Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/01/2017

DE L'AFFECTION POUR L'INCONTOURNABLE 2

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

DE L'AFFECTION POUR L'INCONTOURNABLE

2

 

Une telle segmentation, aussi subtile qu'elle puisse être,
Offre l'opportunité d'une nouvelle adéquation à la vérité,
Fait en sorte que tout ne se révèle pas à l'exact conforme,
Et quand bien même souffrance s'éprouve ample à proposer
Ses fragilités à la gueule brute du monde, il y consent vaincu.
Enfin, c'est bien davantage à lui-même qu'il consent je crois.

Déstabilisé il l'est, oui, et submergé de ténébreuses émotions.
C'est en son sein que réside le nœud trop serré des confusions
Qui ne sont que contrariétés supplémentaires à gageure de vivre.
Comment pouvoir justifier vraiment sa légitimité d'exister?

Parce qu'il y a, proches, de nombreux impératifs inquiétants,
Tout finit le plus souvent par n'engendrer que grise indifférence,
Y compris le concept qui pourrait véhiculer celui, salutaire,
D'éprouver quelque infrangible tendresse pour l'inéluctable:
Sois-même!

(FIN)

 

P. MILIQUE  

01/11/2016

UN AMOUR DÉVASTÉ

au magma présent de l'écriture,

 

UN AMOUR DÉVASTÉ



Combien elle paraît indifférente à tout et à tous
Cette femme qui va d'un pas lent sous la pluie.

Bien sûr, elle croise des passants qu'elle ne voit pas
Et, tandis qu'elle se confond avec la foule sceptique,
Son cœur ému et aux abois pleure son amour dévasté.

Comment pourrait-elle consentir au milieu des autres
Alors qu'elle n'est plus désormais qu'au centre de lui?

Elle retrouve dans ses songes ce qui lui a été soustrait:
Le timbre intense de sa voix, l'intense de sa présence,
Et aussi la perfection chaleureuse du cercle de ses bras
Se refermant avec volupté sur son corps en attente
Signe son cœur fasciné d'ineffaçables enluminures.


P. MILIQUE

08/06/2016

A FLEUR D'ÂME

au magma présent de l'écriture,

 

A FLEUR D'ÂME


La nuit, cette débauchée porteuse de conseils,
N'est-elle pas une peur cardinale de l'homme?

Dire qu'elle épouvante serait un rien excessif,
Disons plutôt redoutée alors, angoissante aussi.

En revanche, elle est à coup sûr l'exact prix à payer
Pour accéder aux fragrances volatiles du répit espéré,
Et pour accepter, vaincue, les tourments à fleur d'âme
De cette vérité à laquelle il faut pourtant bien consentir.

P. MILIQUE

09/04/2016

ULTIME RANDONNÉE 1

au magma présent de l'écriture,

 

ULTIME RANDONNÉE 1

 


Allez Edgardo, tu peux bien faire ça pour moi! Je sais bien que c'est pas ta tasse de thé mais pour moi, tu peux bien faire une exception et consentir à ce petit effort, non?


Non Greg! Tu peux me demander plein de choses tu le sais, mais franchement, un truc pareil. Enfin, tu me sonnais non? Depuis tout ce temps! Toi même tu es le premier à me charrier et à propager sur tous les tons: «Edgardo lui, le jour où il y aura une sélection mondiale de sportifs en pantoufles, il faudra être très très fort pour lui refuser le poste de capitaine de l'équipe!»


Ne sois pas ridicule veux-tu! Tu sais bien qu'il ne s'agit pas de sport. Je ne serais tout de même pas assez stupide pour te proposer une chose pareille sinon. Je te répète qu'il s'agit seulement du promenade du bord de mer que nous effectuons chaque semaine ta femme et moi!


J'entends bien, et alors?

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

18/11/2015

IRRÉFRAGABLE UNICITÉ 1

au magma présent de l'écriture,

 

IRRÉFRAGABLE UNICITÉ

1

L'identité, c'est ce qui appartient en propre. Je suis moi en chacun de mes actes. Au centre même de mes contradictions juxtaposées.

 

Elle est la caractéristique la plus singulière et la mieux partagée qui soit. C'est une instance universelle, indispensable pour tisser des liens avec ses semblables. L'identité est isolement dans la chair du collectif, un réminiscence personnelle et permanente. Chacun occupe l'irréfragable unicité. De cette appartenance originelle à l'unicité naît la différence, source de plénitude exclusive dans le rapport au monde.

 

C'est une particularité certifiée qui unit, en un binôme indissociable, le corps et l'esprit. Il en découle de n'être déjà plus ainsi responsable de son destin, ni de ses choix. Consentir à cela demande force et maturité car, à la réflexion, il y a bien là de quoi s'éprouver glacé et cloué sur place. Et pourtant...

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

 

09/08/2015

C'EST AINSI... 1

au magma présent de l'écriture,

 

C'EST AINSI...

1



Il sait qu'elle ne dispose pas
D'un seul instant dispos pour elle.
Il sait qu'elle se multiplie
Bien au-delà du raisonnable.

Il sait que sa présence prochaine auprès de lui
N'est pas pour rien dans ces devoirs infligés.
Il sait que cet incontournable impératif
Nécessite, pour consentir au dispendieux,
D'une certitude en la proximité commune.

Il sait
L'exil proche dans ce réel d'aujourd'hui
Dont il s éprouve quelque peu responsable,
Il sait
Qu'éclabousse à l'infini ce silence
Qui au fil du temps se fait bruit,
Il sait
Que jamais dans ce vaste espace
Elle vibrera en onde inachevée.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

01/06/2015

AU JOUR NAISSANT 2

au magma présent de l'écriture,

 

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

AU JOUR NAISSANT

2

Elle lui a rappelé qu'ils étaient convenus d'un rendez-vous:
Il soit recevoir ses mots. Des mots d'amour il n'en doute pas.
Des mots murés en elle qui ont su forcer quelques barrages
Pour ébaucher la pure évidence de l'offrande faite à l'autre.
Si elle imaginait combien il les attends ces mot-cadeaux!
Combien ils vont l'illuminer de son fol attachement à elle.

Des mots dépositaires d’essentielle force vitale
Des mots marbrés de reflets rares et différents
Des mots apaisants barrés de sourires attendris
Des mots depuis toujours consentant à l'amour.

Et déjà, tous ces mots-trésor qui ne sont pas les siens
Forment une farandole d'émerveillements souverains.

(FIN)



P. MILIQUE

31/05/2015

AU JOUR NAISSANT 1

au magma présent de l'écriture,

 

AU JOUR NAISSANT

1

Son aimée s'est arrachée tôt du sommeil ce matin.
De bonne heure, elle lui a fait le cadeau de sa voix,
L'accompagnant au jour naissant de sa seule présence.
Sa voix était douce, si suavement douce, si attendrissante,
Si mal débarrassée encore des strates froissées de la nuit.

Une nuit qu'il comprend avoir été aussi belle que possible,
Voix chrysalide qui n'attendait que la mélodie des mots
Offerts à l'autre, pour se muer avec naturel en cette voix
De papillon qui sera la sienne jusqu'au prochain demain.

Elle sait qu'elle a le pouvoir de l'émouvoir au plus intime.
Elle n'est donc pas étonnée d'avoir, en maintes occasions,
Consentis l'éclosion de larmes de tendresse à ses paupières.

Comment, ébloui d'un tel soleil, éviterait-il cette fragilité?

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

17/05/2015

L'INACCEPTABLE

au magma présent de l'écriture,

 

L'INACCEPTABLE

Soudain les tensions se cristallisent
Au foudroyé d'aveuglantes évidences.
Tout prend une tournure insoutenable.

Il faut refuser de consentir à l'inacceptable.
S'initie alors un long et tumultueux voyage
Au cœur d'une douleur à fleur de paroxysme.
Un combat âpre contre une souffrance brute.

Il est temps de sortir de cette folle obscurité,
Mais combien de temps faudra-t-il attendre
Avant qu'elle accepte de desserrer l'étreinte?

Impossible et vain d'ignorer ma peine.
Il est des mots que l'on ne peut pas
Ne pas entendre tellement ils crient.

P. MILIQUE

17/12/2014

AXEL

au magma présent de l'écriture,

AXEL

Dans mon ciel, une autre étoile luit.
Il faut s'émerveiller de la vie
Lorsqu'elle consent à se faire belle
Qu'elle ouvre généreusement ses portes
A une nouvelle lumière riche d'évidence
Apte à réchauffer les nuits où je ne serai plus.

C'est avec l'âme saturée d'absolue tendresse
Que se conjuguera le temps à venir du soleil.

Aujourd'hui rayonne au bonheur de mon cœur
Une ode à cette chrysalide devenue papillon,
Une musique douce qui annonce la ritournelle
Et, tendue d'espoir, allume la flamme éternelle.

Au sortir d'une aube nimbée d'arc-en-ciel
L'ange attendu déploie ses belles ailes: Axel.


P. MILIQUE

14/10/2014

TROUBLE ENFIÉVRÉ 2

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

TROUBLE ENFIÉVRÉ

2

Avec obsession, il s'obstine à nager à contre-courant du trafic.
Mais les choses de sa vie sont si dures, intolérables de laideur
Que les efforts consentis ne peuvent éviter l'inéluctable gouffre.
Se heurter sans cesse aux murs qui t'entourent est trop épuisant,
La lutte trop inégale surtout. Tu dois prendre l'unique décision:
Te tourner vers toi-même, en toi-même, aller à ta propre rencontre,
Afin de créer une fracture nette entre le monde des autres et le tien.

( SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

09/09/2014

EN MÈCHES DE SOUVENIRS 1

au magma présent de l'écriture,

 

EN MÈCHES DE SOUVENIRS

1


Le silence soudain devient trop assourdissant.
Et cependant...

Un temps circulaire met en place le souffle indicible
D'une émotion perçante qui sourd et se vit dans l'instant.
Mèches de souvenirs faisant la partie belle à ces haltes
Merveilleuses qui s'attardent parfois la vie si triste.

Il faut posséder d'incontrôlables dispositions pour,
Dans ces conditions, consentir alors à parler de soi.
Indécise frontière délimitant la voie encore incertaine
Entre confession rétrospective et déballage intime.
Il en faut de l'impudeur pour tracer des traits tremblés,
Pour oser dessiner en mots des pans entiers de sa vie.
Et cependant...

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE