Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/01/2017

PARTIR AU CRÉPUSCULE

au magma présent de l'écriture,

 

PARTIR AU CRÉPUSCULE



Quelque chose de saisissant induit le questionnement
Sur l'instant tragique et anodin de la chute à venir.

Confrontés au désordre de cette fatidique journée,
Les mains impatientes se tordent et le regard dérape
Dans les derniers lambeaux d'une pensée éparpillée.
Le pathétisme tranquille de son choix d'acceptation
Le propulse d'emblée dans un maelstrom de silence.

Il a exprimé sa volonté d'un jour partir au crépuscule
Histoire d'offrir à la vie une ombre supplémentaire.
Désormais, une larme coule furtivement sur sa joue,
Puis d'autres encore, aussi brûlantes que taciturnes.

P. MILIQUE

13/01/2017

IMAGINE

au magma présent de l'écriture,

 

IMAGINE



Imagine le fil tendu du funambule hésitant
Sous la trame d'un texte pourtant maîtrisé.

Le lecteur apparaît soudain indécis, en équilibre
Précaire entre une interprétation de la page lue,
Et une autre interprétation avérée tout aussi exacte.
Tout dépend de tant de choses de grande complexité,
Idéologiques, philosophiques, spirituelles peut-être,
Et de bien d'autres à la chronicité plus quotidienne
Telle l'atmosphère ambiante, le temps gris ou radieux,
La durée relative de l'instant aux parfums éphémères,
Ou encore le bon fonctionnement de la vie sentimentale,
Familiale, relationnelle ou simplement professionnelle.
J'en passe et j'en oublie, mais tu peux compléter seul.

Aussi l'auteur d'un écrit ne représente-t-il jamais
Que l'ébauche génératrice, le tuteur qui charpente,
Et propose à l'aide de sa plume le canevas originel.
On peut ainsi avancer que chaque lecteur attentionné trouve,
Grâce au propos de l'écrivain et à la virtuosité de son œuvre,
L'opportunité de se la réapproprier de manière alternative.

Aucun roman partagé n'est jamais coagulé dans l'unique
Et se trouve toujours multiplié par le nombre de lecteurs.
D'où le périssable de l'intemporel. Déconcertant, non?

P. MILIQUE

25/08/2016

MANQUE

au magma présent de l'écriture,

 

MANQUE



Qu'il est donc éreintant cet écoulement trop lent des heures.
Parce-ce que tu me manques mon soleil, sais-tu à quel point?
Tu me manques, mais c'est merveilleux à quel point c'est vrai.

Amour, je veux te rejoindre au plus près dans l'instant
Et passer la nuit, toute la nuit avec toi si tu veux bien.
Et ensemble, nous donnerons vie à ce vœux de beauté
Déjà formulé qui fera de cette nuit-là un jardin apaisé
Dans lequel ma bouche avide, te constellera de baisers.

P. MILIQUE

10/06/2016

CANTILÈNE MISTIGRI 1

au magma présent de l'écriture,

 

CANTILÈNE MISTIGRI

1

(Considérations subjectives sur le chat, huitième merveille du monde comme chacun sait.)

Qu'est-ce donc qu'un chat ?
C'est d'évidence, et essentiellement, une énigme, une consultation permanente.
Pour s'en convaincre, il suffit de dessiner un point d'interrogation en position horizontale. N'obtenez-vous pas, alors, l'esquisse stylisée d'un chat sommeillant?


Tel un paradoxe vivant, il apprécie la présence humaine, tout en gardant un maximum de distance avec l'objet de son attachement.
C'est un espion-né!
Il observe par la fente de ses yeux et enregistre tout objet mobile, y compris ceux, nombreux, dont, à la réflexion, il ne tirera aucun profit.


Gourmand plus que de raison, le chat peut faire preuve d'une patience dépassant de loin ce qui est à portée d'homme, dès l'instant où il aura assimilé que le temps travaille pour lui.


Inépuisable joueur, il saura tour à tour, au fil des circonstances, être indifféremment le sujet ou l'objet du jeu auquel il se livre.


Mégalomane non encore repenti, il n'aura aucun mal à réduire à la servitude tout personne commettant l'erreur de lui vouer un intérêt inconsidéré.


Coquet, il saura prendre à l'occasion les pauses les plus improbables, les plus inattendues afin de mettre en valeur son incomparable plastique.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

24/03/2016

GÉNÉROSITÉ

au magma présent de l'écriture,

 

GÉNÉROSITÉ


Je l'ai invitée dans mon espace,
Elle m'a invité dans sa sphère,
On s'est rencontrés dans un ailleurs.

Rien n'est arrivé de ce qu'elle lui avait promis,
Mais la félicité l'envahissait déjà à constater
Qu'elle lui procurait, en de nombreux instants,
De telles parts de rêve que c'était comme si
Elle lui avait vraiment un jour attribué
Ce qu'elle n'avait pas le pouvoir de lui donner.
Et ce rien-là néanmoins arborait le formidable.

Cette fille-là distille le bonheur avec une rare opulence.
Elle est de celles qui font l'amitié avec tant de naturel...

P. MILIQUE

16/02/2016

FÉLIN POUR ELLE 13

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

FÉLIN POUR ELLE

13

Au cœur du Phare, le noyau protecteur s'est inséré dans les mailles immuables de l'instant. Tandis qu'à l'extérieur l'avenue régurgite avec difficulté le trop-plein d'automobiles prises au piège de la transhumance quotidienne, et que nous sommes l'un et l'autre retournés à la véhémence discrète de nos vies intérieures s'installe, sur la pointe du silence comme pour ne pas nous importuner, un calme de solitude dans la lumière affaiblie par le fléchissement du jour.

Monsieur Eliott?

Il ne manque pas d'air le félin! Monsieur, éprouvant peut-être l'irrépressible besoin de dégourdir ses pattes ankylosées, n'a pas trouvé plus amusante idée que d'emprunter le trajet habituel, qu'il sait pourtant parfaitement ne pas être autorisé à faire. A savoir, celui qui passe très précisément par le clavier d'ordinateur. Pourquoi considère-t-il cette endroit-là, justement celui-là, comme l'indéfectible sien? Mystère.
Pour me répondre, il adopte son bien connu air le plus ironiquement étonné puis, non sans une lourde pointe d'agaçante minauderie, s'adresse à moi.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

 

01/12/2015

MAGNIFICENCE FERTILE 1

au magma présent de l'écriture,

 

MAGNIFICENCE FERTILE

1

Tant d'amertumes, de regrets, de ressentiments
L'ont projeté avec violence dans le désenchantés
De son indéniable non appartenance au monde.

A cela, il doit inclure ses propres hermétismes
Qui, dans la fragilité têtue de chaque souvenir,
Rejettent loin la secrète mécanique de l'existence.

L'état émotionnel ne provoque pas de sentiment de peur
Face au dessaisissement souverain impulsé au partir,
Lorsque son sens génère un anéantissement justifié,
N'est qu'une façon d'aller au-devant de son incertitude
Appelée par l'obsessionnelle mort émanant de l'instant.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

27/09/2015

MORTS ENVAHISSANTS 1

au magma présent de l'écriture,

 

MORTS ENVAHISSANTS

1

Les morts envahissent notre quotidien.
Ils accompagnent ainsi gestes et pensées
En juxtapositions d'instants éclatés
Dans l’éboulis d'une vie bien trop griffée.
Prise au piège de noirs désarrois
Accumulés au fil de la constance
De la folle atonie mélancolique
Des captieux malheurs du monde.

La vie, a la poursuite de son itinéraire,
Est un peu comme une conversation
Tenue aux marges intimes du sommeil
Flottant, informel, au départ du rêve.
On en relève des bribes, recopie des fragments,
Témoignage bouleversant voué au proche oubli
D'un pseudo calendrier à la précision incertaine
Parlant avec certitude des choses essentielles.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

26/07/2015

A L'EXTRÊME LIMITE DU SOUFFLE 1

au magma présent de l'écriture,

 

A L'EXTRÊME LIMITE DU SOUFFLE

1



Un jour, le ciel est si clair et la nuit si pleine
De la brillance vive des étoiles que, sur l'écran
Des rêves-réalités, apparaît le merveilleux Amour,
Tel un secret de vie qui en rend l'espace plus vaste.

La vie se fait d'emblée plus belle et chemin de lumière,
Pleine de subtiles couleurs arc-en-ciel et d'enluminures.

Être deux, c'est apprendre à écouter aux rives des silences
Les mots que l'on ne se dit pas, où alors dans un murmure.
C'est instaurer l'échange fort d'une confiance sans lézardes.
C'est ce magnifique instant de joie expansive et rayonnante
Dont il est bon de partager l'exubérance d'étoiles carminées.
C'est la douceur attendrie des gestes touchants et maladroits.
C'est un frisson continu provoqué par la joie et l'émotion
A découvrir les mots justes qui caressent et bouleversent.
Des mots nourris de ces signes singuliers qui sont l'amour.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

01/07/2015

BONHEUR USURPE 1

au magma présent de l'écriture,

 

BONHEUR USURPE

1



Il arrive parfois que ce soit jour de soleil et c'est en cet instant-là unique, que le monde chavire.
Il faut bien sûr se méfier de ces moments d'incontrôlables exaltations, car ils obéissent le plus souvent à une réaction instinctive.
Cependant, on peut tout aussi bien laisser les choses se produire. Ce faisant, il peut arriver tellement. Tellement...
Le soleil flamboie car Elle est le Soleil.

C'est vraiment le plus beau cadeau qu'elle pouvait lui faire pour que sa vie enfin s'illumine. Pour le sauver de la dissolution finale.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

27/06/2015

IRRIGATION

au magma présent de l'écriture,

 

IRRIGATION



Est-il à ce point possible d'être mentalement
Au même instant si loin et si proche d'elle?
Elle semble dépositaire d'une telle force vitale...

Il éprouve la folle et chaude densité de sa présence,
Il discerne la force péremptoire qui l'aiguillonne.

Par elle, grâce à elle, il reconnaît la vie en lui avec
En son tréfonds, la certitude d'une infinie tendresse.
Celle qui l'incite à écrire pour s'irriguer encore d'elle.

P. MILIQUE

09/06/2015

A L’ÉPICENTRE DE NOS RÊVES 7

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

A L’ÉPICENTRE DE NOS RÊVES

7

 

La vie, aussi rebutante qu'elle puisse être parfois, ne saurait n'être que désastre et tragédie.

A force d'esquiver les contours du devenir avec ses pinceaux de couleurs, la joie convertit chaque souvenir en à-venir.

En acceptant le présent, elle exalte tous ces petits plaisirs qui exaltent le temps.

Parfois sage, mais plutôt souvent folle, elle aide à l'oubli passager des réels encombrés.

Puis, tel un fruit gorgé de sève et de sucre, la joie enthousiasme l'instant de multiples équivalents-bonheur, transcendant davantage encore l'unicité propre à chaque moment heureux.

 

Et voilà que la joie, dans le dégrafé exalté de mon cœur, m'a fournit une conclusion plus ample et déconcertante que ses laborieux prémisses le laissaient à penser!

(FIN)

 

P.  MILIQUE