Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/12/2016

A LA CONQUÊTE DU NÉANT

au magma présent de l'écriture,

 

A LA CONQUÊTE DU NÉANT

Depuis trop longtemps, c'était un vingt avril,
Mon père s'est absenté à la rencontre du néant.
Et depuis, la vie s'est comme parée d’obscénité.

Ensemble, on s'abreuvait à la même source
Et, depuis ce temps, ma trajectoire lumineuse
Paraît s'être perdue dans une vallée d'ombre.


Sous le masque fallacieux de la désinvolture,
Est apparu l'amer constat de l'irrémédiable,
La résignation muette et l'abandon troublé
Par toutes les larmes depuis lors répondues.


P. MILIQUE

12/09/2016

UN AMOUR INACHEVÉ 3

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

UN AMOUR INACHEVÉ

3

 

Mais déjà le quotidien grince, gémit, et résonne de dissonances nouvelles.
Nos amoureux fébriles s'éprouvent progressivement comme désaccordés.
Le travail de décomposition du temps et la lente érosion qui en découle
Reflètent maintenant un impensable tendu de lassitude et de confusion.
De leur quotidien n'émanent plus qu’afféteries et plaisirs sporadiques.

Dès lors, l'univers ambiant devient de plus en plus conflictuels..
Ils sont ensemble certes, mais seuls parce que terriblement distants.
Ils ne le savent pas encore mais ils sont déjà en route pour le désastre.
Cette accablante révélation leur fait conscientiser l'irrémédiable.

(A SUITE...)

 

P. MILIQUE

18/04/2016

ULTIME RANDONNÉE 10

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

ULTIME RANDONNÉE
10

 

Greg tombe maintenant. Le cri épouvanté d'Edgardo s'estompe. Jusqu'à disparaître dans un silence épais, lourd. Un silence instantané. Un silence définitif et irrémédiable dans lesquels les rêves ne peuvent que se briser comme son corps qui chute, se fracasse en rebondissant de rochers en rochers. Dans une ultime et esthétique attitude, tel un pantin désarticulé, il termine sa fantastique cabriole ensanglanté. Déchiqueté. Sans vie. Le visage, lui, est resté étonnamment serein. Il paraît rassuré même, presque paisible. Souriant aussi. Outrageusement souriant. Il était si sûr qu'Edgardo le pousserait.

 

(FIN)

 

P. MILIQUE

22/11/2015

IRRÉFRAGABLE UNICITÉ 5

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

IRRÉFRAGABLE UNICITÉ

5

Dans la tiédeur glauque de l'introspection narcissique, on se convainc tant d'être resté le même, qu'on ne prête pas suffisamment attention à une autre menace, insidieuse: la lente dissolution de l'identité sociale. De fait, agir exclut l'exploration personnelle qui dissout.

Tout le monde sait ça, plus on s'intéresse à soi, moins on active d'initiatives. Les pesanteurs de l'orgueil nous ont irrémédiablement détourné de l'essentiel discernement. D'acteur entreprenant, nous sommes peu à peu devenus spectateur passif. Dans l'effervescence d'un passé où le présent se vit comme un cadeau ordinaire, nous n'avons pas observé que les autres avaient cessé de nous reconnaître et que nous étions, ainsi, désormais à leur merci.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

20/11/2015

IRRÉFRAGABLE UNICITÉ 3

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

IRRÉFRAGABLE UNICITÉ

3

 

Ce que nous sommes est, au micron près, conforme à l'unicité. Même lorsque les fleurs du temps du temps commenceront à nous faner selon la loi, lorsque le visage sans fard se tracera de rides, peau irrémédiablement flétrie et voix chevrotante, nous prétendront, dans l'insouciance insoupçonnée du quant à soi et du qu'en dira-t-on, être encore totalement agent de nous-même. Il n'en sera rien bien sûr. Malgré l'évidence du changement opéré, nous ne nous trouverons toujours que porteurs d'une unique certitude: ce que nous sommes au plus profond des viscères nous a été attribué en même temps que la vie. Seule la mort, séductrice obscène, peut revendiquer une légitimité à le reprendre.

(A SUIVRE)

 

P. MILIQUE

27/07/2015

A L'EXTRÊME LIMITE DU SOUFFLE 2

au magma présent de l'écriture,

 

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

A L'EXTRÊME LIMITE DU SOUFFLE

2

Chaque jour le besoin s’accroît d'une indépassable tendresse
Qui induit l'amour et enrichit l'exact jour de son irrémédiable.
Dès lors, ne plus rien attendre de l'Autre que lumière et vie,
Et prendre conscience que le rendre heureux épanouit chacun.

Le vertige est réel provoqué par cet amour dardé de soleil
Que les ténèbres mêmes ne sauraient en aucun cas obscurcir.
Cet amour qui investit et submerge, il faut le vivre en entier,
A l'extrême limite du souffle. Observer son sourire troublant.
L'entendre vibrer de joie profonde, amoureux à perte de rire
Tant les choses ne se révèlent aimées vraiment qu'à voix haute.

Avoir ancré en son tréfonds, calme et lucide, le désir d'aimer
Au plus près de l'équilibre harmonieux qu'est le bonheur à deux.
Comment résister à la perspective de l'union décidée pour la vie,
Irréductible certitude d'un jour doré dans la sensuel de l'été.

(FIN)


P. MILIQUE

03/06/2015

A L’ÉPICENTRE DE NOS RÊVES 1

au magma présent de l'écriture,

 

A L’ÉPICENTRE DE NOS RÊVES

1

 

C'est une des faveurs dont, à l'usage, l'existence est la plus avare.

Celle-ci en tant que cause extérieure susceptible d'exposer aux conséquences, fournit un excellent prétexte à l'utilisation d'un artifice principalement destiné à maquiller l'indifférence commune.

De ce refus vital de l'irrémédiable nait la joie.

Ainsi prend forme le vif ressenti que ce n'est pas quand tout va bien qu'on est joyeux, mais plutôt que c'est parce qu'on est joyeux que tout va moins mal !

Dès lors, l'ultime menace peut-elle s'éloigner d'un pas léger ?

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

12/05/2015

RÊVE ÉVANESCENT 1

au magma présent de l'écriture,

 

RÊVE ÉVANESCENT

1



Il est extraordinaire de constater
A quel point tout cela explose en lui.
Combien tout est infiniment beau
Et prend la forme de l'inimaginable,
En tout cas inespéré, du merveilleux.

Pour se convaincre de cette réalité,
Il lit et relit ses mots qui le confient.
Qui disent l'amour éprouvé pour lui.
Qui disent sa force et son irrémédiable.
Et il consulte encore ces mots précieux,
L'infini des mots-phare, des mots-caresse.

(A SUIVRE)

 

P. MILIQUE

05/02/2015

UNE APPÉTENCE MORTIFÈRE 3

au magma présent de l'écriture,

 

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

UNE APPÉTENCE MORTIFÈRE

3

D'infinies ruptures en fractures irrémédiables, il est devenu cet homme chancelant, comme désaccordé.
Il respire la détresse par tous les pores de son âme tourmentée, et son combat intime n'en que plus terrible.
La résultante de cet éprouvant cheminement intérieur n'est pas longue à se dessiner.
Le voilà entraîné, au fil de l'inéluctable, dans la spirale indocile initiée par la trouble fascination qu'exerce, parfois en de telles occurrences, l'abîme éternel.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

20/01/2015

NUIT DE NEIGE 1

au magma présent de l'écriture,

 

NUIT DE NEIGE
1

C'est dans le froid d'une nuit de neige peuplée d'ombres et de fantômes que, souvent, la vie charrie son lot de questions déclinant la précarité de l'existence.


Lorsque tout tangue dans une actualité proche, les événements eux-mêmes ne sont que des confirmations à la fois cruelles et contraignantes.

Dans l'universel combat mené contre l'enjeu existentiel, la responsabilité première impose un détachement nécessaire.

Mais tout est affaire de cohérence: la vie est décidément bien difficile et mouvementée.

Aussi, dans l'immense équivoque des postures tronquées, des doutes, des vanités et des échecs, tout sens commun s'égare dans l'irrémédiable.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

26/11/2014

CONCISION FRAGMENTAIRE 36

concision fragmentaire.jpg

 

CONCISION FRAGMENTAIRE

36

 

Dans ce monde en irrémédiable mutation
Se dévoile, obscène, notre pathétique condition.

Le désordre définitif des paysages urbains
Justifie alors la recherche du plus juste contrepoint.

Approche subjective d'une beauté dépouillée
Qui vibre à maintenir l'intégrité de l'existence
En donnant une dimension inouïe
A l'exploration étonnée de ses gisements inattendus.

P. MILIQUE
 

20/10/2014

AU SAVOIR DE SES BRISURES 1

au magma présent de l'écriture,

 

AU SAVOIR DE SES BRISURES

1

C'est une perte de l'esprit d'appartenance
A une quelconque communauté humaine.

Il vit dans des conditions de dénuements inouïs
Dont l'enchevêtrement est une succession logique
D'événements à l'implacable force d'intimidation.

Sous la sombre menace, la question reste posée
Qui fait place au sentiment irrémédiable de la perte.
Sa conscience assombrie multiplie les provocations,
Arme invincible en son être profondément tragique.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE