Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/05/2016

RAGE FROIDE

au magma présent de l'écriture,

 

RAGE FROIDE



Cela n'a jamais rien de convenu!

C'est juste le tressaillement complice
D'une vie qui n'est que trop rarement
Brodée par d'habiles mains talentueuses.

L'ignorance crasse de certains humains
Contribue à la rage froide et douloureuse
D'un sentiment vif de n'avoir rien à perdre.

P. MILIQUE

21/05/2016

QUAND LE CIEL COULE EN MOI 2

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

QUAND LE CIEL COULE EN MOI

2

Il me tarde tant de me retrouver à nouveau au plus proche d’elle,
De reconnaître le bouquet de ses doigts et la douceur de ses mains,
Celles-là mêmes qui de leurs caresses rendent l’amour sans limites.
Toucher sa peau, boire à sa bouche et m’enivrer de nos chaleurs mêlées.

Je veux l’envelopper encore de mes bras, berceau ma tendre délicatesse,
Habiter avec elle la pulpe d’un silence juste troublé par nos éclats de rire,
Et partager encore sa douceur généreuse de sollicitude et de doux baisers.

Dans cet amour rare, il est extraordinairement lucide, c’est-à-dire ébloui!

(FIN)


P. MILIQUE

20/05/2016

QUAND LE CIEL COULE EN MOI 1

au magma présent de l'écriture,

 

QUAND LE CIEL COULE EN MOI

1

Il arrive qu’une fin de tempête fasse place au soleil levant.
Et mon soleil levant c’est Elle, âme riche aux reflets d’or.
Bienheureux, j’existe en son intense et le ciel coule en moi.

Elle m’accueille dans sa douceur, dans la force de son souffle,
Dans sa tendresse infinie, dans le réel de son amour pour moi.
Elle me réapprend le goût d’être à l’avenir plein de promesses.
J’ai confiance en elle, elle m’apprendra ce qui jamais ne s’oublie.

Je vis dans le ravissement tel la perle d’eau dans la masse cristalline,
Prisonnier volontaire d’un filet qui pour toujours nous assemble.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

19/05/2016

PAR CRAINTE DE DÉCEVOIR

au magma présent de l'écriture,

 

PAR CRAINTE DE DÉCEVOIR



Il prend forme en lui telle une évidence,
Une angoisse aveuglante, assourdissante,
Qu'il lui faut daigner nommer: il a peur!

Peur de la désenchanter
Tant elle sait discerner
De rais de lumière en lui.
Peur de ne pas le mériter.

Peur aussi de son insondable fragilité,
Peur de son existence détériorée déjà.
Peur enfin de son propre feu intérieur,
Et peur de trop revendiquer l'illusoire.

Que son fier amour lui pardonne,
Lui qui a tant fait pour lui offrir
L'intégralité de ce qu'il constitue.
Lui qui lui propose grand ouvert
Le chemin d'un bonheur indicible.
Lui qui insuffle sa force impétueuse,
Qui l'enjôle de son immuable sourire.
Lui qui l'aime tellement et le lui dit.

Si elle savait combien il s'apprécie peu,
Si elle savait à quel point elle lui et tout.

Dans quelques minutes l'heure sera venue:
Elle va vouloir lui offrir le baiser du soir.
Moment tant attendu où, pour clore le jour,
L'amour affolé s'exacerbe davantage encore:
A tout de suite si douce, si amoureuse aimée.

P. MILIQUE

18/05/2016

OBJECTIF SÉRÉNITÉ

au magma présent de l'écriture,

 

OBJECTIF SÉRÉNITÉ



Affectionner de se percevoir pressenti,
Matière vivante traversée par du vivant
Au long de la nouvelle création du monde.

Puis, à la recherche d'autres lieux de vie,
Conquérir d'audacieux espaces de liberté
Au gré de l'embarquement immédiat
A destination d'un voyage plébiscité.

Et désormais rassasié par l'existence,
Parvenir enfin à l'épanouissement serein.

P. MILIQUE

17/05/2016

NÉVROSE ORDINAIRE

au magma présent de l'écriture,

 

NÉVROSE ORDINAIRE


La force insaisissable d'une assurance de façade
Offre un fragile répit dans le besoin d'affirmation
Au cœur d'un destin toujours difficile à apprivoiser.

Constamment égaré entre attirance et répulsion,
Alors même que le grotesque le dispute à l'ignoble
Et s'inscrit d'emblée sous le signe d'une discorde
Qui se construit autour des plus terribles névroses,
Contaminé par l'acharnement ordinaire des hommes.

Dans les collusions tues des moments de basculement,
Il reste encore à contrecarrer les pulsions instinctives
D'un refoulé qui, obstinément, incite à choisir le pire.

P. MILIQUE

16/05/2016

MANIFESTATION D’HOSPITALITÉ 3

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

MANIFESTATION D’HOSPITALITÉ

3

 

C'est une écriture admirable de lucidité,
Sobre et passionnée dans sa fière sincérité.
C'est une écriture d'un immuable présent
Qui résiste à la folle urgence de temps
Afin d'ouvrir une béance dans le réel
Distributrice d'immensité et de lumière.
Une qui sait mettre en relief et interpréter,
Autant que faire se peut, les maux en mots.

Inutile de préciser combien j'apprécie cette calligraphie
Dynamique et anguleuse qui se refuse à tamiser la réalité.
Cette écriture-là lui ressemble tant. Je sais qu'elle est elle.

(FIN)

 

P. MILIQUE

 

15/05/2016

MANIFESTATION D’HOSPITALITÉ 2

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

MANIFESTATION D’HOSPITALITÉ

2

 

Quelle noble source de réconfort

Quelle manifestation d'hospitalité
Que cette écriture merveilleuse,
Que ce texte vibrant et sensible!

C'est une respiration bavarde et avide,
Erratique presque, comme l'eau déchaînée,
Masse bouillonnante en chacun de ses côtés.
Inépuisable de fertilité elle s'exprime, innée,
Faignant de partir pour une mission imprévue
Alors qu'elle se discerne tout à fait structurée,
Et développe une architecturale efficacité
A dilater l'espace de ses phrases elliptiques.

( A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

14/05/2016

MANIFESTATION D’HOSPITALITÉ 1

au magma présent de l'écriture,

 

MANIFESTATION D’HOSPITALITÉ

1



Quel plaisir immense, quelle folle volupté
Que de se glisser dans le lent mouvement
De phrases demeurer jusque-là inconnues,
Dans la douce musicalité de leurs tournures,
Dans la force du souffle porté par les mots,
Ces petits grains dérisoires et indestructibles.

Ses mots à elle sont essentiels et résolus.
Ce sont des mots de feu, des mots rythmés
Qui, dans le sublime de leur générosité,
Font souffler comme un air de vive liberté
Apte à formuler une infinité de sentiments,
De folles émotions et de sensations inouïes.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

13/05/2016

LA GLACE ET LE FEU

au magma présent de l'écriture,

 

LA GLACE ET LE FEU



L'expérience des gouffres
M'écorche les nerfs à vif
Et m'assombrit de l'ampleur
De mes illusions agonisantes.

Dans les parcelles fragmentée.
De mon existence tumultueuse,
Il n'est guère concevable d'aller
A la fulgurance d'une rencontre.
Et pourtant...

Il était une fois la nostalgie poignante,
La beauté évocatrice d'un miroir étoilé
A la lumière obscure et incandescente,
Alliance spontanée de la glace et du feu.

P. MILIQUE

11/05/2016

IDÉES SUR L'INSPIRATION 1

au magma présent de l'écriture,

 

IDÉES SUR L'INSPIRATION

1

L'inspiration peut être initiée par l'alcool et les drogues.
Ces substances transporte l'artiste dans un état où l'induction est facile.
Ceci provoque de brefs instants d'intense lucidité pendant lesquels les idées qui en découlent valent la peine d'être présentées sous forme artistique.
Mais travailler dans cet n'en reste pas moins peine perdue, car les déductions et les gestes de l'artiste s'en voient altérées.

L'inspiration est un coup qui laisser apparaître une idée sublime et féerique à demi-masquée par un contre-jour.
L'artiste à entre-aperçu la silhouette, cependant les détails intérieurs de fabrication sont restés dans l'ombre.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

10/05/2016

HAVRE ULTIME

au magma présent de l'écriture,

 

HAVRE ULTIME



Tout de suite après le traumatisme amoureux
Qui a causé l'éclatement de son monde intime,
Il a initié de nombreuses tentatives, toutes avortées,
Glanant grâce à elles d'infimes quartz de lui-même
Et faisant exploser les petites et les grandes vérités
A l’affût dans le tourbillon des apitoiements obscurs.

Sans verser une larme, il a poussé la logique à l'extrême
Dans l'éventualité d'une résolution de l'énigme posée
Aux arcanes d'une mémoire écorchée au fil de sa colère.

Mais dans le capital-temps où chaque heure se ressemble
S'est révélée l'annonce d'un désastre aux effluves fétides
Arguant qu'il ne le retiendrait plus de ce côté-ci de la vie.

Il se mit dès lors à rédiger un chant d'adieu incisif
Disant a d'autres le havre ultime d'une déchéance
Qui désormais le fascine trop pour l'effrayer encore.

P. MILIQUE