Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/02/2013

QUELQUES MOTS DANS UN SOUFFLE 3

A PERTE DE VUE.jpeg

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter)  le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...


QUELQUES MOTS DANS UN SOUFFLE

3

 

Quelques mots dans un souffle...

Parce qu'il faut bien tenir tête au désastre

Et bâtir les fondations d'une existence sans lambeaux,

En prenant soin d'éveiller les riants fantômes du passé

Qui n'ont jamais céder sous les habitudes pesantes de la vie,

Afin que, purgé de ses prégnantes obsessions insatisfaites,

Il puisse envisager, au sortir d'interminables parties

De cache-cache avec lui-même, miser sur l'impossible.

 

Elle et lui projettent loin devant eux des arcs de bonheur.

Symphonie en joie majeur pour scintillements arc-en-ciel

Interprétée dans l'épaisseur invisible d'un temps céleste

Par tout un orchestre d'instruments porteurs d'une éternité.

Conçue comme un éternel présent où les fées s'interpellent.


A SUIVRE....

26/02/2013

BARBARA : " LE MAL DE VIVRE "

 

BARBARA : " LE MAL DE VIVRE "

Discorama

20/02/1966 - 04min16s

 

BARBARA chante "Le mal de vivre" en s'accompagnant au piano. Musiciens: contrebasse et accordéon.

 

Générique

Barbara-chanteuse
Glaser, Denise
Sangla, Raoul
Barbara-chanteuse

LE FANTÔME DE LOUVIERS

 

 

LE FANTÔME DE LOUVIERS

Les Actualités Françaises 

05/02/1948 - 01min03s

 

Dans le ville de Louviers, un jeune couple est persuadé qu'un fantôme hante leur maison. Il fait vérifier le phénomène par la gendarmerie.

 

Production

Les Actualités Françaises

QUELQUES MOTS DANS UN SOUFFLE 2

A PERTE DE VUE.jpeg

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter)  le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...



QUELQUES MOTS DANS UN SOUFFLE

2


 

Dès lors il ne fait plus que partir sans jamais arriver,

Espérer sans obtenir et rêver sans jamais atteindre.

Il postule à la revanche sur la désespérance

Tellement grande est sa médiocre solitude

En sa totalité de douceur et de fielleuse amertume.

Et puis, il la connait tant son impossibilité

A être aimé et son incapacité à être heureux,

Qu'il ne consent à exister en de rares instants

Qu'à l'abri d'une usuelle et rageuse auto-dépréciation.

 

Dans l'espace torturé d'un temps saturé de vide,

L'émotion à fleur de cœur l'accable sans limite.

C'est le moment où se pose sur son chemin de larmes

Un regard silencieux aussi pesant qu'un remord

Dans l'espoir d'atteindre à un équilibre d'outre-folie.


A SUIVRE...

25/02/2013

BARBARA : " LE SOLEIL NOIR "

 

BARBARA : " LE SOLEIL NOIR "

Discorama

29/12/1968 - 04min28s

 

 

BARBARA chante "Le soleil noir" en s'accompagnant au piano

 

 

Production

 

Office national de radiodiffusion télévision française

Générique

 

Audoir, Jacques

 

Barbara-chanteuse

 

Glaser, Denise

 

Barbara-chanteuse

QUELQUES MOTS DANS UN SOUFFLE 1

A PERTE DE VUE.jpeg

 

QUELQUES MOTS DANS UN SOUFFLE

1

 

 

Quelques mots dans un souffle....

 

Murmures à l'éclat mat nés d'un silence de neige,

Reflets trompeurs harcelant le plombé d'un ciel miné

Éreinté par l'expression des pensées inconfortables issues

D'un océan de silence libérateur du temps présent.

 

Il arrive à l'absence prolongée de mots

De masquer la violence de sentiments acérés

Et le frémissements impatient des attentes aussi

Susceptibles d'apporter ses heures impossibles,

Une vive montée d'exaspération majeure

Vectrice de désordre supplémentaire certes,

Mais impérieuse dans logique souterraine.

 

L'Autre, parce que l'absolu ne peut être,

S'égare en intarissables lamentations.

Sa pensée alourdie au magma des secrets

Ne lui concède plus qu'un désir: celui de désirer.


A SUIVRE....

24/02/2013

BARBARA ET SON JEUNE PUBLIC

 

BARBARA ET SON JEUNE PUBLIC

Discorama

29/12/1968 - 01min51s

 

BARBARA parle de son public: " les gens de mon âge et leurs enfants...les enfants sont orphelins...ils disent c'est comme si vous étiez ma mère...c'est très important pour moi, on peut pas tricher".

 

Production

 

Office national de radiodiffusion télévision française

Générique

 

Audoir, Jacques

 

Glaser, Denise

 

Barbara-chanteuse

LA MAISON HANTEE

 

 

LA MAISON HANTEE

JT 13H

14/10/1974 - 01min51s

 

A La Garette dans les Deux Sèvres près de Poitiers une maison fait la une de la presse régionale parce qu'elle est hantée.Témoignages de sa propriétaire et de quelques voisins dont monsieur DRILLAUD.

 

 

Production

 

Office national de radiodiffusion télévision française

Générique

 

Brovelli, Claude

23/02/2013

A BURY, MADAME DERRIEN EN PROIE AUX ESPRITS

 

A BURY, MADAME DERRIEN EN PROIE AUX ESPRITS

Les Actualités Françaises 

24/02/1965 - 01min29s

 

Visite Guidée de quelques maisons de campagne - Vue extérieure de la modeste maison de Madame DERRIEN à Bury - Main tirant un tiroir qui contient des tasses et des lunettes cassées - Gros plan d'un poêle de fonte avec un pied cassé -  Reporter (Lucien PETIOT) interviewant Mme DERRIEN très vieille femme assise sur son lit - Plusieurs gros plans de Mme DERRIEN racontant la visite "d'esprits frappeurs" dans sa maison (synchrone) - Plan de coupe d'un chat se promenant dans la cour - Deux plans de la maison au crépuscule.

 

Générique

Petiot, Lucien

BARBARA, SON DEPART APRES L'OLYMPIA

 

BARBARA, SON DEPART APRES L'OLYMPIA

Comme il vous plaira 

09/03/1970 - 04min59s

 

BARBARA dans son rocking chair et son amie Denise GLASER choisissent le tutoiement pour ne pas tricher " sinon on va parler faux "...BARBARA explique pourquoi elle a momentanément laissé le tour de chant, " c'était du fonctionnariat " après son passage à l'Olympia. Denise GLASER rapporte des propos entendus dans les couloirs du music-hall " 35 chansons, elle est folle! " mais le pari fut gagné..

 

 

Production

 

Office national de radiodiffusion télévision française

Générique

 

Sangla, Raoul

 

Glaser, Denise

 

Barbara-chanteuse

 

Glaser, Denise

L’HUMANITÉ DÉSINTÉGRÉE

IMAGE TERRIFIANTE.jpeg

 

L’HUMANITÉ DÉSINTÉGRÉE

 

Il est comme dans une étrange bulle de noirceur,

Dans la mort intime d'une absence consentie au monde

Initiée par l'inaction qu'il faut barder d'artifices

Pour tenter de le rendre accessible et acceptable.

 

Personne ne peut sortir indemne d'aussi terrifiantes

Interrogations sur les cauchemardesques résonances possibles.

 

Les mots paraissent noyés sous un flot de sang et d'horreur

Face à la vivacité et la propagation foudroyante

De l'effroi déversé sur cette humanité désintégrée.

 

Comment protéger des peurs et des larmes à verser

Nos enfants durement exposés, seul porteurs d'avenir?

 

P. MILIQUE

22/02/2013

BARBARA ET LE METIER

 

 

BARBARA ET LE METIER

Discorama 

29/12/1968 - 01min34s

 

BARBARA compare son métier à une religion d'amour, "il faut se battre loyalement, proprement, mais il faut savoir que chaque jour est un combat, que le succès ça n'existe pas, il faut tout refaire chaque jour, aller chercher les gens qui veulent pas..". Puis elle dénonce le pouvoir dangereux qu'elle peut avoir face à son public.

 

Production

Office national de radiodiffusion télévision française


Générique

Audoir, Jacques
Glaser, Denise
Barbara-chanteuse