Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/06/2013

CESAR VALLEJO : "HIVER PENDANT LA BATAILLE DE TERUEL"

 

CESAR VALLEJO 

"HIVER PENDANT LA BATAILLE DE TERUEL"

Lu par Thierry Hancisse


Extrait de Poèmes humains, éditions du Seuil, 2011

Traduit de l’espagnol par François Maspero

Extraits choisis par Philippe Garnier

 

Cesar Vallejo est né à 3000 mètres d’altitude dans les Andes péruviennes en 1892, onzième enfant d’une famille pauvre où se mêlent les sangs espagnol et indien. Il a connu les plantations sucrières et le travail des mines, il a vu de très près l’exploitation qui confine à l’esclavage. Très vite il met le langage sous tension et invente un humanisme violent, sans aucune trace de sentimentalité, parsemé d’images à la force hermétique. Ses premiers recueils le situent d’emblée dans l’avant-garde des années 20. Communiste, fuyant la police péruvienne, il vivra et mourra dans le dénuement à Paris en 1938. Les plus intenses de ses textes ont été écrits pendant la Guerre d’Espagne, dans le recueil Espagne, éloigne de moi ce calice.

 

Prise de son, montage : Julien Doumenc et Pierre Henry

Assistante à la réalisation : Laure-Hélène Planchet

Réalisation : Michel Sidoroff

LA PARISIENNE LIBEREE : "LES CASSEROLES DE MONTREAL"

 

LA PARISIENNE LIBEREE 

"LES CASSEROLES DE MONTREAL"

Paroles et musique : la Parisienne Libérée


Je viens juste de m’endormir
Dans la tiédeur du printemps
Quand soudain j’entends retentir
Du tintamarre dans le vent
Un orchestre métallique
Une batterie de cuisine
Citoyenne et pacifique,
Mais qui joue sans sourdine

 

Les casseroles de Montréal
Font du bruit pour que ça bouge
Quand la loi devient « spéciale »
On est carrément dans le rouge
Les casseroles de Montréal
En ont ras-le-bol du frisé
Qui se prétend libéral
Mais brime les libertés

 

[citation J. Charest]

 

Leadership mon capitaine
Ou bien chefferie narcissique ?
Il contemple d’une mine hautaine
L’expression démocratique
Marches luminosilencieuses
Ou bien pirates et ninjas
Gratuité affectueuse
D’Anarchopanda

 

En face, un flic mâche une gomme

Sur son cheval à visière
Il y a des rangées de bibendums
Qui ne contrôlent plus trop leurs nerfs
22 v’là les néophytes !
Qui bombardent n’importe comment
Et qui poivrent à la va-vite
Presque à bout portant

 

Les casseroles de Montréal
Font du bruit pour que ça bouge
Quand la loi devient « spéciale »
On est carrément dans le rouge
Les casseroles de Montréal
En ont ras-le-bol du frisé
Qui se prétend libéral
Et brime les libertés

 

Manifester contre une loi
Qui interdit de manifester
Ça ne laisse pas vraiment le choix
Au sein de la légalité
Il faudrait protester de chez soi
Et faisant coucou du balcon
Du moment que ça ne gêne pas
La sainte circulation !

 

[citation G. Tremblay]

 

Alors voilà ils s’en calissent
De la loi matraque
Qui laisse face à la police
Un Québec en tabarnak…
Faudrait songer au retrait
Sinon toute la population
Va s’inscrire à la rentrée
En classe de percussion !

Les casseroles de Montréal
Font du bruit pour que ça bouge
Quand la loi devient « spéciale »
On est carrément dans le rouge
Les casseroles de Montréal
En ont ras-le-bol du frisé
Qui se prétend libéral
Et brime les libertés

NOUVELLES PERSPECTIVES

BEAUX YEUX.jpg

 

NOUVELLES PERSPECTIVES

 

A nourrir la trouble détestation de soi-même,

Il devient difficile d'occulter la sensation désagréable

Procurée par l'amoncellement  continu de menaces

Parfois stupéfiantes de laideurs revendiquées.

 

C'est toutefois l’occurrence d'un mélange détonant

Aux effets secondaires par nature insoupçonnés

Et capables de proposer une réconciliation

Avec l'ordre d'un monde tout en convulsions.

 

Voilà que s'offre la touchante beauté de nouvelles perspectives,

Et instaure, imprévisible autorité, de la lumière dans les yeux.

 

P.  MILIQUE

16/06/2013

LEO FERRE: "AVEC LE TEMPS"

 

LEO FERRE

"AVEC LE TEMPS"

Lu par Cécile BRUNE

 

Léo Ferré est né en 1916 à Monaco, mort en juillet 1993 en Italie. Ce poète, chanteur, compositeur, et anarchiste a été l’un des plus prolifiques chanteurs français. Il met en musique de nombreux épisodes de sa vie, intime, contemplative, politique, engagée, qui dessinent avec plus de 40 albums en 46 années d’activité, un personnage attachant, un poète et un musicien populaire

 

Poèmes choisis par Laurence Courtois

Prise de son, montage : Manon Houssin

Assistant à la réalisation : Laure-Hélène Planchet

Réalisation : Juliette Heymann

CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER : 28/01/2013

 

CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER 

28/01/2013

LA PARISIENNE LIBEREE : "FRALIB, AIR FRANCE, PETROPLUS…"

 

LA PARISIENNE LIBEREE 

"FRALIB, AIR FRANCE, PETROPLUS…"

Paroles et musique : la Parisienne Libérée


[citation : A. Montebourg - le matin de sa passation]


Tiens, c’est pas de chance
L’ancien ministre est en vacances
Pour l’occasion
Il aurait peut-être pu prendre l’avion
Tiens, c’est bizarre
Il a vidé tous ses tiroirs
Et sur le bureau
Il n’a laissé qu’un petit mot…

Fralib Air France Petroplus Carrefour Auchan Goodyear
Groupama Technicolor Areva SFR
sorry,addition,thank you,repas,General Motors ArcelorMittal Camiva
Prevent Glass M-real Meryl Fiber et PSA
SNCM L’union Danone Paris-Normandie
Rio Tinto Manzoni Bouchot Fonderie

Sorry je te laisse l’addition
Thank you pour le repas
Quand tu auras lu ma passation
Elle s’autodétruira

Un clignotant
S’énerve sur le téléphone
« Message urgent
Rappeler 15800 personnes »
Il serait préférable
De le faire avant qu’ils soient chômeurs
Bref, ils sont joignables
Aujourd’hui jusqu’à 18h

Fralib Air France Petroplus Carrefour Auchan Goodyear
Groupama Technicolor Areva SFR
General Motors ArcelorMittal Camiva
Prevent Glass M-real Meryl Fiber et PSA
SNCM L’union Danone Paris-Normandie
Rio Tinto Manzoni Bouchot Fonderie

Au Ministère
Du Redressement Productif
Le membre sera-t-il
Assez actif ?
La minuterie
Lui laisse un mois et quart
Pour sauver les momies
Planquées dans le placard

Fralib Air France Petroplus Carrefour Auchan Goodyear
Groupama Technicolor Areva SFR
General Motors ArcelorMittal Camiva
Prevent Glass M-real Meryl Fiber et PSA
SNCM L’union Danone Paris-Normandie
Rio Tinto Manzoni Bouchot Fonderie

J’entends d’ici
La voix des vrais poseurs de bombe
Ceux qui depuis
Dix ans mènent l’emploi à la tombe
J’entends déjà
Le petit air des législatives
Non mais tu vois
C’est le bordel dès que la gauche arrive !

Fralib Air France Petroplus Carrefour Auchan Goodyear
Groupama Technicolor Areva SFR
General Motors ArcelorMittal Camiva
Prevent Glass M-real Meryl Fiber et PSA
SNCM L’union Danone Paris-Normandie
Rio Tinto Manzoni Bouchot Fonderie

S.O.S AMOUREUX

AMOUR PERDU.jpg

 

S.O.S  AMOUREUX

 

Il a connu le goût mielleux du baiser de chair

Et livré sans retenu son trouble au plaisir permis

Par cette histoire d’amour magnifiant l’inespéré.

 

Il s’est nourri avec gourmandise de volupté et de tendresse

Dans un aboutissement passionnel sans limites.

 

Mais il doit dans l’urgence exprimer l’intense du vrai :

Un destin tragique et confus, inextricablement mêlé,

Les a, tout au long de leur vie, plongés vers le chaos,

Vers ce but cauchemardesque qu’aucun d’eux n’avait perçu.

 

De fait, ils souffrent désormais de cette épreuve lourde et moite

Qui retombe inerte et livide sur leurs cœurs

Où la fin si redoutée, et si honnie, a déjà commencé.

 

Cette histoire d’amour, c’est son histoire de vie :

C’est aussi celle de son naufrage.

 

P. MILIQUE

15/06/2013

LEO FERRE: "CETTE BLESSURE"

 

LEO FERRE

"CETTE BLESSURE"

Lu par Hervé PIERRE

 

Léo Ferré est né en 1916 à Monaco, mort en juillet 1993 en Italie. Ce poète, chanteur, compositeur, et anarchiste a été l’un des plus prolifiques chanteurs français. Il met en musique de nombreux épisodes de sa vie, intime, contemplative, politique, engagée, qui dessinent avec plus de 40 albums en 46 années d’activité, un personnage attachant, un poète et un musicien populaire

 

Poèmes choisis par Laurence Courtois

Prise de son, montage : Manon Houssin

Assistant à la réalisation : Laure-Hélène Planchet

Réalisation : Juliette Heymann

CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER : 14/06/2013

 

CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER 

14/06/2013

LA PARISIENNE LIBEREE : "LE GRAND MARCHE TRANSATLANTIQUE NE SE FERA PAS..."

 

LA PARISIENNE LIBEREE 

"LE GRAND MARCHE TRANSATLANTIQUE NE SE FERA PAS..." (Lettre au Président Obama)
Paroles et musique : la Parisienne Libérée

 

B. Obama
« Et ce soir, je vous annonce que nous allons lancer des discussions sur un partenariat global de libre-échange et d’investissement transatlantique avec l’Union européenne. Car favoriser un commerce juste et libre de part et d’autres de l’Atlantique, c’est soutenir des millions d’emplois américains bien rémunérés. »

J. Kerry
« Le Président Obama est persuadé qu’une opportunité réellement unique nous est offerte, celle de conclure un Accord de Partenariat Transatlantique pour favoriser les investissements et le commerce. »

J. M. Barroso
« Je suis enchanté de vous annoncer aujourd’hui que l’Union européenne et les États-Unis ont décidé d’entamer des procédures internes afin de lancer des négociations en vue de parvenir à un accord de libre-échange sans précédent : le Partenariat Transatlantique pour le commerce et l’investissement. »

J. Kerry
« Nous pensons que c’est quelque chose qui peut aider à stimuler l’économie de l’Europe, renforcer notre économie, créer des emplois pour les Américains, pour les Allemands, pour tous les Européens, et créer un des plus grands marchés alliés du monde. »

F. Hollande
« Ma position est la suivante. Je suis pour qu’il y ait une négociation qui s’ouvre pour lutter contre un certain nombre de barrières douanières ou de freins aux échanges de façon à favoriser la croissance. Mais il doit y avoir des garanties par rapport à certains domaines. »

Y. Jadot
« Nous avons entre la Commission et le Conseil un mandat de négociations qui évolue. Même les parlementaires européens n’ont pas accès à l’évolution de ce mandat de négociation. »

E. Joly
« Parce que vous savez que l’Union européenne, notre Commission, conduite par le libéral Barroso, a commencé les négociations d’un traité transatlantique, d’un traité de libre-échange avec les États-Unis. (…) La majorité aujourd’hui en Europe est très libérale, mais pour moi, ça, c’est la mort politique de l’Europe. »

J. M. Barroso
« Et je voudrais remercier les milieux d’affaires des deux côtés de l’Atlantique pour leur soutien. »


Cher Président des États-Unis,
Je t’écris pour t’annoncer que le grand marché transatlantique ne se fera pas. Oui, je sais, c’est une huge opportunity, sans doute pour toi, mais pas pour moi. Alors voilà, j’ai bien réfléchi et j’ai pris ma décision. Finalement, c’est non.
Le grand marché transatlantique ne se fera pas.

Cher et honoré Président des États-Unis,
La commission européenne malheureusement t’a menti. Voilà comment sont les petits sergents, quand à force d’ambition ils se prennent pour des grands. À jouer les partenaires dans le plus grand secret ils ont voulu te plaire et t’ont mal informé, crois-moi.
Le grand marché transatlantique ne se fera pas.

Cher, honoré, et très respecté Président des États-Unis,
Sincèrement merci pour ta belle proposition de croissance. Mais en fait j’ai surtout besoin ici d’un peu de relance. Ensuite, il faudra voir. Qui sait, peut-être que plus tard je rouvrirai les négociations ? En attendant, sans hésitation, je garde mon maïs, mes données, mes normes et mes lois et j’évite les grands procès que les sociétés privées feraient à nos États.
Tu vois, pour toutes ces raisons-là, le grand marché transatlantique ne se fera pas.

Cher, honoré, très respecté et puissant Président des États-Unis d’Amérique du Nord,
Bien sûr je déplore que mes dirigeants n’aient pas le courage de te parler franchement. Alors avant que l’un d’eux ne t’envoie un courrier maladroit ou ne laisse un message sur ton répondeur, j’aime autant te l’annoncer de vive voix.
Le grand marché transatlantique ne se fera pas.

SAUVE PAR LA CAMARDE

LA CAMARDE.jpg

 

SAUVE PAR LA CAMARDE 

 

Qui peut juste comprendre

Ce malheur nocturne chargé de drogues-poisons,

Ces nuits que tout le jour ne saurait guérir

De l’amitié surhumaine de la mort

Dans l’infini transparent qui sert d’horizon

Et accède, exaspéré, aux portes

Apaisantes de l’autre univers.

 

P.  MILIQUE

14/06/2013

DIMONE: "TU ME TUES"

 

DIMONE

"TU ME TUES"

"J'ai composé cette chanson pour la pièce "Hiroshima mon Amour" mise en scène par Julien Bouffier, d'après l'œuvre de Marguerite Duras et de Alain Resnais ."
Avec : Vanessa Liautey, Ramzy Choukair et Dimoné .

 

Parce que c'est l'AmiDomi!
Parce que c'est la Duras!