Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/10/2014

AUX MARGES CACHÉES ….. 1

au magma présent de l'écriture,

 

AUX MARGES CACHÉES …..

1

Aux marges cachées de nos vies scintillent
Ces miettes d'or que sont le mystère d'un regard porté,
La douceur d'une peau ou la beauté d'une fleur...

Il faut s'attacher à regarder cette réalité en face.
Succession de moments de grâce et de sang
Dans le mince filigrane du vivant qu'elle met à nu,
Dans la traque des affleurements de l'entrelacs
Contraints et compressés au passé et au présent.

Le fil rouge du parcours épouse au plus près
La courbe fluctuante de l'inspiration.
Perspective et temporalité différentes
Aident à voir ce qui n'est jamais que suggéré.
Vie saisie en mouvement avec une sorte perception
Aussi intuitive qu'animale. Mise en évidence
De tous ces petits riens qui décident
De l'amour ou de la mort, du bonheur ou du malheur,
Et révèlent l'insoupçonnable profondeur
D'une existence de lumières et de couleurs.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

04/10/2014

INDICIBLE NERVOSITÉ

au magma présent de l'écriture,

 

INDICIBLE NERVOSITÉ



Le problème n'aurait pu être qu'à peine perceptible,
Mais sa tête devient subitement à nouveau lourde
Et il s'éprouve en proie à un état étrange et singulier,
Une profonde gêne, une nervosité indicible, accablante.

Il est sec d'une contraignante et inextinguible soif
De ce rare lieu du cœur où se pavane parfois l'esprit
Et, condamné à jeter encore beaucoup de temps au rien,
Il crie ses harangues par la fenêtre à des voisins invisibles.

P. MILIQUE

03/10/2014

GUERRE D'INFLUENCE

TRAQUE.jpg

 

GUERRE D'INFLUENCE

 

Contrairement à une idée faussement répandue,

Ses mots ne gravitent pas qu'autour

De sentiments banals ou d'indigentes réflexions.

 

Dans la réalité qu'il se doit d'affronter,

Il est son propre rival et, obstinément traqué,

Il dispute avec férocité le territoire mouvant de son irrationnel

Pour accentuer plus encore cette guerre d'influence exercée

Qui, d'un texte sous pression, laissera échapper la vapeur

Des prémisses fascinants au récité tranchant

Aussi minutieusement tendu qu'un arc bandé.

 

P. MILIQUE

02/10/2014

DÉNUEMENT COMPLET

dénuement,insoumis

En lieu et place de cette symbolique noirceur Qui, je l'espère n'est la propriété de personne) était affichée une œuvre (magnifique) de Colette PETRISOT.

Après intervention outrée de l'artiste outragée de retrouver ici, en ce lieu de peu, une œuvre que j'avais, c'est vrai, utilisée sans lui en avoir formuler une demande préalable (en prenant bien soin toutefois d'en signaler l'artiste propriétaire), j'ai choisi de m'en dispenser.

Et j'en suis désolé!

Pas pour moi qui ne suis rien.

Pour elle plutôt, qui s'imagine que... 

 

 

DÉNUEMENT COMPLET

 

C'est la vie qui, insoumise et opiniâtre, donne des leçons.

Cela tient souvent à rien, ou alors à bien peu de choses.

 

Pour se retrouver au vif d'un dénuement complet,

Éperdu de la peur, du silence et de la solitude

Enfermé dans de saisissants engrenages angoissés,

L'homme tourne toujours autour d'un puits de ténèbres

Tendues sur des affres étouffés

Qu'il persiste à considérer comme de la lumière.

 

Il lui faudrait des clés pour comprendre

Sa naïveté et son aveuglement lénifiants...

 

Un chassé-croisé commencerait alors

Entre le refus et l'interrogation,

Entre le mutisme lourd et le regard inquiet,

Entre la confiance et la fuite qui délivre !

 

P. MILIQUE

01/10/2014

CHALEUR PROTECTRICE 2

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

CHALEUR PROTECTRICE

2

C'est dans l'inexorable retour en force de l'émotion
Et de la tendresse que s'exprime la fragrance absolue
D'une riche et formidable présence au souffle apaisé.

Il est des désespoirs qui offrent vie à de brutes émotions,
A des promesses rassurantes, à des presque certitudes,
Affirmant ainsi l'impossible érosion des sentiments en cours.
Valeur ultime dans la profondeur lente et grandissante
De rapports humains qui jamais ne sauraient varier,
Telle dans l'âtre une braise attisée ne sait décliner.

(FIN)

P. MILIQUE

30/09/2014

CHALEUR PROTECTRICE 1

au magma présent de l'écriture,

 

CHALEUR PROTECTRICE

1

Dans la nuit basse d'un ciel mangeur d'étoiles, le temps
S'allège dans le silence d'une lourde neige qui soulage.

Dehors pleurent encore des larmes approximatives
Qui s'achèvent en d'improbables caresses de brume.

Une chaleur protectrice déploie sa suprême compagnie,
Tandis qu'au centre vif et tourmenté de l'insaisissable
S'assèche le reliquat d'âcres pensées intempestives
En une vive mise au supplice de doutes irrationnels.

A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

29/09/2014

BRICOLEUR DE MOTS 2

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

BRICOLEUR DE MOTS

2

Mes humbles mots personnels n'ont certes pas
La même puissance brûlante. Brasier indigne.
Pourtant, ils aimeraient tant savoir en dire plus
Et même davantage. Alors, frappé d'incertitude j'écris
La première phrase qui mène à la deuxième, puis encore...
Impudeur totale. Impudence fatale. Chimère scripturale...
Bricolage laborieux de mots au long d'une errance vraie.

L'acte vital d'écrire n'est décidément pas une évidence.

«On lit ce qu'on aime et on écrit ce qu'on peut»
(Jorge Luis BORGES)

(FIN)

P. MILIQUE

28/09/2014

BRICOLEUR DE MOTS 1

au magma présent de l'écriture,

 

BRICOLEUR DE MOTS

1

Je m'éprouve être parfois le parangon de l'homme
Qui lit un texte comme s'il avait été écrit pour lui,
Le matin même, dans le long vécu formulé du temps.

Mais il est un autre espace révolu au texte imprimé.
Au sortir de telles lectures, il n'est plus qu'un amas
D'obligations à connaître certaines lignes par cœur.
Comment en laisser échapper une seule de sa tête,
Alors même qu'il est de notoriété que toute mémoire
N'est pas mémoire d'un mot rare ou d'un phrase
Unique, mais plutôt mémoire vive de leur chair?

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

27/09/2014

L’ÉCLAT DU SOLEIL

au magma présent de l'écriture,

 

L’ÉCLAT DU SOLEIL

Ô beaux jours qui lient ensemble l'Amour et l’Amitié,
Inespérés instants de sensations rares et remarquables,
Puissants à faire naître l'unicité que nous formons à deux.

Puis, dans l'enthousiasme d'un partage brûlant de couleurs
Et de parfums, arpenter des jardins saturés de magnificence.

L'Amitié est un trésor fait vie, une danse légère, évanescente,
Qui invente l'osmose initiée à part égale par chacun de nous
Tant il est impossible d'imputer à la seule lune l'éclat du soleil.

P. MILIQUE

26/09/2014

ÉPHÉMÈRE PRIVILÈGE 2

au magma présent de l'écriture,

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

ÉPHÉMÈRE PRIVILÈGE

2

Se libérer avec superbe et se laisser fasciner par l'imagination fertile
Et le champagne pétillant de l'intelligence véhiculé par certains
Qui ce faisant t'offriront l'accès à la voie royale de réalités raffinées,
Veillant à rester toi-même, riche d'exaltation, de sensibilité,
D'auto dérision aussi. Cette dérision sur le fil de l'ironie, utilisée
Telle la danse lunaire et harmonieuse d'une chorégraphie embrasée.

Tu as pour toi l'extrême autant qu'éphémère privilège de la jeunesse,
Celui-là qui, au souffle de la permanence, fait osciller entre les désirs,
Qui laisse l'esprit en fête et appelle à connaître l'épanouissement final,
Qui aspire à faire profiter chaque parcelle de vie de pensées voyageuses.

Chacun à droit au bonheur le plus avéré au cœur de la douce existence,
Alors accepte ces moments d'ivresse qui en transforment le merveilleux.

(FIN)

P. MILIQUE

25/09/2014

ÉPHÉMÈRE PRIVILÈGE 1

au magma présent de l'écriture,

 

ÉPHÉMÈRE PRIVILÈGE

1

Tu as encore en mains deux belles cartes à jouer,
Ta jeunesse toujours là et ton dynamisme échevelé.
Parce qu'à ton âge la vie ne peut être marginale,
Elle est l'irrépressible exalté de tout ce qui est toi.
Inévitablement, c'est elle qui t'a forgé du meilleur,
Magnifiant ton âme d'une force puissante et magnifique.

Grâce à elle, tu sauras épurer au mieux le mauvais qui rode,
Et ajouter de nombreux éclats de rire à tes regards d'enfant.
L'expérience définit que la première vision est souvent la bonne
Justement parce qu'elle jaillit toujours d'une profondeur intuitive
Parée d'une irrécusable loyauté et attachée à ne faire souffrir
Personne, et le faire avec le tact et l'indulgence qui convient.
Puis, objectiver le possible de rencontres peut-être inestimables.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

24/09/2014

TERREAU FERTILE

au magma présent de l'écriture,

 

TERREAU FERTILE


Elle est obscène cette inexorable disparition du temps passé!

Cela ne nous empêche pas de célébrer comme il se doit
Ces fragments d'existence vécues qui ne le seront jamais plus.


Mise en place d'une carapace au cœur face à la stupéfaction
De cet épouvantable constat basiquement humain qui confirme
Que, chaque seconde distraitement renouvelée n'est de fait,
Aguicheuse sournoiserie de la vie, qu'une seconde défunte.

On ne va tout de même pas se laisser choir dans le piège tendu!

Appliquons-nous plutôt à nous la jouer sur l'air de l'indifférence,
Et offrons-nous le privilège d'une jouissive inversion de données
De telle sorte que, chaque infime d'instant disparu soit le terreau
Intensément fertile d'un futur proche qui s'ignore même engendré.

P. MILIQUE