
Elle qui étincelle d'une intensité à l'égal du ciel,
Elle promesse jusqu'ici trop peu souvent tenue,
Page qui élance l'âme au pays rare du bonheur.

Ô toi page-amour si cristalline, si fulgurante,
Page d'éclat d'immanence au soleil qui point,
Page déchirante et usagée d'avoir été trop lue.


P. MILIQUE

31/07/2015

LE CHARME ENCHANTEUR DE LA MORT 3

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

LE CHARME ENCHANTEUR DE LA MORT

3

L'évidence s'installe, il n'y aura pas d'autres tentatives.
L'épreuve à laquelle se confronte le solitaire est absolue
Et son vif épuisement s'aiguise en  lancinante douleur.
Le possible affiché aujourd'hui se pare d'intolérable
Aux confins sans limites d'une nuit questionneuse d'indéfini
Où se terrent tant de faiblesses aux accents d'irrévocable
Qui l'instaure agrégat de vide en mouvement vers le rien.

L'amplitude d'un désarroi exprime mieux qu'un cri
Le temps vain et démesuré trop difficultueux à vivre.
Qu'il est aisé dès lors le charme naturel de la mort!

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

06/05/2015

CHAQUE MAIN TENDUE 4

au magma présent de l'écriture,

 A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

CHAQUE MAIN TENDUE

4

Pour tous ceux qui sont différents, la vraie question qu'il convient d'exprimer est celle-ci : comment se montrer généreux sans l'être à nos dépends ?

Certains humains ont beau posséder une nature solaire couplée à un cœur d'or devront tout de même admettre qu'il est bien compliquer de donner sans se priver.

Et dès lors, la solidarité quasi organique avec le reste du monde aura plutôt tendance à les écorcher vifs dans leur bulle de bonté, et à s'estomper.

Le criant paradoxe de tout cela réside dans un ordre structurel composé de la vérité et... de son contraire !

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

05/09/2013

LA BOÎTE A LETTRES: PIERRE CURIE AU PRÉSIDENT POINCARÉ

 

LA BOÎTE A LETTRES

PIERRE CURIE AU PRÉSIDENT POINCARÉ

 

Pierre CURIE
Paris, 1859 - id., 1906

Lettre autographe signée, adressée à Henri Poincaré, membre de l’Académie des Sciences, datée du 25 janvier 1903, Paris.

Ses recherches sur la radioactivité offrent à Curie une reconnaissance du monde scientifique : « J’ai appris qu’il était question de me proposer Mr Becquerel et moi pour le prix Nobel pour l’ensemble des recherches sur la radioactivité ». Bien que ce soit pour lui « un grand honneur », Pierre ajoute : « je désirerais beaucoup partager cet honneur avec Mme Curie et que nous soyons considérés ici comme solidaires, de même que nous l’avons été dans nos travaux ». Il défend fermement les travaux de sa femme, qui « a eu le courage d’entreprendre la recherche chimique des éléments nouveaux [et] a contribué pour sa part à l’étude des rayons et à la découverte de la radioactivité induite ». Ils recevront avec Becquerel le prix Nobel de physique cette même année.

31/07/2013

LA PARISIENNE LIBEREE: "LE NOUVEAU MODELE FRANCAIS"

 

LA PARISIENNE LIBEREE

"LE NOUVEAU MODELE FRANCAIS"

Paroles et musique : la Parisienne Libérée


[citation J.-M. Ayrault - déclaration 04.01.13]
« Le nouveau modèle français doit concilier à la fois compétitivité, efficacité, performance, et solidarité et justice fiscale. »

 

Avant tout le monde marchait
En mettant un pied devant l’autre
Il paraît que c’est terminé :
Maintenant il faut qu’on saute !

 

[citation J.-M. Ayrault - déclaration 04.01.13]
« Le redressement du pays est impossible si nous n’avançons pas sur les deux pieds en même temps de façon équilibrée. »

C’est le nouveau modèle français,
Sur ordre du gouvernement :
Tout le pays doit avancer
Sur les deux pieds en même temps

 


Et saute, et saute, et saute…

 

La lutte des classes est finie
Partout règne l’harmonie
Les couleurs de l’arc-en-ciel
Ont fusionné entre elles

 

Dans un genre de socialisme
Où il n’y a plus d’antagonisme
Le seul inconvénient
C’est qu’on marche bizarrement !

C’est le nouveau modèle français,
Sur ordre du gouvernement :
Tout le pays doit avancer
Sur les deux pieds en même temps


Et saute, et saute, et saute…

 

Performants et solidaires
L’eau et le feu coopèrent
L’industrie est écolo
Les riches payent leurs impôts

 

Plus besoin de faire du cloche-pied
Depuis que la gauche est centrée
Dans cette nouvelle marelle
Tout le monde arrive au ciel

 

Un conflit ?
Plus d’conflit !
Un conflit ?
Plus d’conflit !

Et saute, et saute, et saute…

 

Les patrons, les ouvriers
Sont enfin réconciliés
Même le lion et la gazelle
Tissent des liens fraternels

 

Il n’y a plus qu’à se redresser
Comme le fit l’humanité
La canne est autorisée
Pour les personnes âgés

 

C’est le nouveau modèle français,
Sur ordre du gouvernement :
Tout le pays doit avancer
Sur les deux pieds en même temps


Et saute, et saute, et saute…

28/01/2013

LE JOURNAL DE PERSONNE: " La baisse "

Femme magnifique à l'intensité hors-norme.

 Superbe et talentueuse...

  A l'écriture riche et précise.

  Il est important de ne pas passer à côté

  Ne manquez pas de vous rendre sur son site: c'est une mine! 

  http://www.lejournaldepersonne.com/  Ou sur sa chaine Youtube:
http://www.youtube.com/watch?v=VuiAdm6sSFE&feature=mfu_in_order&list=U


 

Chômeuses ! Chômeurs !
À la bonne heure !
Avec seulement 300 chômeurs de plus, on ne peut plus parler de malus…

Pardon… pardon de ne pas saluer comme on le fait dans le gouvernement, ce léger ralentissement, cette baisse de la hausse qui laisse présager que le pire est peut être derrière nous….
Seulement voilà… il n’y a plus personne devant pour avaler la pilule qui rend l’idiot utile.
Je ne vous l’ai pas encore dit ?
Non seulement nous sommes idiots… mais inutiles par dessus le marché du travail.
On ne sert plus à rien… et plus personne ne lèvera plus jamais le petit doigt pour nous servir… nous sommes faits comme des rats…
Qu’est-ce qu’on attend pour leur rentrer dedans, leur montrer ne fut-ce qu’une fois que nous ne sommes pas des rats… que nous ne sommes pas des ratés…. que nous ne pouvons plus accepter les miettes qu’ils daignent nous consentir.

Chômeuses ! Chômeurs !
Si on ne bouge pas tout de suite… on meurt… je vous le jure.
On ne doit plus rien lâcher… À tous ceux qui nous ont lâchés
Non… je ne vous vois pas venir… et pourtant il est plus qu’urgent de réclamer un avenir… pour vous, pour vos enfants.
Qu’est-ce que vous attendez pour vous ouvrir, les uns aux autres, de vous rassembler, de vous réunir, pour faire un bruit tel que personne ne puisse plus ne pas en frémir.
Alarmes citoyens… il faut tout de suite tirer la sonnette d’alarme…
Et pourquoi vous ne le faites pas? Pourquoi vous continuez à collaborer avec Pôle emploi?
Pourquoi vous ne renversez pas les tables de ces lois scélérates qui favorisent les favoris et passent le reste au pilori? Pourquoi?
On ne vous entend plus ?
Je vais vous le dire, moi ! Parce que vous ne crevez pas tous de faim…
Parce que c’est le chacun pour soi qui fait foi.
Parce que quelques uns parmi vous attendent le bon jour, le bon vin, la bonne table pour vous restaurer, pour vous réinsérer, pour vous reconvertir.
Non ! Sir!
N’y comptez pas trop… vous aurez tous ou presque droit à une fin de non recevoir…
Parce que vous serez toujours déçus ou mal reçus…
Parce que le système est foutu.
Tout est fait pour que vous ne fassiez RIEN….
C’est pour ça que vous ne crevez pas de faim…
Vous avez juste de quoi ne pas avoir assez de force pour vous demander pourquoi.
Pourquoi? Pourquoi? Pourquoi?
Pour une seule raison : parce que vous n’êtes pas solidaires…
Non, ce n’est pas le travail qui hisse l’âme.
C’est la volonté de changer d’âme.

21/09/2012

LA MINUTE NECESSAIRE DE MONSIEUR CYCLOPEDE: " Essayons d'apprivoiser un fonctionnaire sauvage".

 

LA MINUTE NECESSAIRE DE MONSIEUR CYCLOPEDE:

"Essayons d'apprivoiser un fonctionnaire sauvage"

13/03/1984 - 02min01s

 

Pour apprivoiser un fonctionnaire sauvage il n'existe qu'un moyen : la méthode charentaise.

 

Production

 

Agence, Paris : France 3

Générique

 

Fournier, Jean Louis

 

Desproges, Pierre ; Valadie, Dominique