Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/07/2014

UN VOYAGE PARTAGE 4

au magma présent de l'écriture,

 

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

UN VOYAGE PARTAGE

4

 

Cette femme est magnifique et fondamentale qui l'enjoint, dans le partage

D'un singulier voyage, à ne toujours extraire que l'essentiel d'un émerveillement

Toujours éprouvé, dans l'intense douceur veloutée de la dimension humaine

L'âme ardente et embrasée comme un poème de brûlures à jamais torche vive.

 

S'il lui était donné de savoir un jour écrire des histoires,

Il aimerait que cela se fasse sous forme de conte moderne.

Ce serait un joli trait de fraîcheur disposer avec générosité

Sur l'aube inspirée et sans limite des nombreux jours à venir.

Auprès d'elle il se remettrait, sans compter, tant aux arcs-en-ciel

Qu'aux moineaux virevoltants au-dessus d'un paysage champêtre,

Définitivement convaincu qu'à deux il est plus aisé d'être quelqu'un.

(FIN)

 

P. MILIQUE

17/07/2014

UN VOYAGE PARTAGE 3

au magma présent de l'écriture,

 

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

UN VOYAGE PARTAGE

3

 

Peut-on désirer pour soi ce qui est refusé au plus grand nombre?

Parlant du bonheur, la réponse ne peut être autre qu'affirmative

Dans l'expression affichée d'un excès d'égoïsme à cœur ouvert.

 

S'il lui était donné de savoir un jour écrire des histoires,

Il aimerait que cela se fasse sous forme de conte moderne.

S'il lui était donné de savoir lui dire un jour combien il l'aime,

Il lui dirait à quel point il a conscience du privilège précieux

Qu'est une passion amoureuse portée à son point d'incandescence.

 

Son seul désir, irrépressible, est de l'aimer encore et encore.

Désormais, c'est à travers la justesse de son regard qu'il perçoit le monde.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

16/07/2014

UN VOYAGE PARTAGE 2

au magma présent de l'écriture,

 

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

UN VOYAGE PARTAGE

2

 

S'il savait mettre sa pensée en mots, l'insoupçonné poète dirait

L'enrichissement éprouvé à s'approcher de l'être par la nature.

 

Il les imaginerait inlassables arpenteurs de forêts romantiques

Qui nicheraient le royaume d'un vagabondage au cadre enchanteur,

Lieu de liberté sauvage, de contemplation béate et  d'âcres solitudes 

Découvertes au rythme lent des saisons et des paysages inattendus.

 

Les choses qui doivent arriver finissent toujours par le faire.

Simplement, ils prennent le temps de s'enlacer pour graver

Leurs noms mêlés sur la page offerte d'un rocher attentif

A ce que la marée déferle en ressacs  d'amour éternel.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

 

15/07/2014

UN VOYAGE PARTAGE 1

au magma présent de l'écriture,

 

UN VOYAGE PARTAGE

1

 

S'il lui était donné de savoir un jour écrire des histoires,

Il aimerait que cela se fasse sous forme de conte moderne.

 

Il y aurait peut-être du souffle épique à combler le manque,

Ces phrases éclairantes à fusionner entre les choses et les mots,

Ces joies et ces souffrances vives qui mettent les mots en chair,

Ces mots qui, une fois traduits en langue poétique, illustrent

Avec délicatesse l'étincelante traversée de rêveries au son juste.

 

Il l'aime son amour. Intensément. A cause de cela, il a peur

De ne savoir lui apporter que trop peu tout au long du temps.

Ce temps il le vit, grâce à elle, au cœur de la chaleur rassurante

D'un échange débordant qui se déguste avec le sourire à l'âme

Ruisselant, inoubliable dans son ouverture au possible du monde.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

14/07/2014

COMME SE FERME UNE FLEUR

au magma présent de l'écriture,

 

COMME SE FERME UNE FLEUR

 

De son obscur travail de laborantin de l'écrit

Naît parfois un texte dur, coriace et réticent

A se laisser déchiffrer sans en payer le prix.

 

L'absence constante de repères

Entre le presque réel et l'imaginaire

Qui s'entrelacent dans la mémoire

Trouble l'intime de notre interprétation

Avant que le propos s'affirme de force.

 

Le réseau effervescent et complexe des mots

Qui frémissent déjà dans l'impatience de dire

Se répand dans les recoins inexplorés de la sensation.

 

Le texte s'ouvre béant et se ferme comme une fleur

Nous embarquant dans un tourbillon frénétique et musical,

Porteur de tant d'émotions excédées de beauté,

Que la tristesse elle-même se découvre bonheur

Comme peut l'être un rêve aux balbutiements du réveil.

 

P. MILIQUE

13/07/2014

COMME UN REFRAIN DE LIMONAIRE 3

au magma présent de l'écriture,

 

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

 

COMME UN REFRAIN DE LIMONAIRE

3

 

Pour dire qui vous êtes, il faut convoquer les mots d'exigence et de générosité

De soleil et de lumière, de brise légère et d'ondée, de fragrance capiteuse aussi.

Votre nature méditative semble puiser son incroyable fertilité dans l'abandon,

Plein et authentique, d'une exploration poussée au tréfonds de ces endroits-là.

Vie intérieure riche et enthousiaste qui fixe les souvenirs limpides du manque.

 

Aussi garderai-je gravées en mémoire certaines de vos phrases essentielles.

Des phrases extraordinaires d'exactitude qui nourrissent mes attentes vraies.

Je me les approprie au fil du ressenti et les laissent me nourrir d'éternel,

Troublé mais capable désormais de percevoir quelques pierres chagrines

Couvertes de la poussière du temps dans le chaos de mes errances nocturnes.

(FIN)

 

P. MILIQUE

12/07/2014

COMME UN REFRAIN DE LIMONAIRE 2

au magma présent de l'écriture,

 

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire.
Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de remonter (si cela leur dit mais comment en douter) le fil du temps récent pour en identifier le fil géniteur...

 

 

COMME UN REFRAIN DE LIMONAIRE

2

 

Je crois avoir lu à m'en faire déborder les yeux la totalité de vos mots,

Dans l'intensité de la rencontre avec eux à chaque fois renouvelée.

Vous possédez une manière unique de prendre la scène par l'infime.

C'est une merveille d'écriture , matière vivante, libre et intarissable.

Aussi précise et appliquée dans sa forme que délicate et pudique

A tisser en parallèle des couleurs que l'on imagine ne pas exister.

Musique condensée des mots comme un refrain de limonaire

Jouant en sourdine des effluves de sublime

Protégées au berceau de vos mains jointes.

(A SUIVRE...)

 

P. MILIQUE

11/07/2014

COMME UN REFRAIN DE LIMONAIRE 1

au magma présent de l'écriture,

 

COMME UN REFRAIN DE LIMONAIRE

1

 

Texte atypique, magnifique d'images-séquences lourdes d'émotions.

Pages bouleversantes et pudiques, humbles et passionnelles.

Voyage fécond au cœur de l'immobile d'une petite ville grise

Au charme inquiétant et suranné ainsi pleinement réhabilitée.

Imaginaire qui distend l'étroitesse de l’ici dans la vacuité tranquille

D'une promenade au sein de la bourgade perçue comme endormie.

Exploration poétique au cœur d'une ville indifférente au temps des autres.

Qu'y aurait-il sans le poids du souvenir comme cadeau hébergeur d'espoirs?

 

Elle est d'une délicatesse rare cette adéquation d'une retenue souriante

Et émue au fil d'un texte presque énigmatique entre merveille et réalisme.

Écriture enchanteresse qui met à nu la violence nourricière de l'usine.

Élan mystique sur le mode rayonnant, réminiscences sonores et visuelles

Installées dans le flux fusionnel d'un univers enchâssé dans son doublon.

(A SUIVRE)

 

P. MILIQUE

10/07/2014

ESPACE DE LIBERTÉ

au magma présent de l'écriture,

 

ESPACE DE LIBERTÉ

 

La vie n'est pas d'emblée généreuse,

Il serait trop idéaliste que de le croire.

Mais elle est suffisamment riche de possibles

Pour que de belles interprétations s'insinuent,

Poursuivent leur avancée jusqu'à n'en plus finir

D'éclore sous nos yeux, en route pour le pérenne.

 

Par bonheur, elle participe de ce mouvement singulier

Qui tisse la trame tranquille de chacun dans laquelle

Se transcrit, avec application, l'ultime espace de liberté,

Véritable jeu de miroirs initié entre les êtres et le temps.

 

Une belle partition s'offre ainsi, prompte à l'éveil des âmes .

 

P. MILIQUE

09/07/2014

FÊTES FORAINES

au magma présent de l'écriture,

 

FÊTES FORAINES

 

Allez roulez jeunesse aux harmonies du soir couchant,

C'est le tout dernier tour d'un bientôt dernier jour!...

 

Quel bonheur sans retenue que ces fêtes de nos enfances!

Pourquoi l'homme aime-t-il tant nourrir son âme de nostalgie?

 

Il en sera toujours ainsi du temps au présent qui passe, éthéré,

Levant la future mélancolie de ce qui se percevra dans l'avenir.

 

Rien ne saurait atténuer le ravissement de ces fêtes foraines

Qui en des temps de souvenirs effacés excitait nos impatiences.

Il y avait le carrousel flamboyant habillé de joyeux limonaire,

Il y avait les pommes d'api aux joues éclatantes et rebondies,

Il y avait des rubans de confiseries parfumées et multicolores

Que des mains volubiles élaboraient sous nos yeux éblouis...

 

Il en sera toujours ainsi du temps au présentq ui passe, éthéré,

Levant la futur mélancolie de ce qui se percevra dans l'avenir.

 

P.MILIQUE

08/07/2014

LA GÉOMÉTRIE DU TEMPS

au magma présent de l'écriture,

 

LA GÉOMÉTRIE DU TEMPS

 

C’est dans un monde riche et baroque

Souvent invisible pourtant au commun des mortels,

Qu’il voyage, transporté par les couleurs de l’enchantement,

Dans cette géométrie du temps qui fait miroir,

A l’ambiance festive, et fortement imprégnée

D’une envolée majestueuse, fantasque et lunatique.

 

La vérité de ses territoires éternels

Se dilue à l’histoire de l’immensité

Qui surgit au découvert qu’il faut décrypter.

 

Dans ces strates d’épaisseur insoupçonnées,

Le point de vue se diffracte et enrichit l’œil,

Et il se retrouve pour ces instants de féerie

Au près de cet univers où le rêve est roi,

Océans de destins exacerbés d’extraordinaire

Projetés au cœur en fusion d’un présent antérieur.

 

P. MILIQUE

07/07/2014

SOLEIL DE FEU

au magma présent de l'écriture,

 

SOLEIL DE FEU

 

Doux trésor, j’ai un intense soleil de feu dans le cœur…

 

Je suis toujours avec elle, je la perçois toujours avec moi.

Elle est fleur sensible et fragile riche d’une force inouïe,

Et j’ai besoin de ça, de son énergie et de sa pure vérité...

 

Mon doux et tendre amour rapproche-toi là, tout contre moi.

Je veux me blottir serré dans ta chaleur et te dire que je t’aime,

Tandis que dans un flux de tendresse ta voix dit que tu m’aimes.

Mes yeux brillent lorsque ton corps se love dans le creux du mien

Et qu’en fermant le berceau de mes bras je m’apaise doucement.

Il n’y a plus que le silence, un beau silence que rien ne vient froisser

Dans l’exquise lumière qui lèche ton visage gravé d’un rêve de nous.

Un rêve magnifiquement beau en cela que, lorsque je pense à nous,

Je pense en ciel et en soleil exaltés, je pense en lune et en étoiles, enfiévré.

 

P. MILIQUE