Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/06/2016

JONGLER AVEC LES ARCS-EN-CIEL 1

au magma présent de l'écriture,

 

JONGLER AVEC LES ARCS-EN-CIEL

1

Lecture attentive de ta lettre constellée de signes,
Saturée d'émotion effleurée. Fièvre à fleur de mot.
Délire suggéré, d'une richesse incommensurable.

Je suis touché, bouleversé d'en être le destinataire
Tant, c'est connu, je n'ai aucune confiance en moi.
Je ne m'apprécie que peu au point que, lorsque
Quelqu'un m'offre avec bienveillance l'éventualité
De perdre un peu de son temps en ma compagnie
Cela me semble relever d'un quelconque miracle.
Je dois être patient et laisser du temps au temps!
Rien de surprenant. Quoi de plus naturel à cela?
Une sacré dose de confiance, d'inconscience même,
Faut-il pour s'ouvrir à l'autre sur la pointe du cœur?
Qui serais-je donc pour bénéficier d'un tel privilège?

Lire entre les lignes, haler les mots avec délicatesse,
Surtout avec délicatesse, pour tenter d'apercevoir
Ce qui se cache en-dessous, bien dissimulé peut-être,
Peut-être si flagrant d'évidence que je ne la verrai pas.

Lire entre les lignes parce que les mots s'y bousculent,
Hypersensibilité, apprendre à instruire les angoisses,
A gérer les peurs, les états conflictuels avec son propre soi,
A dépasser et contenir les sensibilités à fleur de peau
Qui attestent d'un mal-être qui ne s'explique que parfois.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

29/04/2016

CALAMITE DÉGRADANTE 3

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

CALAMITE DÉGRADANTE

3

 

Et, il n'y avait personne pour tendre l'oreille en ces moments-là.


Personne pour recueillir ce qui peut-être se disait.
Et d'abord, existait-il vraiment un destinataire à ce cri silencieux?

Peu à peu, après avoir longtemps chancelé, il a basculé dans la folie, s'abandonnant, comme mû par une exigence inconnue, dans un délire conjugué au présent immédiat.
Et ce fut définitif.

Comment pourraient-ils lui venir en aide dans sa consternante altération?
Les choses ne tardèrent pas à s'aggraver davantage.
Il subit l'effroyable tourment provoqué par une éprouvante remise en cause identitaire.
Il n'a même plus, en son tréfonds, une once de cette force insensée, insoupçonnable, qui anime d'ordinaire les esprits les plus simples.
Il habite désormais un monde parallèle qui lui est propre.
Un monde contraire saturé d'isolement et de souffrance.
Un monde d'absolue schizophrénie.

(A SUIVRE)

 

P. MILIQUE

22/04/2016

VENIMEUSE PROXIMITÉ 2

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

VENIMEUSE PROXIMITÉ

2

Capricieux et surtout parfaitement inconséquent, essentiellement tendu vers la satisfaction de ses intérêts égoïstes, il déblatère à jet continu un discours inaudible saturé d'étranges archétypes, pour ne pas dire de poncifs insolites.
Pourtant, informe pitoyable, il persiste à emmêler l'écheveau de l'invérifiable encore, et encore.
Jusqu'au redoutable écœurement.

Il a probablement fait vœu de ne jamais s'écarter de ce chemin-là.
De ne pas admettre la moindre objection non plus.
Objections qu'il s'empressera de toute façon d'escamoter avec une grande efficacité.
Un seul point de vue n'a de valeur à ses yeux: le sien!
Celui d'une pauvre créature en réalité bouffie d'ignorance.
Il en est réduit à provoquer scandale sur scandale avec pour seul objectif avoué de pouvoir ensuite réclamer censure.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

01/10/2015

CRIANTE INUTILITÉ 1

au magma présent de l'écriture,

 

CRIANTE INUTILITÉ

1

Elle va mieux, c'est elle qui le lui dit,
Mais il n'en est pas vraiment certain.

Certes il s'en éprouve quelque peu soulagé
D'un soulagement égal à sa peur dilatée
Parce qu'il est toujours au cœur d'elle
Et que cette femme-là est celle qu'il aime.

Mais sa très tendre, il la perçoit accablée,
Éprouvée par cette mystérieuse descente
Au centre d'un vide résolument inconnu,
Aspirée par d'ingouvernables attractions.
La force vive des fantômes qui l'habitent,
Qu'elle prend garde de ne pas évoquer plus
Pour ne pas les rendre inutilement vociférants,
Est infinie et sature son intime d'exacerbations.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

25/08/2015

ENRICHISSEMENT IRRÉFUTABLE

au magma présent de l'écriture,

 

ENRICHISSEMENT IRRÉFUTABLE



La période à venir s'annonce fructueuse
Et il est bon de l'observer avec exaltation.

L'amour y occupe toute la place et tient tous les rôles.
Il est un infini cosmos à lui seul, déroutant parce que saturé
De tant de mutations, d'extases, d'émotions et d'expériences.

Comment et pourquoi faudrait-il renoncer à cette fierté?
L'amour se doit d'être fort et s'exacerber dans la création
Pour ne jamais bloquer, ni même ralentir, l'intense désir d'avancer,
D'aller plus loin, plus profond dans l'enrichissement irréfutable
Afin de s'éprouver le plus semblable avec le portrait de soi-même.
Négation vaine à être ce que l'on est. Heureux tout simplement.

L'esprit ouvert et limpide transporte avec fidélité au royaume du rêve.
Et, parce que rien n'est réalisable sans arguer d'une confiance absolue,
Parce que rien, jamais, ne saura remplacer l'éclatante immensité céleste
De leurs radiances mutuelles qui leur dictent de vivre l'un pour l'autre...

P. MILIQUE

21/07/2015

TRANSCRIPTION D’INSTANTANÉS

au magma présent de l'écriture,

 

TRANSCRIPTION D’INSTANTANÉS



Elle lui a lu quelques-uns de ces mots en avant-première.
Explosion de bonheur alors même qu'il s'était préparé
A les attendre. Cadeau lumineux dans la paix accorte
D'une chambre verte qu'il désire la plus blanche possible.

Mais comment faire pour lui dire?
Il doute! Il n'y parviendra jamais.
Pour cela, il lui faudrait savoir vivre
Dans le concret, son noyau d’émotions.
Savoir, aussi, transcrire ses instantanés.

Qu'ajouter: elle l'aime, il l'aime, ils s'aiment!
Pourquoi douterait-il de la réalité de cet amour,
Alors qu'il perle sans discontinuer entre les lignes,
Chant séducteur, fleuve de vie fort et bouillonnant,
Masse lumineuse d'un soleil immobile, auréolé d'ambre
Qui donne envie d'enlacer la lumière et de faire silence.

Elle est la femme aimée. Il s'éprouve si plein d'elle!
Saturé d'infini, il se presse pour la remercier d'être.

Et déjà bouillonne en son tréfonds la frénétique impatience
De savourer le miel de sa voix tapie dans la fièvre nocturne.

P. MILIQUE

08/07/2015

CONCISION FRAGMENTAIRE 42

concision fragmentaire.jpg

 

CONCISION FRAGMENTAIRE

42

 

 

Dans ce monde saturé de mutations,

 

Se dévoile parfois, derrière l'obscène,

 

L'ampleur de notre pathétique statut.

 

 

 

Le désordre définitif des paysages suburbains

 

Justifie à lui seul la quête du juste contrepoint.

 

P. MILIQUE

 

24/06/2015

LA CHAIR ÉCORCHÉE 1

au magma présent de l'écriture,

 

LA CHAIR ÉCORCHÉE

1

Le compte à rebours a débuté, mortellement épuisant...

L'individu n'est pas injuste parce qu'il a décidé de l'être,
Simplement, il le devient parce que cela lui est nécessaire.

Dès lors, il retrouve l'itinéraire acéré de sa mémoire:
Ce n'est pas un endroit de chimères ou de fantasmes
Où l'intime se trouverait dépouillé de toute singularité,
Plutôt un long couloir peuplé de somnambules
Au cœur d'un espace accaparé par des bribes de banal.

Il lui est important d'agir de manière quasi organique
Avec ces petits bouts d'ordinaire saturés de quotidien,
Et contourner l'émotion d'une contenance pudique.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

07/04/2015

DÉBUSQUER LA PART VISIBLE 2

au magma présent de l'écriture,

 

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

 

 

DÉBUSQUER LA PART VISIBLE

2


Je sais que la vie n'avait pas été tendre avec toi ces dernières années.
Quelques indiscrétions périphériques m'ont toutefois laissé entendre
Qu'un soleil darde à nouveau ses rayons de bonheur dans ce qui,
Jusque-là, n'était qu'une grisaille quotidienne saturée de tourments.

Il se trouve que je ne veux retenir pour toi que ce soleil-là!
Parce que c'est lui qui saura illuminer tes journées à venir,
Qui rendra tes pensées crépusculaires plus faciles à supporter
Et creusera, jour après jour, les sillons de ce bonheur souhaité.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

15/02/2015

DISPARAITRE DANS LE PRÉVISIBLE 2

au magma présent de l'écriture,

 

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

DISPARAITRE DANS LE PRÉVISIBLE

2

C’est un quotidien étonnant qui à chaque fois se renouvelle et parvient
A exprimer son bonheur en joyeuses gambades subtilement chorégraphiées.
Image champêtre et bucolique qui suggère la certitude de ne jamais parvenir
A cet équilibre dévastateur qui l’empêcherait de se sustenter de ses riches
Différences, seules sources capables de l’enjoindre à ne jamais lâcher-prise.

Pour cela, il ne servirait à rien que le temps stoppe son pas inéluctable.
S’il devait le faire, qu’il ne s’autorise à le faire qu’en ces rares moments
A l’intérêt merveilleusement dense saturé d’extraordinaire précision
Dont l’agencement miraculeux semble fluidifier les rouages du bonheur.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

08/01/2015

LA HOULE 3

au magma présent de l'écriture,

 

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

LA HOULE

3

A la fenêtre du soir son visage pointe aux vents,
Et sa folle écume exacerbe davantage sa solitude.
Inexplicable exil au cœur même de la multiplicité.
La houle levée trace son parcours, et lui indique
Que le bien-être ne peut naître que de son tréfonds.

Réveille-toi! Tout allègue qu'il n'est pas trop tard
Pour contempler cette céruléenne masse liquide
Qui frise au bord  du sable et devient aussi lisse
Qu'une psyché complice à la réverbération paisible.
Accorde-toi l'extase de cette irrépressible houle qui,
Désormais saturée de gouttelettes d'amour cristallin:
Elle proposera à ton âme frémissante l'onde du secret.

(FIN)

P. MILIQUE

17/12/2014

AXEL

au magma présent de l'écriture,

AXEL

Dans mon ciel, une autre étoile luit.
Il faut s'émerveiller de la vie
Lorsqu'elle consent à se faire belle
Qu'elle ouvre généreusement ses portes
A une nouvelle lumière riche d'évidence
Apte à réchauffer les nuits où je ne serai plus.

C'est avec l'âme saturée d'absolue tendresse
Que se conjuguera le temps à venir du soleil.

Aujourd'hui rayonne au bonheur de mon cœur
Une ode à cette chrysalide devenue papillon,
Une musique douce qui annonce la ritournelle
Et, tendue d'espoir, allume la flamme éternelle.

Au sortir d'une aube nimbée d'arc-en-ciel
L'ange attendu déploie ses belles ailes: Axel.


P. MILIQUE