Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/12/2016

OPALESCENCE

au magma présent de l'écriture,

 

OPALESCENCE



Si sa plume parvenait
A faire chanter les mots,
Peut-être se révéleraient-ils
A la mesure de l’événement,
Et de sa fiévreuse beauté.

Et puis, découverte troublante
D'un quartz de temps circulaire.
Multitudes d'instants imminents
Aux allures de traque souriante
Qui se proposent à notre présent,
Confondants de jeunesse encore
Et nimbés d'opalescence rêvée.

Entre la parole jaillissant d'un cœur
Tapissé de larges tranches d'amitié
Entremêlées d'authentique tendresse,
Il la perçoit continuer à regarder la vie
Avec ses yeux de Chat couleur éternité,
Avec ses yeux de Loup grands ouverts
Pour la faire résonner d'autre manière.

Alors, dans le foisonnement des choses,
Trouver de multiples raisons d'espérer
Dans l'évidence que demain il fera beau.

P. MILIQUE

25/11/2016

IL NE CRIERA PLUS

au magma présent de l'écriture,

 

IL NE CRIERA PLUS



C'est une comédie mortifère aux allures de religion:
Nommons la guerre. La stupide et horrible guerre
Qui n'offre toujours à voir que du déjà mille fois vu:
Ferrailles enchevêtrées, bris de verre, décombres.
Immeubles effondrés, villes violemment dévastées
Par l'abjecte déflagration des bombes meurtrières.

Un cri stupéfait hurle son incompréhension à l'infini,
Puis, peu à peu, s'amenuise dans un silence instable,
Contraint par le non-sens lancinant du martyr subi.

Gémit-il encore? Ne criera-t-il donc plus jamais? Non!
Il s'est éteint, martyr ordinaire de la folie des hommes.

Parviendra-t-on un jour à préserver l'humanité
De cette monstruosité sanguinaire et continue?
De cette guerre ou d'une autre? De toutes les autres?

Expression aveuglante de l'obstination brute à être,
D'un monde convulsé, éructant, barbare ancestral,
Asséché de tout sens véritable en sa violence ultime!


P. MILIQUE

27/02/2015

A FLEUR DE PLUME

au magma présent de l'écriture,

 

A FLEUR DE PLUME

Tôt le matin, une voix comme ensoleillée
Lui conte sa nuit de repos toute courte
Mais si fiévreuse car absorbée à parcourir
La nuée de bonheur qui les abrite désormais.

Elle était toute à sa joie d'avoir atteint à cette sorte
De clarté ensoleillée qui fait que les mots d'amour
Jusque-là prudes, font leur émergence à fleur de plume,
Soulagée presque de savoir illuminer ses pages d'écriture.

Si elle savait combien je brûle d'aller m'aboucher à ses mots!

P. MILIQUE

07/10/2013

DANS LES COULISSES D'UN RÊVE

au magma present de l'ecriture

 

 

DANS  LES  COULISSES  D'UN  RÊVE

 

Dans les coulisses d'un rêve

Est tapie l'alchimie singulière

Qui mêle en une grande ronde festive

Les complicités touchantes et les admirations pudiques,

Les souvenirs marquants et les enthousiasmes fougueux.

 

Dans les sinueuses coulisses d'un rêve

S'élève la certitude que l'amour n'a pas d'âge,

Séduit qu'il est par la vision enchanteresse

D'une beauté sentencieuse pleine de délicatesse,

D'une fine silhouette a l'allure gracieuse, lumineuse aussi.

 

Rien ne saurait être plus beau qu'un sourire rencontré

Dans les galeries exubérantes d'un rêve resté inédit.

 

P.  MILIQUE

31/08/2012

LE MOT MENT

MENSONGE.jpg

 

LE MOT MENT

 

Qu'il dise à l'exact l'occasion momentanée

Dans la vive brutalité de la chose offerte

Comme autant de bribes d'abrupte réalité

Aux complots de hasard porteurs d'ombres...

 

Qu'il confirme l'humaine contradiction des êtres

Générateurs d'ancrages tragiques à l'exquise cruauté,

Ou qu'il évoque les suaves libertés d'un plaisir trivial...

 

Qu'il affiche réminiscences et assemblages troublants

Avec, sous les pas nocturnes du poète nimbé d'éther,

Des impulsions confuses aux allures de chant d'amour

Dans l'exactitude concrète de ce surgissement assourdi,

Le certain confirme qu'à chaque moment, le mot ment!

 

P. MILIQUE

27/11/2011

CONCISION FRAGMENTAIRE 6

 

concision fragmentaire.jpg

 

Allure bien élevée et chevelure cendrée,

Regard ardoise caché de verres ronds.

 

Costume anthracite de bonne facture

Qui enrichit chaque jour de sa simplicité.

 

Et sur son visage ponctué d’un demi-sourire

Se perçoit ce que jamais il ne dira,

Douce amertume du très profond,

Du très secret.

 

P.  MILIQUE

 

19/10/2011

CONCISION FRAGMENTAIRE 3

concision fragmentaire.jpg

 

 

 

Allure bien élevée et chevelure cendrée,

Regard ardoise caché de verres ronds.

 

Costume anthracite de bonne facture

Qui enrichit chaque jour de sa simplicité.

 

Et sur son visage ponctué d’un demi-sourire

Se perçoit ce que jamais il ne dira,

Douce amertume du très profond,

Du très secret.

 

P. MILIQUE