Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/12/2013

MUSÉE NATIONAL D'ANTHROPOLOGIE DE MEXICO (MEXIQUE) LE 12 NOVEMBRE 2013

(Captation Personnelle)

MUSÉE NATIONAL D'ANTHROPOLOGIE DE MEXICO (MEXIQUE)

LE 12 NOVEMBRE 2013

05/12/2013

A VOTRE ÉCOUTE COÛTE QUE COÛTE: "LA FEMME QUI AVAIT VU UNE VOYANTE"

 

A VOTRE ÉCOUTE COÛTE QUE COÛTE

"LA FEMME QUI AVAIT VU UNE VOYANTE"

LA CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER: 22/10/2013

 

LA CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER

22/10/2013

GÉRER SA HONTE 1

ORPAILLEUR.jpg

 

GÉRER SA HONTE

1

 

Si tu m’aimes, comme tu n’as de cesse de le répéter au vent,

Accepte, le cœur large ouvert, ce modeste geste de contribution.


Accepte-le, cela me redonnera le courage de croiser ton regard,

Accepte-le afin que je revive auprès de toi l’inespéré de toujours,

Qui, au fil décanté des jours, m’aidera à oublier le rien devenu.

 

Certes, il est de notoriété publique que l’amour ne saurait se résumer

A de basses manœuvres de logistique ordinaire riches d’aucune valeur

Même si tout un chacun sait à combien d’obscènes guerres querelleuses,

D’actions perturbatrices et destructrices elles peuvent s’abaisser parfois.

 

Et voilà que tout d’un coup je m’éprouve reprendre place auprès de toi.

La maladie outrancière, l’épuisement, l’irréfragable combat morphinique,

Aura fait de moi, je m’en rends bien compte, un être confus et incohérent.

(A SUIVRE...)


P. MILIQUE

MUSÉE NATIONAL D'ANTHROPOLOGIE DE MEXICO (MEXIQUE) LE 12 NOVEMBRE 2013

(Captation Personnelle)

 

MUSÉE NATIONAL D'ANTHROPOLOGIE DE MEXICO (MEXIQUE)

 

 

LE 12 NOVEMBRE 2013

04/12/2013

A VOTRE ÉCOUTE COÛTE QUE COÛTE: "L'AMIE DE LA FEMME QUI ÉTAIT BATTUE"

 

A VOTRE ÉCOUTE COÛTE QUE COÛTE

"L'AMIE DE LA FEMME QUI ÉTAIT BATTUE"

LA CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER 21/10/2013

 

LA CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER

21/10/2013

INSIDIEUSE ENNEMIE

au magma présent de l'écriture,

 

INSIDIEUSE  ENNEMIE

 

Se résigner à l'aventure pour se rapprocher de soi-même

Peut amener au vertige de l'identité qui trouble les esprits.

 

Dans un jeu de miroirs qui ne cède pourtant jamais

A l'illusion obstinée de la transparence à soi,

Se perçoit comme une zone inconnue et abandonnée

Dans les dédales insoupçonnés de sa propre intériorité.

 

S'élève alors le hasard de la conscience de ce qui est

Une folie dont chacun peut être amené à faire l'expérience.

Ennemie insidieuse d'une justesse souvent fulgurante

A éprouver. Irrépressible envol des sens sollicités

Au présage d'une répugnance morbide à mourir,

Dans l'impossible attente juste célébrée

De ce qu'il faut supposer de jours meilleurs.

 

P.  MILIQUE

MUSÉE NATIONAL D'ANTHROPOLOGIE DE MEXICO (MEXIQUE) LE 12 NOVEMBRE 2013

(Captation Personnelle)


MUSÉE NATIONAL D'ANTHROPOLOGIE DE MEXICO (MEXIQUE)

 

LE 12 NOVEMBRE 2013

03/12/2013

LA CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER 21/10/2013

 

LA CHRONIQUE DE PHILIPPE MEYER

21/10/2013

A VOTRE ÉCOUTE COÛTE QUE COÛTE "L'HOMME QUI ÉTAIT APOPATOPHOBE"

 

A VOTRE ÉCOUTE COÛTE QUE COÛTE

"L'HOMME QUI ÉTAIT APOPATOPHOBE"

LA MAGNIFIQUE OSMOSE

au magma présent de l'écriture,

 

LA MAGNIFIQUE OSMOSE

 

J'imagine ce qu'aurait pu être ton bonheur vrai

Si tu avais pu, de ton œil vigilant et observateur,

Apercevoir quelques-uns de ces majestueux animaux

Au cours des longues et passionnées promenades

Que nous n’aurions pas manqué de faire, mains nouées,

Silhouettes câlines enlacées en un cœur à cœur intense,

Osmose magnifique marbrée d'instants exceptionnels.

 

Ce rêve-là est si fort que le pâle réel s'embrase de beauté.


P. MILIQUE